Canton de Saint-Chély-d'Apcher

Saint-Chély-d'Apcher

5 080 hab. (Barrabans) dont 620 à part, 2 826 ha dont 505 de bois, chef-lieu de canton de la Lozère dans l’arrondissement de Mende, 36 km au nord de Marvejols, à 1 000 m, est la seule ville au nord de la Lozère, entre Aubrac et Margeride. Le nom est une déformation de Sanch Ili, saint Hilaire, qui fut le premier patron. Apcher était le nom de la seigneurie, dont il reste un hameau dans le canton voisin du Malzieu. Le bourg est desservi par l’A 9 (deux échangeurs) et la voie ferrée.

Il est aussi le seul du département à avoir une industrie: l’aciérie électrique d’Ugine, devenue Sollac puis Arcelor, fabrique 100 000 t de tôles fines par an, avec une spécialité de tôles magnétiques à grains non orientés (recuit) destinées aux appareils électriques; elle emploie 180 personnes et exporte les deux tiers de ses produits; un nouveau laminoir y a été installé en 1999. En outre, les charpentes Orlhac (25 sal.), meubles Gévaudan Cuisines (20 sal.); travail temporaire Manpower (80 sal.), gardiennage AGS (35 sal.), négoces de matériaux Saint-Chély Matériaux (25 sal.), Descours et Cabaud (20 sal.) et Comptoir Lozérien (20 sal.), équarrissage Saria (25 sal.), transports M. Boyer (35 sal.).

La ville a un lycée général public (220 élèves); collèges public et privé, lycée professionnel industriel et lycée hôtelier catholiques (Sacré-Cœur); hôpital local (20 lits), maison d’accueil spécialisée de Civergols (60 sal.) avec centre d’aide par le travail (60 sal.); Intermarché (45 sal.) et Carrefour (40 sal.). La population communale a augmenté pendant les deux premiers tiers du 20e siècle, culminant à 5 000 hab. en 1968; elle diminue depuis et a perdu 80 hab. de 1999 à 2009.

Le canton gagne au contraire quelques habitants; il a 6 900 hab. (6 400 en 1999), 7 communes, 16 105 ha dont 3 649 de bois; il est limitrophe du département du Cantal; sa limite SE s’appuie sur le cours de la Truyère. À 10 km au nord de Saint-Chély, la commune d’Albaret-Sainte-Marie (570 Albaretais, 1 598 ha dont 388 de bois), à 970 m, bordée à l’est par les gorges de la Truyère, à l’ouest par le tracé de la N 9 et de l’A 9, contient les ruines du château de la Garde campé à la limite de la seigneurie d’Apcher aux portes de l’Auvergne, ainsi que le hameau de même nom, où un musée géologique à ciel ouvert dit Géoscope a été aménagé dans une ancienne carrière. Plus au sud, la commune contient le hameau d'Orfeuille et le château d’Orfeuillette, où fonctionne un IUP d’hôtellerie sous l’autorité de l’université Montpellier. Ce château, du 19e s., entouré d’un grand parc, a un hôtel-restaurant (les Mégalithes, 40 sal.) et appartint à un sénateur de Lozère. La commune s'est accrue de 110 hab. entre 1999 et 2009.

La commune des Monts-Verts (350 Vermondois, 2 913 ha dont 770 de bois) occupe le nord-ouest du canton; elle contient à l'est, près d'Orefeuillette, l'aire de service autoroutière de la Lozère. Les Monts-Verts ont été créés sous ce nom publicitaire par la réunion des communes du Bacon (140 hab.), d'Arcomie (160 hab.) et de Berc (140 hab.) en 1972, dont les finages contiennent de nombreux hameaux. D'Arconie étaient sorties en 1877 les communes de Berc, Termes (canton de Fournels) et La Fage Saint-Julien. La Fage-Saint-Julien (290 Fagiens, 1 806 ha dont 359 de bois), qui a gagné 50 hab. dans le même temps, est du côté de l’Aubrac à 8 km à l’ouest de Saint-Chély; on y organise chaque année en août un festival international des cultures du monde.

Les Bessons (470 Bessonais, 2 349 ha dont 700 de bois) occupent le sud-ouest du canton sur l'Aubrac; le territoire monte à 1 274 m au Truc de l'Homme. Rimeize (630 Rimeiziens, 3 230 ha dont 653 de bois) tient le sud-est du canton et son territoire s'étend au sud jusqu'aux portes d'Aumont-Aubrac; le village est au bord de la Rimeize, qui y rejoint la Truyère un peu en aval du village. Blavignac (230 Blavignacois, 1 383 ha dont 294 de bois), à 950 m, est une commune au nord-est du canton, donc en Margeride, dont le finage, qui est bordé au nord par le cours encaissé de la Truyère, s'étire vers le sud en direction de Saint-Chély, où il inclut les hameaux du Rouveyret et de la Vaissière Noire. Il entoure ainsi le hameau d'Orfeuille.