Canton de Pontivy

Pontivy

15 000 hab. (Pontivyens) dont 1 500 à part, 2 485 ha, sous-préfecture du Morbihan, 55 km au NNO de Vannes. C'est la principale ville de la Bretagne centrale, au bord du Blavet, rive gauche; son nom vient d'un moine Ivy venu de Grande-Bretagne au 7e s. Née de ce monastère, elle devint quelques siècles plus tard la capitale des Rohan, et fut prospère du 16e au 18e s. grâce au commerce des toiles, des cuirs et des blés. Son vieux centre, autour de la place du Martray, dominé par le massif château des Rohan (15e s.), en témoigne encore à travers rues et maisons anciennes. La ville s'afficha républicaine dès 1790; elle fut promue par Bonaparte qui y fit installer caserne et lycée, et canaliser le Blavet; il voulut ensuite en faire un point d'appui, voire la capitale, tout au moins militaire, de la Bretagne entière. Au sud de la vieille ville fut ainsi lancé en 1802-1804 le damier très régulier de rues d'une ville nouvelle, que l'on nomme Napoléonville. Pontivy s'était d'ailleurs nommée Napoléonville entre 1852 et 1870, Napoléon «le Petit» ayant profité de la chose.

D'une part, la ville assume son rôle tertiaire de sous-préfecture avec hôpital, institut de formation d'infirmiers, collèges et lycées publics et privé, un grand lycée agricole public (500 élèves) - un lycée agricole privé s'y ajoute, mais à Saint-Thuriau. Le centre hospitalier emploie plus de 800 personnes (255 lits), une polyclinique 120 (86 lits); institut médico-éducatif et centre d'aide par le travail; magasins Leclerc (90 sal.) et Intermarché (120), négoce de métaux KDI (110).

D'autre part, Pontivy accueille un éventail assez large d'industries, qui déborde sur les communes voisines, surtout à Noyal-Pontivy. L'agro-alimentaire domine; Pontivy est le siège des viandes et jambons Mathurin Onno (200 sal.), société fondée à Pluméliau en 1920 et transférée à Pontivy en 1957, qui a une autre usine à Saint-Méen-le-Grand et qui a intégré le groupe Intermarché. Elle compte en outre un abattoir de volailles Dandy (350 sal.) du groupe Unicopa, les fabriques d'aliments du bétail Coopagri (Royal Délices, 85 sal.) et Glon-Sanders (180 sal.), une laiterie (170 sal.) et une fromagerie (75 sal.) du groupe Lactalis, une usine d'engrais Terrial du groupe Glon-Sanders, qui dispose d'un centre d'approvisionnement. La base industrielle est complétée par les meubles Hubert (JH, 130 sal., spécialiste de cercueils), les machines agricoles (Acemo-Gloux, 90), des carrières (Ifmec-Pasco, 65 sal.); travaux publics Appia (60).

Le canal de Nantes à Brest, qui emprunte à Pontivy la vallée de l'Oust après avoir suivi celle de son affluent de gauche le Douric, attire aussi quelques touristes et Pontivy a aménagé un port de plaisance à leur intention. La commune avait assez constamment environ 9 500 hab. (sdc) de 1850 à 1940; elle a entamé une croissance lente ensuite. Le maire est Jean-Pierre Le Roc'h, socialiste. La communauté de communes du Pays de Pontivy englobe aussi les cantons de Cléguérec et de Rohan et compte 24 communes pour 42 300 hab. (70 800 ha); elle siège à Pontivy. Le pays de Pontivy associe aux quatre communautés de communes des environs les communes du canton de Saint-Jean-Brévelay, en tout 45 communes, 77 000 hab., 133 200 ha, alors que le pays traditionnel historique de Pontivy, partie du Vannetais, est évalué par Geobreizh à environ environ 530 km2 et 34 000 hab. L'arrondissement a 114 200 hab., 10 cantons, 78 communes, 239 885 ha. L'aire urbaine Insee est donnée pour 22 400 hab.

Le canton a 25 100 hab., 10 communes, 24 317 ha dont 1 531 de bois. Traversé par le Blavet et le couloir de circulation de Vannes et Lorient à Saint-Brieuc, il s'étire d'ouest en est sur plus de 30 km. Juste au SO de Pontivy, Le Sourn (1 900 Sournais, 1 605 ha) fait partie de l'agglomération dont elle héberge certaines industries; viandes Gallais (90 sal.), fondoir d'huiles et graisses France-Gras (60 sal.), coopérative d'approvisionnements agricoles.

Au NE de Pontivy, Saint-Gérand (920 Géranais, 1 805 ha), dont le bourg est à 7 km, est le fief et le siège du grand groupe agro-alimentaire Glon, qui a sur place une usine d'aliments du bétail (comptée avec Pontivy) et une fabrique de chips et dérivés du maïs (Altho, 130 sal.); une autre fabrique d'aliments du bétail appartient au groupe coopératif Le Gouessant de Lamballe. Le groupe de transports ITM Logistics (Intermarché) a des entrepôts frigorifiques (210 sal.) à Saint-Gérand, le transporteur Juin emploie 100 sal., la société de conseil Cybelia 75. La bourgade est desservie par la voie rapide vers Loudéac et Rennes, la voie ferrée vers Loudéac et Saint-Brieuc, qui longent le canal de Nantes à Brest dans la vallée du Douric.

