Canton de Grignols

Grignols

1 100 hab. (Grignolais), 2 270 ha dont 775 de bois, chef-lieu de canton de la Gironde dans l’arrondissement de Langon à 27 km SE de la ville, à la limite de la forêt landaise. Le nom vient de grenier. Depuis les 1 800 hab. de 1876, la population a baissé lentement; mais elle aurait repris 70 hab. entre 1999 et 2008. La commune a un château au nord du village, un parc animalier; parquets et lambris Laouet (35 sal.); maison de retraite (40 sal.). Son territoire s'étend peu au sud vers la forêt, mais très loin au nord en pays de collines d'habitat très dispersé, où il est traversé par la vallée du Lisos.

Le canton, limitrophe du Lot-et-Garonne, a 3 000 hab. (2 600 en 1999), 10 communes, 12 950 ha dont 6 341 de bois. La communauté de communes de Captieux-Grignols associe le canton à son voisin du sud. La moitié sud-ouest du canton est dans la forêt landaise, où Lerm-et-Musset (470 Lermois, 3 687 ha dont 2 926 de bois), dont le village est à 12 km au sud-ouest de Grignols, propose un musée paysan; sa population a gagné une soixantaine d'habitants de 1999 à 2008. Son vaste territoire est limité à l'ouest par les cours sinueux du Ciron et de son affluent de droite le Barthos, tandis que les limites orientales courent droit à travers la forêt. La réunion des deux paroisses date de la Révolution. Musset subsiste comme petit hameau au nord-est du finage, avec son église. La commune a eu 910 hab. en 1846, seulement 360 au cours des années 1980.

La partie centrale est à la limite de la forêt. Cours-les-Bains (220 Bennicoursins, 1 043 ha dont 543 de bois) est à l'est du chef-lieu; dans un espace ouvert mais flanqué de forêts à l'est et au sud; la vallée du Lisos s'y enfonce du SE au NO et cache à la Rode, au sud-est dans les bois, un ancien moulin qui fut reconverti en 1840 en établissement de bains d'eaux ferrugineuses, qui fut même assorti d'un casino; c'est pourquoi «les Bains» avait été ajouté à son nom en 1887; la commune avait alors 430 hab.; l'exploitation a été arrêtée vers 1910. Sillas (130 hab., 763 ha dont 555 de bois) est au sud de Grignols et n'a pas de centre, tout juste quelques maisons et une scierie formant le hameau des Técheneys. Marions (190 hab., 1 632 ha dont 1 200 de bois) est à 4 km OSO de Grignols au sein d'une petite clairière. Lavazan (230 hab., 897 ha dont 350 de bois) est à 6 km à l'ouest du chef-lieu, entourée de bois de tous côtés; scierie Mourlan (40 sal.).

La partie septentrionale du canton est dans les collines du Bazadais, d'habitat fort dispersé. Sendets (300 hab., 836 ha dont 300 de bois) est à 6 km au nord-ouest de Grignols. Labescau (100 hab., 599 ha dont 350 de bois) occupe la pointe nord-ouest du canton, à 8 km au NO de Grignols, dans une quasi-clairière sur une colline; elle partage à sa pointe orientale un lac collinaire avec Sigalens et Aillas. Cauvignac (140 hab., 551 ha dont 237 de bois) a quelques maisons à un carrefour proche de Sendets, à 5 km au NO de Grignols, mais son église est isolée sur une colline à l'est. Masseilles (120 hab., 672 ha dont 185 de bois) rassemble quelques maisons sur une colline, mais son territoire fait une pointe vers le sud dans les bois. L’ancienne abbaye de Fontguilhem est sur son territoire, à l'ouest de Grignols; elle fut fondée en 1124 et conserve quelques restes du 12 et du 17e s.