Canton de Quiberon

Quiberon

5 200 hab. (Quiberonnais), 883 ha, chef-lieu de canton du Morbihan dans l’arrondissement de Lorient, 50 km au SE de Lorient. La ville est à l’extrémité de la longue presqu’île de Quiberon (15 km), formée par une ancienne île rocheuse de de 8 km de long et 2 km de large, orientée NO-SE et reliée au continent par un cordon de sable (tombolo) de 7 km portant des dunes, la forêt de Quiberon et le village de Penthièvre (commune de Saint-Pierre-Quiberon). Le cordon s'enracine à Plouharnel et ferme presque la baie de Plouharnel. Au raccord de l'ancienne île et du cordon, la largeur de la presqu’île se limite au passage de la route et de la voie ferrée. La commune de Quiberon n’occupe que la moitié sud de l’ancienne île, qui dessine une basse plate-forme vers 15-25 m, aux côtes rocheuses de leucogranites, terminée en coin vers le SE; la pointe du Conguel y est prolongée par des écueils et, au-delà, suivie par les îles d’Houat et Hœdic.

Quiberon est devenu une station très fréquentée, avec un établissement de thalassothérapie de 110 employés (Thalamer), des hôtels Sofital Thalassa (110 sal.) et Sofitel Diététique (80 sal.) du groupe Thalamer, un casino (Squal, 40 sal.) créé en 1893 et refait en 1977 et 2008, une maison de retraite (75 sal.); transports maritimes de la Compagnie Océane (45 sal.), conserverie de poisson Ouest Production (75 sal.), supermarchés U (35 sal.) et Casino (20 sal.), magasin Bimag (65 sal.). La commune a un collège public et un privé, 16 hôtels (710 chambres) dont 2 de luxe (210 chambres), 7 terrains de camping (1 750 places) dont un de luxe (260 places), et plus de 5 100 résidences secondaires qui constituent 65% du parc de logements. La Compagnie Océane est chargée par le Conseil général du Morbihan du service public des relations maritimes régulières avec Belle-Île, Houat et Hœdic.

L’urbanisation occupe presque toute la surface de la commune; au sud-est près de la pointe est l’aérodrome (code LFEQ, 6 700 mouvements en 2010), doté d’une piste de 800 m, avec aéroclub et école d'ULM, parachutisme et hélicoptères. La côte orientale, abritée, a reçu le nouveau port de pêche et deux marinas avec port de plaisance (Port Haliguen) de 1 200 places dont plus de 1 000 à ponton, sous le fort Neuf. Le port de voyageurs pour les îles est dans une anse face au sud, où se déploie le «front de mer», près de l’ancien port à la sardine et de l'active criée, qui traite 1 200 tonnes de poisson annuellement (5,3 M€); mais les 140 bateaux et 230 pêcheurs du quartier d'Auray, dont Lorient fait partie, sont dispersés sur cinq ports, dont trois dans les îles. À l’ouest est la «côte sauvage», battue par les vents mais qui offre nombre de grottes et d’arches. La population de la commune a crû assez régulièrement depuis bientôt 150 ans, mais guère depuis 1999.

Le canton a 15 700 hab. (15 400 en 1999), 7 communes, 7 859 ha dont 814 de bois et comprend les deux communes insulaires de Houat et Hœdic. La ville de Quiberon se prolonge au nord par Saint-Pierre-Quiberon, également sur la presqu’île, et le reste du canton s’organise au nord autour de Plouharnel, Carnac et La Trinité-sur-Mer, qui ont formé une communauté de communes de la Côte des Mégalithes (8 000 hab.).


Carnac

4 600 hab. (Carnacois), 3 271 ha dont 540 de bois, commune du Morbihan dans le canton de Quiberon, 19 km du chef-lieu, 13 km au SO d’Auray; Karnag en breton. La commune offre un quadruple visage. Elle possède la plus grande partie de la côte dite des Mégalithes, au fond de la baie de Quiberon, et y déploie un vaste front de mer de Carnac-Plage à l’est à Saint-Colomban à l’ouest. Elle propose ainsi plusieurs plages et petits ports. Le bourg est juste en arrière, avec le musée de préhistoire et «archéoscope» Miln-Le Rouzic; magasin Super-U (70 sal.), casino du groupe L. Barrière (55 sal., 165e de France), thalassothérapie Armor (110 sal.) et hôtels Tal An Dro (55 sal.) et Tal Ar Mor (50 sal.), laboratoire de cosmétologie Daniel Jouvance (40 sal., au groupe Yves Rocher)maçonnerie Serc (45 sal.); un collège public et un privé.

Près du bourg sont les grands alignements de mégalithes qui ont fait sa renommée: près de 3 000 pierres levées, où l’on reconnaît d’est en ouest les trois grands ensembles de Kerlescan, 555 pierres sur 13 files, avec un cromlech et la «géante du Manio, de 6,5 m de haut; Kermario (1 029 pierres sur 10 files, certaines gravées, avec un dolmen; le Ménec, 1 099 pierres levées sur 11 files et 1 000 m de long. On ignore toujours la signification des mégalithes, datés ici d’environ 3 000 ans avant notre ère, qui pourraient toutefois relever d’un rite solaire, les alignements semblant viser le lever du soleil à des dates symboliques.

