Canton de Dol-de-Bretagne

Dol-de-Bretagne

5 300 hab. (Dolois) dont 270 à part, 1 553 ha, chef-lieu de canton d’Ille-et-Vilaine dans l’arrondissement de Saint-Malo, 26 km au SE de Saint-Malo. La ville, dont le nom était simplement Dol juqu’en 1924, est un chef-lieu local et un carrefour routier et ferroviaire sur la route de Paris à Saint-Malo. C’est aussi l’un des premiers évêchés bretons, disposant d’une grande cathédrale (12e-13e s.) à l’intérieur gothique, «le plus beau monument de Bretagne» selon Prosper Mérimée, assortie en 1999 d’un «cathédraloscope» présenté comme centre de découverte des cathédrales en général. Dol, «une rue», écrivait Victor Hugo, est située sur le rebord du bas plateau granitique qui domine les anciens marais, et a des maisons anciennes le long de la grand rue des Stuarts, avec une superbe promenade au-dessus des remparts; musée de la Trésorerie (histoire et arts populaires). Aux environs côté sud, le menhir du Champ Dolent est réputé être le plus haut de Bretagne (9,5 m).

La ville a un gros transporteur (Guisnel, 320 sal.), une fabrique d’appareils de conversion d’énergie pour les télécommunications Emerson ex-Saed (passée de 120 à 45 sal.); installations électriques Facilapose (45 sal.), négoces de matériel électrique Facilasol (45 sal.), de matériaux Gedimat (30 sal.), de produits de la mer Cultimer (35 sal.); de viandes Fantou (25 sal.); supermarchés U (90 sal.), Carrefour (45 sal.), Intermarché (25 sal.). Dol fut un centre ferroviaire actif mais le dépôt de locomotives a été très réduit (20 sal.); lycée privé et lycée professionnel public, collèges public et privé. La population communale s'est maintenue à peu près au même niveau au cours du 20e siècle; elle a gagné 300 hab. entre 1999 et 2008. La communauté de communes de Dol-de-Bretagne et de la Baie du Mont-Saint-Michel correspond au canton et siège à Dol.

Le canton a 13 700 hab. (12 100 en 1999), 8 communes, 13 751 ha dont 537 de bois. Le littoral est tenu par deux petites communes. Cherrueix (1 180 Chérullais, 1 269 ha), 9 km au NE de Dol, est connue pour son vaste estran propice aux courses de chars à voile, et a gagné 210 hab. de 1999 à 2008; elle a 260 résidences secondaires (un tiers du parc) et deux campings. Le Vivier-sur-Mer (1 100 Vivarais, 224 ha), 7 km au nord de Dol, est un grand centre de mytiliculture, qui héberge le musée de la Baie; sa fonction touristique est plus discrète. Juste en arrière du Vivier émerge à 4 km du rivage la petite butte granitique du mont Dol, haute de 60 m, où se serre le bourg de la commune de Mont-Dol (1 250 Mont-Dolois, 2 644 ha) au milieu des anciens marais; musée archéologique, église prieurale inscrite (en partie des 12e-13e s.), deux moulins restaurés; sa population s'est accrue de 150 hab. de 1999 à 2008.

À l’est de Dol à 3 km, la commune de Baguer-Pican (1 300 Picanais, 1 563 ha) s’orne du jardin fleuri de Caramille et a gagné 200 hab. dans le même temps. Au SO de la ville de Dol, Baguer-Morvan (1 540 Baguerrois, 2 311 ha) en a gagné 180; elle a un musée de la paysannerie et une maison de convalescence; travaux publics Serendip (35 sal.). Au SE, dans la commune d’Épiniac (1 310 Épiniacais, 2 377 ha), un golf et des installations de vacances sont au domaine des Ormes (85 sal.), dont un camping de luxe de 760 places; la population de cette commune diminuait sans cesse après avoir approché 2 500 hab. au milieu du 19e s., mais elle a gagné 200 hab. entre 1999 et 2008. Roz-Landrieux (1 220 hab., 1 810 ha), 5 km à l'ouest de Dol, en a gagné 150 dans le même temps; charpente Daniel (25 sal.), maçonnerie Lecharpentier (20 sal.).

On appelle marais de Dol la plaine alluviale qui longe la baie du mont Saint-Michel au pied des bas plateaux granitiques, et d'où pointe le mont Dol. De nombreux travaux de drainage y ont été entrepris depuis le 11e s. et il ne reste plus guère que quelques centaines d'hectares de marais proprement dits à l'ouest de Dol, en herbages drainés; le reste est cultivé mais le parcellaire extrêmement morcelé en a retardé l'évolution. Le pays de Dol est une entité historique de petite taille autour de Dol, comprenant à l'est le Dolois proprement dit et à l'ouest une partie du Clos-Ratel: 600 km2, 35 000 ha.