Canton de Basse-Goulaine

Basse-Goulaine

8 300 hab. (Goulainais), 1 374 ha, chef-lieu du canton de Vertou-Vignoble dans l’arrondissement de Nantes, 5 km ESE de Nantes sur la rive gauche de la Loire, jouxtant Saint-Sébastien. La commune contient un gros échangeur de la rocade de Nantes et de la route à 4 voies vers Cholet (N 249); collège et lycée publics, centre de rééducation professionnelle de la Guillonnais. La commune avait 1 100 hab. dans les années 1930, 2 200 en 1968, 4 100 en 1982 et croît toujours: elle a augmenté de 600 hab. entre 1999 et 2009.

Un centre commercial est sur la route de Clisson au sud, aux Chalonges, avec hypermarché Leclerc (320 sal.), Mr.Bricolage (90 sal.), Sama (articles de sports, 35 sal.) et jardinerie (25 sal.); maintenance électronique NCR (30 sal.), négoce d’équipements pour automobiles Sonamia (60 sal.), de crèmerie Chronodrive (40 sal.), de boissons Fountain Ouest (20 sal.); ingénierie Amaris (25 sal.), soins de beauté Globalvista (30 sal.), soins à domicile PharmaDom (40 sal.); aménagements paysagers et de piscinces PPEL (25 sal.).

Le canton compte 5 communes, 21 800 hab. (19 200 en 1999) et porte le nom de Vertou-Vignoble. Il forme une demi-couronne entourant Vertou côté est.


Château-Thébaud

2 890 hab. (Castelthébadois), 1 764 ha, commune de la Loire-Atlantique dans le canton de Vertou-Vignoble (Basse-Goulaine), 15 km au SE de Nantes sur la rive gauche de la Maine, qui borde la commune côté est; le nom s'écrivait en un seul mot jusqu'en 1995. C'est une grande commune viticole (598 ha de vignes), avec toutefois à la Jaunaie une entreprise de boissons Bric-Fruit (70 sal.), naguère au groupe Lactalis mais reprise par le groupe savoyard Fruité; centre de loisirs du Pont Caffino (8 ha) au bord de la Maine; hôpital dans l'ancien château de la Placelière (18e s., refait au 19e), pour 80 lits de soins de longue durée dans une propriété de 21 ha, dépendant du CHU de Nantes. La commune avait 1 300 hab. en 1931 et croît depuis; elle a passé les 2 000 hab. en 1980 et gagné 360 hab. de 1999 à 2009.


Haie-Fouassière (La)

4 400 hab. (Hayonnais), 1 181 ha, commune de la Loire-Atlantique dans le canton de Vertou-Vignoble (Basse-Goulaine), 14 km au SE de Nantes sur la rive droite de la Sèvre nantaise; 605 ha de vignes (muscadet surtout), maison des Vins du pays Nantais. La biscuiterie LU (430 sal., groupe Danone) est de loin le principal employeur; métallerie Veq Acier (30 sal.), revêtements Saticaro (30 sal.), toitures (Jaunasse, 25 sal.), travaux publics Gautier (20 sal.), assainissement Sita (Sani-Ouest, 35 sal.); recouvrements Sogedi (75 sal.), négoces d'implants chirurgicaux Newclip (30 sal.), de quincaillerie Fourage CTI (25 sal.), transports Mocquard et Chaurois (40 sal.), DHL (25 sal.); une gare.

Un curieux monument en forme de soucoupe volante avec trois cosmonautes célèbre les trois spécialités de bouche de la ville: la fouace étymologique, les biscuits et le muscadet; château d’eau décoré, table d’orientation en céramique. La commune avait 1 500 hab. dans la première moitié du 20e siècle et croît depuis les années 1950. Elle a gagné un millier d'habitants. de 1999 à 2009 (+29%). Elle est le siège de la communauté de communes de Sèvre, Maine et Goulaine, qui associe 4 communes du canton de Vertou-Vignoble (13 600 hab.).


Haute-Goulaine

5 600 hab. (Goulainais), 2 059 ha dont 500 de bois, commune de la Loire-Atlantique dans le canton de Vertou-Vignoble (Basse-Goulaine), 11 km à l’est de Nantes; un collège privé, 200 ha de vignes environ. La commune est connue pour ses cultures maraîchères et son muguet. Elle a trois zones d’activités sur les grand-routes du sud (N 149 et N 249); carrosserie de bois MDP (25 sal.), automatismes et électronique Atauce (20 sal.); télédiffusion TDF (25 sal.), informatique Pygram (20 sal.); négoce et application de produits de protection de l'habitat Laurystyl (30 sal.); maçonnerie Laigle (25 sal.), plomberie Olivier (25 sal.), espaces verts Les Ouvriers du Jardin (25 sal.); magasin Intermarché (40 sal.); maison de retraite (35 sal.).

Un peu à l'est du bourg se dresse le grand château de Goulaine, du 15e s. et de décors renaissance, agrandi au 17e s., en tuffeau; il est ouvert à des réceptions et propose à la visite une serre de papillons exotiques vivants; la commune contient 375 ha des marais de Goulaine, au pied du château. Elle avait 1 600 hab. en 1954 et croît depuis les années 1960. Elle a gagné 620 hab. de 1999 à 2009.