Canton de Mortain

Mortain

2 070 hab. (Mortainais) dont 260 à part, 744 ha, chef-lieu de canton du département de la Manche dans l’arrondissement d’Avranches, 39 km à l’est d’Avranches et 25 km au sud de Vire. La ville s’est établie dans la vallée de la Cance à l’endroit où la rivière tranche la lourde barre de grès qui porte la forêt de Mortain, ce qui lui offre un beau site avec rochers et cascades. La collégiale Saint-Evroult est flanquée d’un curieux clocher séparé du 13e s.; l’abbaye Blanche, cistercienne et installée au 12e siècle, a une activité de rencontres.

Mortain a un bon équipement tertiaire: lycée public, collèges public et privé, hôpital local de 25 lits, maison familiale rurale, supermarché Carrefour (40 sal.). Mortain a eu plus de 2 500 hab. au 19e s., moins de 1 700 dans les années 1930, puis sa population a augmenté jusqu’en 1975 (2 700 hab. sdc), et diminué ensuite, perdant encore 380 hab. de 1999 à 2008. La communauté de communes du canton de Mortain correspond au canton et siège au chef-lieu.

Le canton a 6 000 hab. (6 500 en 1999), 10 communes, 14 010 ha dont 1 127 de bois; il est traversé en son milieu par les reliefs de la barre méridionale de la Normandie, tranchés par la Cance à Mortain même. La moitié méridionale du canton est dans la plaine drainée par la Sélune, vers 120 m, la moitié nord dans les reliefs du Bocage, où l’altitude dépasse 300 m. Fontenay (310 Fontenaisiens, 685 ha), la commune la plus occidentale du canton à 6 km OSO de Mortain, a une maçonnerie Daligault (30 sal.).

Romagny (1 090 hab., 2 946 ha), juste au SO de Mortain, participe directement à l’activité de la ville avec une très grande entreprise au statut de coopérative (SCOP), Acome (Association coopérative d’ouvriers en matériel électrique), créée en 1932, dont les cinq ateliers locaux fournissent des câbles et des équipements aux télécommunications, à l’industrie automobile et aux entreprises de bâtiment, et emploient 1 100 salariés, ce qui en fait l’une des plus grandes entreprises de Basse-Normandies. Romagny héberge aussi la coopérative d’insémination (200 sal.) et quelques ateliers, dont Barrain (outillages d’extrusion, 45 sal.) et Baugé (menuiserie, 20 sal.). Son finage monte au nord à 285 m; au nord-est, le rocher de l'Aiguille (231 m) est face à Mortain et domine la vallée encaissée de la Cance. La commune a gagné 40 hab. entre 1999 et 2008.