Un peu plus loin sur le même axe, Saint-Gonnery (970 Gonneriens, 1 629 ha), à 13 km du chef-lieu, a un atelier d'amendements et aliments minéraux TMCE (Technique minérale culture et élevage, 90 sal.) et une base des transports Alain Postic (165 sal.). Gueltas (560 Gueltasiens, 2 045 ha dont 477 de bois), 4 km au SSE de Saint-Gonnery, englobe la forêt de Branguily, où se dissimule un escalier d'écluses du canal de Nantes à Brest, au franchissement de l'interfluve entre les bassins de l'Oust et du Blavet. Kerfourn (750 Kerfournois, 1 946 ha) est à 13 km ESE de Pontivy et a été détachée de Noyal-Pontivy en 1839, comme la précédente et la suivante.

Au sud de Pontivy, Saint-Thuriau (1 900 Thuriaviens, 2 147 ha), longée par le Blavet, est gagnée par l'urbanisation et fabrique du béton (Ifmec) et des matelas (Davilaine, 60 sal.); elle héberge un lycée agricole catholique et elle est aussi le siège d'une fabrique de produits carnés (Robichon, 60 sal.), maintenant intégrée au groupe Glon. Elle n'avait que 1 000 hab. en 1968 et croît depuis. Tout à l'ouest, la commune de Guern (1 400 Guernates, 4 701 ha dont 388 de bois), à 13 km OSO de Pontivy, forme presque une enclave entre les cantons de Baud et de Cléguérec.


Noyal-Pontivy

3 750 hab. (Noyalais), 5 345 ha, grande commune du Morbihan dans le canton de Pontivy, jointive de la sous-préfecture, mais dont le bourg est à 7 km à l’est; elle s’est nommée Noala («nouvelle») au 5e s. Elle a une maison de retraite (30 sal.) et accueille la polyclinique de Pontivy (110 sal.); église inscrite du 15e s., chapelle classée de 1425, lac du Valvert. La commune, qui fut très étendue, a perdu en 1839 les territoires de Saint-Gérand, Gueltas, Saint-Thuriau et Kerfourn, qui ont été émancipés: elle avait 7 600 hab. en 1820, 3 300 en 1876; descendue à 2 500 hab. en 1968, elle progresse depuis: elle a gagné 370 hab. de 199 à 2008. Son finage contient l’aérodrome de Pontivy (LFED) à Kernivien, qui a un aéroclub et une piste bitumée de 1 120 m, et jouxte un hipppodrome; il partage avec Gueltas un parc de six éoliennes de 77 m (9 MW, 22 GWh), ouvert en 2006.

Noyal tire parti d’un large ensemble d’industries: emballages plastiques Lin-Pac (430 sal., britannique, spécialiste du film plastique alimentaire); plastiques pour le bâtiment Atlantem (groupe VM Matériaux, 240 sal.); plats cuisinés, conserves de poisson et salaisons Houdebine (300 sal.), société d'origine locale (1980) mais dont la moitié du capital est passée à une filiale de surgelés de Nestlé; chaudronnerie Saugera (25 sal.), installations électriques Garczynski-Traploir (40 sal.), peinture Le Roux (35 sal.); négoces de matériel agricole Claas (50 sal.) et alimentaire Supergroup (65 sal.), de matériaux Denis (20 sal.), routage MH (30 sal.).


Saint-Thuriau

2 000 hab. (Thuriaviens), 2 147 ha, commune du Morbihan dans le canton de Pontivy, 6 km au sud de la ville. La commune est bordée à l'ouest par le cours du Blavet et, traversée par la route de Pontivy à Lorient, elle a été gagnée par l’urbanisation pontivienne. Elle héberge un lycée agricole catholique et elle est aussi le siège d’une fabrique de produits carnés (Robichon, 60 sal.), maintenant intégrée au groupe Glon; fabrique de matelas (Davilaine, 55 sal.), plastiques Celtipak-Kalan (50 sal.), couverture et étanchéité Bellamy (45 sal.); magasin de matériaux (Point P, 30 sal.) et négoce de matériaux KDI (60 sal.); transports Rault (45 sal.); carrières et bétons Ifmec-Pasco, 60 sal.). Elle n’avait que 1 000 hab. en 1968 et croît depuis, mais n'a gagné que 60 hab. après 1999.


Sourn (Le)

2 100 hab. (Sournais), 1 605 ha, commune du Morbihan dans le canton de Pontivy, 3 km au sud-ouest du chef-lieu. Le bourg est au pied du talus oriental du massif granitique de Guern, et son finage est limité à l'est par le cours du Blavet, sur la rive duquel sont le village de Saint-Michel, la voie ferrée et et des usines dans le prolongement de celles de Pontivy (zone d'activités Pontivy-Le Sourn). Elle héberge des industries pontivyennes; viandes Gallais (95 sal., groupe Bigard), séchage d elait (Laitière du Blavet, 25 sal.), récupération de déchets et fondoir d’huiles et graisses Soleval ex-France-Gras (75 sal.), chaudronnerie Le Garrec (35 sal.), installations thermiques Texier (25 sal.), coopérative d’approvisionnements agricoles. Elle a gagné 200 hab. de 1999 à 2008.