Enfin, la plus grande partie de la commune, au nord, est agreste, assez boisée et l’habitat s’y disperse parmi les dolmens épars. Son territoire a été amputé de celui d eLa Trinité-sur-Mer en 1864; la commune est alors passée de 3 900 à 2 800 hab., est longtemps restée autour de 3 000 hab. puis sa population a crû après 1950, mais est restée stable depuis 1999. Carnac forme un ensemble de tourisme très actif avec ses deux voisines La Trinité-sur-Mer et Plouharnel, non sans lien avec Quberon. Elle a 9 600 logements pour 4 600 habitants, car elle enregistre 7 400 résidences secondaires (77% du parc); à quoi s'ahoutent 16 campings (2 500 places) dont 3 de luxe, et 14 hôtels (540 chambres) dont deux de luxe. Le port de plaisance est celui de La Trinité.


Plouharnel

2 000 hab. (Plouharnelais), 1 832 ha dont 197 de bois, commune du Morbihan dans le canton de Quiberon, à l'ouest de Carnac. Elle est reliée directement à Auray (12 km) par la route qui vient de Quiberon, et occupe le fond d'une profonde petite baie qui débouche sur celle de Quiberon et qui est asséchée à marée basse. La commune possède la plus grande partie du tombolo de Quiberon, divisé en deux cordons, un épais à l'ouest qui se prolonge dans la côte sableuse du polygone de Gâvres, l'autre plus mince et incomplet à l'est, longé par l'estran des Sables Blancs. Entre les deux se glisse la baie de Plouharnel, sauf vers le sud où l'on a boisé un ancien polder.

Dans la commune se trouvent nombre de dolmens et de chapelles, un musée du galion et un musée de la chouannerie; école de surf, supermarché U (25 sal.). Plouharnel a 560 résidences secondaires (40% du parc), 7 campings (1 400 places), 3 hôtels. La population augmente depuis 1954 (1 400 hab.), et a gagné 300 hab. de 1999 à 2008. La commune est le siège de la communauté de communes de la Côte des Mégalithes (3 communes, 7 700 hab., 5 700 ha).


Saint-Pierre-Quiberon

2 300 hab. (Saint-Pierrois), 754 ha, commune du Morbihan dans le canton de Quiberon, 4 km au nord de Quiberon; elle occupe la partie septentrionale de l’ancienne île de Quiberon et la partie méridionale du cordon de dunes qui la rattache au continent. La commune a été séparée de Quiberon en 1856; elle avait alors environ 1 500 hab., est passée à 2 000 en 1900, est restée très longtemps autour de ce nombre et n’a gagné récemment que quelques dizaines d’habitants supplémentaires, et 80 hab. de 1999 à 2008. Elle a 2 400 résidences secondaires (deux tiers des logements), 7 campings (1 600 places), 6 hôtels (145 chambres).

Le bourg, qui est le centre historique de la presqu’île, est sur la table rocheuse qui comprend à l’ouest une fraction de la côte sauvage, terminée par la pointe du Perche. À l’abri de celle-ci sont la plage et la petite station de Pontivy; à l’est, le bourg, avec l’école nationale de voile, va jusqu’à la pointe de Beg Rohu. L’entrée de l’ancienne île est gardée par le vieux fort de Penthièvre. Les lotissements du village de Penthièvre suivent, formant la seule urbanisation du cordon de sable.


Trinité-sur-Mer (La)

1 700 hab. (Trinitains), 620 ha, commune du Morbihan dans le canton de Quiberon, à l’est de Carnac, 29 km OSO de Vannes. Elle a été créée en 1864 à partir de Carnac; elle avait alors un millier d’habitants; elle est ensuite montée à 1 800 en 1936, puis est retombée à 1 500 en 1960 et restée à peu près à ce niveau pendant trois décennies; elle a gagné 130 hab. de 1999 à 2008. Son territoire donne à la dois sur la baie de Quiberon et la ria du Crac’h, et l'activité se concentre sur le port de pêche et de plaisance.

Ce dernier est devenu l’un des plus étendus de Bretagne, à la faveur de l’ensoleillement de la côte méridionale, du calme relatif de la baie de Quiberon et de la proximité du golfe du Morbihan; on y organise de nombreuses régates; il offre 1 200 places dont 1 070 à ponton. En outre, la commune tient un grand salon de l’ostréiculture, en automne, qui rivalise avec le salon printanier de La Tremblade en le complétant; la commune a également un laboratoire de l’Ifremer; matériel de protection électronique Siepel (45 sal.). La Trinité a plus de 2 000 résidences secondaires, formant 72% du parc de logements; cinq campings (930 places) dont trois de luxe (600 places); trois hôtesl (40 chambres).