Canton de Levroux

Levroux

2 900 hab. (Levrousains), 5 643 ha dont 202 de bois, chef-lieu de canton de l'Indre dans l'arrondissement de Châteauroux, à 21 km NNO de la préfecture; elle a une collégiale fortifiée du début du 13e s. (avec festival trisannuel dit Florégiales), restes de fortifications, quelques maisons anciennes; collège public et hôpital local (5 lits), centre d'aide par le travail. Une ancienne tradition du travail du cuir survit dans les usines Bodin-Joyeux (80 sal.) et Rousseau (15 sal.) et un musée du cuir et du parchemin; meubles métalliques Mobimétal (20 sal.), supermarché Carrefour (30 sal.).

La commune a absorbé en 1861 la petite commune de Saint-Phallier à l'est; elle a eu 4 200 hab. en 1891 et s'est lentement mais constamment dépeuplée depuis, perdant encore 80 hab. de 1999 à 2007. Levroux est le siège d'une communauté de communes de la région de Levroux, qui ne comporte que 3 communes en dépit de son nom ambitieux, et 3 500 hab.; les deux autres communes sont Baudres et Villegongis.

Le canton a 7 300 hab., 13 communes et 37 223 ha dont 4 535 de bois; quelques villages s'espacent dans la Champagne ouverte, mais des forêts subsistent aux confins nord et ouest. Rouvres-les-Bois (350 Rouvrois, 3 085 ha dont 863 de bois), 14 km NNE de Levroux, y contient la plus grand partie du bois de Levroux. Bouges-le-Château (270 Bougeois, 3 477 ha dont 768 de bois), à 9 km NNE de Levroux, a un beau château de maître de forges du 18e s. avec jardin à la française et parc à l'anglaise de 80 ha, serres et «jardin bouquetier», collection de voitures 1900; il accueille 15 000 visiteurs par an.

Baudres (520 Baldériens, 2 740 ha dont 356 de bois) est à 11 km NNO de Levroux et se classe parmi les villages fleuris (trois fleurs); la commune a eu plus de 1 000 hab. au milieu du 19e s. Moulins-sur-Céphons (350 Moulinois, 3 217 ha dont 845 de bois), 6 km au NO de Levroux, est une ancienne châtellenie, pourvue d'étangs et de bois, dont celui de Moulins à l'est et celui de Ferrières à l'ouest; elle offre des mégalithes, une motte féodale classée et une église à fresques, ainsi qu'une simulation d'un «village gaulois».

Tout à l'est en Champagne, traversée par l'autoroute A 20 Occitane, Brion (490 hab., 4 420 ha dont 290 de bois), 10 km ESE de Levroux, a un musée de l'école. Villegongis (100 hab., 1 815 ha dont 321 de bois), à 8 km SSO de Levroux, s'orne d'un grand château renaissance avec parc (remanié aux 18e et 19e s.) surnommé le «Chambord du Berry». Vineuil (1 200 Vineuillois, 4 441 ha), à 9 km SSE de Levroux, est un village-centre au sud du canton et un relais de Châteauroux; il conserve une église du 12e s. La population de la commune augmente depuis 1975 (800 hab.) mais très lentement (+25 hab. de 1999 à 2006) bien que le village ne soit qu'à 11 km de la préfecture.

Déjà loin de Levroux mais à 8 km du centre de Châteauroux, Coings (890 Cogniciens, 2 933 ha), est traversée par l'A 20 qui y a une aire de repos, et contient la plus grande partie de l'aérodrome de Châteauroux, hérité d'une installation de l'Otan et doté d'une piste de 3 500 m et d'une aérogare; son trafic oscille selon les accords avec les compagnies (16 000 passagers en 2005, 8 000 en 2004 et 2006). Coings n'a que peu d'entreprises, les installations d'accueil et d'emploi de l'aéroport étant dans la commune voisine de Déols; travaux publics du Centre-Ouest (TPCO, 45 sal.), hôtel du Relais Saint-Jacques (25 sal.). La population communale augmente un peu (480 hab. en 1975).