Canton de Grand-Fougeray

Grand-Fougeray

2 300 hab. (Fulkériens), 5 542 ha dont 286 de bois, chef-lieu de canton d’Ille-et-Vilaine dans l’arrondissement de Redon, 46 km au sud de Rennes près de la route de Nantes. Le curieux gentilé est censé venir de formes anciennes du nom, elles-mêmes déformant la racine latine de la fougère (filex): le nom de la commune a été écrit Felkeriac en 852, Fulkeriac en 903. La ville a un donjon du 16e s., hôpital local (90 sal., 18 lits), hippodrome de la Belle Étoile; entrepôts et logistique du groupe Intermarché (250 sal.), usine de viandes Renaud (40 sal.), andouilles et andouillettes Maillard la Bainaise (25 sal.); bétons Guiraud (40 sal.), mécanique Ferotec (30 sal.), fabriques de pesticides Lodi (Générale des Biocides, 35 sal.); assurances Protectas (20 sal.).

Un parc éolien du Grand-Fougeray, de 2 hélices Winwind de 64 m (2 MW, 5 GWh) a été ouvert en 2007 à Brandeneuf au nord, un autre la même année juste à côté avec 5 éoliennes Gamesa de 80 m (10 MW, 25 GWh), à Nourais au nord de la commune, mais partagé avec La Noë-Blanche. La population avait atteint 6 400 hab. en 1876; mais deux communes s'en sont séparées en 1880; puis, de 3 900 hab. en 1891, la population a longuement diminué; mais elle a regagné 300 hab. entre 1999 et 2008.

Le canton, limitrophe de la Loire-Atlantique, a 5 300 hab. (4 200 en 1999), 4 communes, 12 763 ha dont 580 de bois; il touche à l’est à la forêt de Teillay, à l’ouest à la Vilaine, et sa limite méridionale, qui est celle du département et de la région, suit la vallée de la Chère, qui conflue avec la Vilaine au sud de Sainte-Anne. Sainte-Anne-sur-Vilaine (1 000 Saintanais, 2 857 ha), 7 km à l'ouest du chef-lieu, est l'une des communes sorties du Grand-Fougeray en 1880. Le bourg est bordé par l'étang de la Taberge (20 ha), réputé poissonneux, et la Vilaine borde toute la limite occidentale du finage. La commune a gagné 210 hab. entre 1999 et 2008.

La Dominelais (1 230 Dominelaisiens, 3 245 ha), 6 km au NE du chef-lieu, qui a gagné plus de 300 hab. dans le même temps (un tiers) et accueille les espaces verts La Dominelaise (30 sal.). À Saint-Sulpice-des-Landes (830 Sulpiciens, 3 078 ha), 12 km au NE du chef-lieu, une petite mine de fer continue à fonctionner à La Galivelais (22 000 t de minerai par an), au nord. La population s'y est accrue de 260 hab. après 1999 (+46%!). Les 4 communes sont associées dans la communauté de communes de Grand-Fougeray, qui siège au chef-lieu.