Canton de Monségur

Monségur (Gironde)

1 600 hab. (Monségurais), 991 ha, chef-lieu de canton de la Gironde dans l’arrondissement de Langon, sur la rive gauche du Dropt, 13 km au NE de La Réole et 10 km à l’OSO de Duras. La commune a un beau village tassé sure butte en arc de cercle qui domine la rive gauche du Dropt; musée archéologique, collège public, hôpital local (10 lits), église inscrite du 13e s.; supermarché Shopi (20 sal.); château Beysserat au sud-est, hameaux de Montignac à l'est et de la Contente à l'ouest, 66 ha de vignes. La population a diminué légèrement après 1960 (1 700 hab.) puis a gagné 130 hab. de 1999 à 2008. Monségur est le centre de la communauté de communes du Monségurais, qui correspond au canton.

Le canton, limitrophe du Lot-et-Garonne et traversé par la vallée du Dropt, a 4 700 hab. (4 200 en 1999), 15 communes, 11 570 ha. C’est un ancien pays de «gavacherie» peuplé par des Charentais au 14e s., à la faveur des guerres; il est nettement moins viticole que les environs et marque le terme de l’Entre-Deux-Mers. Saint-Vivien-de-Monségur (390 hab., 1 583 ha dont 274 de bois et 185 de vignes) a son village à 5 km SSE du chef-lieu, perché sur le versant droit de l'Andouille, affluent de gauche du Dropt qui traverse le finage d'est en ouest; église inscrite du 12e s. Sainte-Gemme (230 hab., 955 ha), 4 km SSO de Monségur, est dans une position semblable, mais un peu plus viticole (236 ha de vignes).

Saint-Sulpice-de-Guilleragues (220 hab., 689 ha), 4 km SO de Monségur, se tient aussi au-dessus du versant doit de l'Andouille mais possède en outre une partie de la plaine alluviale du Dropt au nord; le petit village s’orne du château de Guilleragues (14e et 16e s.), et de restes du château de Caze (14e s.) au nord-ouest; on ne cultive que 74 ha de vignes. Roquebrune (240 hab., 652 ha) est à 5 km OSO de Monségur, dans un vallon qui ouvre au nord sur la plaine du Dropt; il a une église inscrite du 12e s., issue d'une commanderie de Saint-Jean; 184 ha de vignes. La Violette et les Basses Carrières sont deux hameaux proches, sur la route de la vallée (D 126) au pied du versant gauche (sud) de la rivière.

Le Puy (410 Podiens, 815 ha) est juste au nord de Monségur dans la plaine de rive droite; le centre actuel en est le hameau de Bordepaille, près duquel trône une grande cave coopérative; mais il reste à l'ouest un lieu-dit le Bourg, avec l'église et le cimetière, juchés sur le coteau du Dropt. Le finage est partagé entre la plaine alluviale, où sont les gros hameaux de Saint-Batz et le Vertbois à l'ouest, et les collines viticoles au nord (118 ha de vignes), où est le château de Gachon; ancienne laiterie, desaffectée en 1987. Coutures (80 hab., 340 ha), 4 km OSO de Monségur, se tient sur un talus dominant la rive droite du Dropt; son petit finage s'étire en pointe dans les collines au nord-est; église inscrite du 12e s., 69 ha de vignes.

Neuffons (170 hab., 467 ha), 6 km à l'ouest de Monségur, est sur les collines mais n'a que quelques maisons, et 40 ha de vignes; l'habitat principal se disperse le long de la route de rive droite du Dropt (D 15). Mesterrieux (210 hab., 359 ha dont 47 de vignes) et Landerrouet-sur-Ségur (120 hab., 314 ha dont 83 de vignes) se partagent, à l'ouest du canton, les collines entre Dropt et Ségur; mais Landerrouet, étirée le long du Ségur dont elle a adopté le nom en 1969, n'a qu'une très petite fraction de la plaine alluviale du Dropt; château Boutillon à l'est de Mesterrieux.

Rimons (200 hab., 1 438 ha dont 350 de bois et 367 de vignes), dans les collines du nord-ouest du canton, a une église inscrite du 12e s., et un finage bien plus étendu et très viticole, non dépourvu de bois au sud. Son finage est limité au nord et à l'ouest par le cours encaissé du Ségur, et traversé par son affluent la Gourande; château de Belle Assise au sud-est. À l’angle nord-ouest du canton, le minuscule village de Castelmoron-d’Albret (60 hab., 4 ha seulement) est de l'autre côté du Ségur; il préservé son indépendance et son allure médiévale, qui en font un intéressant «village de caractère» avec tour, porte et remparts.

Trois communes se partagent la partie orientale du canton. Dieulivol (270 hab., 1 047 ha dont 167 de vignes), à 5 km NE de Monségur, occupe au nord du Dropt un promontoire dominant la vallée, aux versants vigoureux et découpés. Le finage va à l'est jusqu'au Dousset et à son confluent avec le Dropt, où se tiennent le hameau et l'ancien moulin de Galleau (17e s.). Les deux autres sont au sud du Dropt. Cours-de-Monségur (280 Coursois, 964 ha) disperse ses maisons à l'est du chef-lieu; 111 ha de vignes. Son territoire s'étire en pointe vers le nord-est le long de la rive gauche du Dropt. Taillecavat (310 hab., 949 ha) est la commune la plus orientale du canton, et a néanmoins 138 ha de vignes; son village se perche sur une butte à 7 km ESE de Monségur.