Canton de Grand-Champ

Grand-Champ

4 900 hab. (Grégamistes), 6 734 ha dont 744 de bois, chef-lieu de canton du Morbihan dans l'arrondissement de Vannes, à 16 km NNO de Vannes; Gregam en breton. Le bourg est au bord méridional de la dépression des schistes briovériens qui longe au sud les Landes de Lanvaux. La commune s'étend sur 12 km du nord au sud et englobe une partie de la forêt des Landes de Lanvaux, où se cache la chapelle de Loperhet, du 16e s. La chapelle du Burgo, également du 16e s., subsiste à l'est du bourg dans le champ de tir de Meucon, sur un plateau granitique; quelques manoirs se dispersent, dont le château de Penhouët, du 18e s., doté de jardins attribués à Le Nôtre, au bord du Loc'h et au nord du bourg. Celui-ci a un collège privé.

Dans les emplois, domine la fabrique de joints Stacem (Technique armoricaine de caoutchouc et élastomères manufacturés, 110 sal.); magasin Carrefour (40 sal.); carrières Lotode (45 sal.). Du finage de Grand-Champ sont sorties entre 1862 et 1889 les communes de Brandivy à l'ouest, Colpo au NE et Locmaria-Grand-Champ à l'est. Aussi la population communale, qui était de 4 300 hab. en 1806, était-elle passée à 3 200 en 1891; puis elle a encore baissé, jusqu'à près de 2 500 en 1960, pour entamer ensuite une croissance continue: elle a gagné 600 hab. de 1999 à 2008. Le bourg est le siège de la communauté de communes du Loc'h (6 communes, 12 200 hab., 19 400 ha). Grand-Champ et ses voisines Brandivy, Colpo et Locqueltas, forment une «station verte de vacances».

Le canton a 19 200 hab. (15 300 en 1999), 8 communes, 22 337 ha dont 3 377 de bois; au nord, il occupe 23 km des landes de Lanvaux de part et d'autre de Colpo. À l'extrémité occidentale du canton, la forêt et l'ancienne abbaye de Lanvaux, près d'un étang, ainsi que les ruines du château primitif de Lanvaux (11e s.), sont sur le territoire de la commune de Brandivy (1 150 Brandiviens, 2 588 ha dont 412 de bois), qui a gagné 210 hab. de 1999 à 2008; château de la Grandville (15e et 19e s.) au SO du bourg.

La commune de Locmaria-Grand-Champ (1 160 Locmariens, 1 406 ha), dont le bourg est à 5 km à l'est du chef-lieu, a été créée en 1889 à partir de ce dernier. Son finage s'étend au sud sur le champ de tir de Meucon et atteint au nord les Landes de Lanvaux aux ruines du château de Coët-Candec (16e s.), qui était encore habité en 1946. La commune a gagné 174 hab. entre 1999 et 2004, soit 24%; déjà sa population totale était passée à 890 hab. au recensement complémentaire de 2003. La commune aurait gagné 420 hab. entre 1999 et 2008, soit 57%!

À l'est, à 6 km de Grand-Champ, la commune de Locqueltas (1 580 Locqueltais, 1 946 ha), Lokeltaz en breton, comporte aussi une partie des Landes de Lanvaux au nord et une partie du champ de tir de Meucon au sud; elle a reçu la pépinière d'entreprises de la communauté de communes du Loc'h. La commune a été créée en 1964 à partir de Plaudren; elle avait alors environ 700 hab., nombre qu'elle avait à peu près maintenu jusqu'en 1975 avant d'entamer alors une croissance sensible: elle n'est qu'à 12 km de Vannes par une bonne route, et elle a encore gagné 330 hab. entre 1999 et 2008, soit 26%; réseaux et canalisations DLE (50 sal.), mécanique Matis (20 sal.).

Plaudren (1 660 Plaudrinois, 4 107 ha dont 993 de bois) est la commune la plus orientale, à 12 km de Grand-Champ. Son bourg est le seul à se tenir sur le talus méridional des Landes de Lanvaux, dont la commune a une assez large partie boisée; à l'ouest ont été trouvés les restes d'un camp romain à Kerfloc'h; château du Nédo (18e s.) au SO du bourg. La population communale remonte un peu depuis 1975et s'est accrue de 200 hab. entre 1999 et 2008; le vieux bourg est submergé par les lotissements de pavillons. Le sud du canton est tenu par Plescop, banlieue ouest de Vannes, et Meucon, banlieue nord de la préfecture.


Colpo

2 230 hab. (Colpéens), 2 648 ha dont 752 de bois, commune du Morbihan au nord du canton de Grand-Champ, 9 km NNE du chef-lieu. C'est un village de colonisation sur la route de Vannes à Pontivy, où les landes ont été reboisées sous le Second Empire à l'initiative d'une princesse Bacciochi, nièce de l'empereur, qui y lança fermes modèles et comices et fit créer la commune en 1864 à partir des trois finages voisins de Bignan, Saint-Jean-Brévelay et Grand-Champ; chapelle du 16e s. à l'est du bourg, maison de convalescence Korn er Houet (Ugecam-BRPL, 75 sal.); surgelés Toupargel (50 sal.), travaux publics Cadio (25 sal.). La population communale a longtemps été autour de 1 200 hab. et progresse depuis 1975; elle s'est accrue de près de 400 hab. entre 1999 et 2008.


Meucon

2 200 hab. (Meuconais), 573 ha, commune du Morbihan dans le canton de Grand-Champ, à 10 km au SE du chef-lieu et 7 km au nord de Vannes, sur le rebord des Landes de Lanvaux. Elle a des sources, des captages et un aqueduc; elle a gagné récemment des habitants: elle n’en avait que 420 en 1950, et s'est accrue de 900 hab. entre 1999 et 2008, soit de plus des deux tiers.


Plescop

4 800 hab. (Plescopais) dont 130 à part, 2 335 ha, commune du Morbihan dans le canton de Grand-Champ, à 7 km NO de Vannes; le nom signifie «la paroisse de l’évêque». Son patrimoine comprend la chapelle de Lézurgan (mi-15e s.) et le manoir de Kerango (15e-16e s.), jadis épiscopal. La commune a une croissance de banlieue: 1 000 hab. entre 1936 et 1962, puis 2 000 en 1977 et 3 000 en 1991 (sdc); elle vient de gagner un millier d'habitants entre 1999 et 2008, donc plus d'un quart.

Elle a accueili trois zones d’activités sur 32 ha, avec de petites entreprises: menuiserie et agencements Ambiance (35 sal.), mécanique Le Gal (20 sal.), maçonneries Garaud (30 sal.) et MGO (25 sal.); aliments diététiques Oversims (20 sal.), restauration collective API (20 sal.); coopératives de négoce de bois et matériaux CAB 56 (85 sal.), négoce de sanitaire et plomberie MCS (35 sal.); nettoyages Bret Net (90 sal.), V Net (50 sal.) et Propreté Morbihannaise (50 sal.).