Canton de Joinville

Joinville

3 900 hab. (Joinvillois) dont 220 à part, 1 894 ha dont 1 037 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Marne dans l'arrondissement de Saint-Dizier, 30 km au SSE de celle-ci, sur la rive gauche de la Marne; gare, N 67 (avec contournement), canal de la Marne à la Saône. Joinville est un ancien centre historique de la famille de Joinville puis des Guise; le bourg s'orne du château du Grand Jardin (16e s.), propriété départementale avec parc, animations et festival de musique; une église classée et le musée de l'Auditoire (ancien tribunal seigneurial de 1561); collège et lycée publics.

La ville conserve quelques ateliers comme Electrifil (Société industrielle du Rongeant, capteurs et faisceaux pour automobiles, 90 sal.) ou AVK (40 sal., robinetterie, à un groupe danois) et les revêtements sportifs Tarkett; hôpital local (200 employés); supermarchés U (60 sal.) et Intermarché (75); un proche aérodrome (à Mussey dans le canton de Doulaincourt-Saucourt). Le bourg anime une communauté de communes de Marne-Rognon qui groupe 19 communes (9 200 hab.). La population diminue un peu après un sommet à 4 800 hab. (sdc) en 1982; elle s'est réduite de 700 hab. (-15%) entre 1999 et 2008.

Le canton a 7 500 hab. (8 300 en 1999), 15 communes et 13 653 ha dont 5 444 de bois. Il s'étend des deux côtés de la vallée, surtout vers l'ouest. Fronville et Saint-Urbain en amont, Vecqueville en aval, prolongent l'agglomération de Joinville. Fronville (340 Fronvillois, 1 108 ha dont 501 de bois), 5 km au sud du chef-lieu sur la rive gauche de la Marne, abrite l’usine Allevard-Rejna du groupe italien Rejna, 155 sal. (ressorts et pièces pour automobiles), héritière des ateliers de Saint-Urbain; gare, N 67. Sur le plateau au SO, à 9 km de Joinville, Blécourt (110 Blécourtois, 725 ha) a une église classée du 12e s., avec pèlerinage. Elle partage avec sa voisine du nord Ferrière-et-Lafolie (45 hab., 793 ha dont 324 de bois) et avec Brachay dans le canton de Doulevant-le-Château, le parc éolien des Éparmonts (8 mâts, 12 MW) près de la forêt des Mathons.

Saint-Urbain-Maconcourt (660 Saint-Urbinois, 2 585 ha dont 706 de bois), 7 km SSE de Joinville sur la rive droite de la Marne, résulte d'une fusion de 1972 entre Saint-Urbain (alors 700 hab.) et Maconcourt (45 hab.); elle conserve des restes de l’ancienne abbaye de Maconcourt. Le nom de la commune a été longtemps porté par une société métallurgique Saint-Urbain, dont l’héritage est passé au groupe Rejna. Vecqueville (630 Vecquevillois, 522 ha), 2 km en aval de Joinville sur la rive gauche de la Marne, inclut l’ancienne commune de Bussy où se trouve la grosse fonderie Ferry-Capitain (420 sal., groupe CIF, Compagnie industrielle et financière); emballages de carton pour produits laitiers avec imprimerie Jeanne d’Arc, au groupe autrichien Constantia Teich (95 sal.). La commune a perdu 90 hab. depuis 1999.