Canton de Mont-Saint-Martin

Mont-Saint-Martin

8 200 hab. (Saint-Martinois), 884 ha, chef-lieu de canton de la Meurthe-et-Moselle dans l’arrondissement de Briey, frontalier de la Belgique et juste au nord de Longwy. La N 52 s’y branche sur l’A 28 vers Arlon. La vieille ville a une église romane classée. Le principal employeur est un hypermarché Auchan (500 sal.), assorti de quelques magasins dont Decathlon (35 sal.) et Tape à l'Œil (habillement, 50 sal.); viandes de boucherie Cerf (50 sal.); mécanique Carradori (30 sal.).

La commune a un collège public, une clinique, un centre hospitalier public. Elle s’est illustrée par la pénible affaire de l’usine de tubes cathodiques du coréen Daewoo, créée en 1996 et montée à 550 salariés, mise en faillite après avoir reçu d’abondants subsides publics sur le Parc transfrontalier, et dont le stock restant a été incendié en janvier 2004 — la firme avait déjà fermé les usines de Fameck et Villers-la-Montagne, et son patron Kim-Woo-Chung est poursuivi en Corée pour délinquance financière. Le grand ensemble du Val Saint-Martin, au nord, figure parmi les «zones urbaines sensibles». La ville avait 4 300 hab. en 1946, 11 600 en 1975; elle en a encore perdu 210 entre 1999 et 2008.

Le canton a 21 500 hab. (20 600 en 1999), 8 communes, 5 945 ha dont 1 448 de bois; limitrophe de la Belgique, il entoure par l’ouest la ville de Longwy et inclut notamment Gorcy et Cosnes-et-Romain sur le plateau frontalier, Lexy et Rehon dans la vallée de la Chiers. Ville-Houdlémont (620 540 hab., 609 ha dont 205 de bois) est la dernière commune au nord-ouest, à la frontière belge, et a une nécropole nationale; sa population s'est accrue de 80 hab. après 1999. Cutry (950 Custériens, 597 ha), sur le plateau au sud de la Chiers à 4 km SO de Longwy, a un château du 18e s. avec musée archéologique à partir des fouilles du site local (nécropole gallo-romaine et mérovingienne); plomberie Laqueste et Alessi (40 sal.).


Cosnes-et-Romain

2 380 hab., 1 623 ha dont 558 de bois, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Mont-Saint-Martin, 4 km à l’ouest de Longwy sur le plateau; fabriques de matériels électromagnétiques R. Lenoir (60 sal.) et de matériel de manutention Solomat (45 sal.), travaux publics Babillon (35 sal.), transports Lavaux (25 sal.); publicité Mediapost (55 sal.). Les deux villages sont réunis depuis 1812. La commune, frontalière de la Belgique, n’ayant pas vraiment participé à la saga de la sidérurgie, la population continue à croître lentement depuis les années 1950 (1 200 hab.) et s'est augmentée de 230 hab. entre 1999 et 2008. La plupart des personnes actives travaillent en Belgique et au Luxembourg. Cela tient aussi à l’implantation à Romain de l’IUT de Longwy et de ses trois départements de Génie électrique et informatique Industrielle, Génie thermique et énergie, Gestion des entreprises et des administrations. Au nord, la vallée encaissée et boisée du Cussigny, donnant en aval sur Gorcy, a jadis eu des mines de fer.


Gorcy

2 430 hab. (Gorcéens), 410 ha, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Mont-Saint-Martin, 6 km à l’ouest de Longwy dans la vallée encaissée du Cussigny, affluent de la Vire qui rejoint le Ton à Virton (Belgique). Elle est ainsi dans une échancrure de la côte du bajocien (côte de Moselle plus à l’est) qui domine le massif ancien ardennais en Belgique et que la frontière met ici exceptionnellement en France. De l’ancienne métallurgie, subsiste une usine Affilor (Affinage de Lorraine), du groupe Oetinger, créée en 1989 et spécialisée dans l’aluminium (70 sal.); fabrique de matériel électrique Mersen (30 sal.). La commune a eu 1 000 hab. à la fin du 19e s., puis un maximum de 2 700 hab. en 1975; elle a regagné 270 hab. entre 1999 et 2008.


Lexy

2 920 hab. (Lexéens), 599 ha, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Mont-Saint-Martin, 4 km en aval de Longwy dans la vallée de la Chiers. La commune a un collège public, et une nécropole nationale. L’usine de tubes Axame (ex-Valexy d'Arcelor, 230 sal.) est passée en 2004 à l’espagnol Condesa par le groupe Baoeta; équipements de contrôle EEL (40 sal.), magasins Maral (meubles, 25 sal.) et MrBricolage (25 sal.), travaux publics et réseaux Colle (50 sal.), nettoyage I.Clean (20 sal.). Lexy n’avait que 400 hab. autour de 1900, 1 000 en 1936; sa croissance a été brutale de 1954 (990 hab.) à 1962 (2 100); la population a culminé à 3 400 hab. en 1982 et a perdu 150 hab. de 1999 à 2008.


Réhon

3 780 hab. (Réhonnais), 373 ha, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Mont-Saint-Martin, juste en aval de Longwy. La ville est au fond de la vallée de la Chiers, complétée sur le plateau juste au sud par la cité ouvrière d’Heumont. La population a sensiblement diminué depuis l’acmé de la sidérurgie: elle n’était que de 580 hab. en 1886, 970 en 1906, et elle est brusquement passée à 2 050 en 1911, 5 200 en 1931; elle a culminé à 5 700 en 1962 et a perdu près de la moitié de ses habitants en 1990, mais le mouvement s’est atténué puis redressé: elle a gagné 530 hab. de 1999 à 2008 (+16%), sauf si le recensement de 1999 était sous-estimé. Réhon a un collège public, des négoces et de petits ateliers; ERDF (distribution d'électricité) y déclare 50 salariés. La ville est le siège de la communauté de communes de l’agglomération de Longwy, qui réunit 18 communes et 54 000 hab.