Canton de Montbarrey

Montbarrey

350 hab., 970 ha dont 295 de bois, chef-lieu de canton du Jura dans l’arrondissement de Dole, 16 km au SE de Dole dans la plaine de la Loue, à l’orée de la forêt de la Chaux; un camping de 100 places, motte féodale. La commune a eu près de 500 hab. au 19e siècle; restée stable au-dessous de 300 hab. depuis la dernière guerre, elle a gagné 60 hab. de 1999 à 2008.

Le canton a 4 800 hab. (4 400 en 1999), 13 communes et 19 246 ha dont 11 867 de bois; il est limitrophe du département du Doubs et s’étend largement dans la forêt de la Chaux au nord, sa partie méridionale étant également boisée. Au centre, la Loue serpente dans sa plaine, où elle reçoit la Cuisance. L’ensemble est une partie du «val d’Amour». La Vieille-Loye (380 Vieilogiens, 919 ha dont 628 de bois), 3 km au nord de Montbarrey, village issu d’une grange monastique, occupe une petite clairière complètement fermée dans la forêt de la Chaux; elle eut une verrerie; on y trouve les «Baraques du 14», classées, anciens habitats de bûcherons, en bois et datant des environs de 1820 (expositions) — le numéro 14 est celui d’un secteur de la forêt.

Vaudrey (390 Vaudrions, 1 787 ha dont 859 de bois), au nord de la Cuisance à 5 km au sud de Montbarrey, a gagné 60 hab. de 1999 à 2008; charpentes métalliques Ravoyard (65 sal.); le ban communal s’étend au sud dans la forêt de Choiseul. Juste à l’ouest de Vaudrey, Mont-sous-Vaudrey (1 300 Moniers, 1 486 ha dont 853 de bois), au bord de la Cuisance au SO de Montbarrey, et à 18 km SE de Dole, est la commune la plus peuplée du canton, sur la nationale 5, et a reçu un collège public; le château Gaillard y fut transformé au 19e s. par Jules Grévy, natif du village, qui le dota d’un grand parc; négoce de bois et matériaux 2F Construction (30 sal.); la commune s'est accrue de 100 hab . depuis 1999.

Bans (200 hab., 392 ha), juste à l’ouest de Mont, a gagné 60 hab. dans le même temps; un Intermarché (50 sal.), un constructeur de chalets de bois (Chauvin, 25 sal.). Souvans (500 Loups, 1 966 ha dont 1 207 de bois), 4 km ONO sur la route de Dole, au confluent de la Cuisance et du Doubs, accueille une fabrique de panneaux de bois (Jura Placages, 100 sal.) et une maison de retraite, et a gagné 40 hab. depuis 1999; le finage de Souvans s’étend largement au sud dans le bois de Scey. Chissey-sur-Loue (370 Babouins, 3 856 ha dont 3 029 de bois), 6 km à l’est du chef-lieu, a une église classée (13e, 15e, 18e s.) à sculptures représentant des figures de malades mentaux, témoins d’un ancien pèlerinage.