Canton de Pouilly-sur-Loire

Pouilly-sur-Loire

1 800 hab., 2 028 ha dont 430 de vignes, chef-lieu de canton du département de la Nièvre dans l’arrondissement de Cosne-Cours-sur-Loire, 17 km au sud de Cosne et 34 km au NNO de Nevers. La bourgade, sur la rive droite de la Loire et le couloir de circulation de Paris à Nevers, est surtout connue pour son vignoble, dont les débuts furent favorisés par l’abbaye de La Charité; l’AOC (de 1937) porte sur environ 1 000 ha, surtout en pouilly-fumé (sauvignon, 60 000 hl) complété par du pouilly-sur-loire (chasselas, 3 000 hl); vignoble Guy Saget (45 sal., 400 ha), négoce de vins Ladoucette (40 sal.), cave coopérative de Pouilly et hôtel le Relais (30 sal.); un collège public. La commune n’est dite «sur Loire» que depuis 1961; peuplée de plus de 3 000 hab. dans la seconde moitié du 19e siècle, elle a perdu des habitants jusqu’en 1962 puis son niveau s’est stabilisé. La communauté de communes de Loire et Vignoble correspond exactement au canton et siège à Pouilly.

Le canton a 6 000 hab. (5 700 en 1999), 11 communes, 21 157 ha dont 3 027 de bois; il s’appuie largement sur la vallée de la Loire le long du département du Cher (canton de Sancerre surtout); une réserve naturelle du val de Loire est établie dans les communes de Pouilly et, 6 km au sud au confluent du Mazou, de Mesves-sur-Loire (680 hab., 1 864 ha dont 617 de bois), qui a un institut médico-éducatif et une grosse entreprise de travaux publics (Merlot, 55 sal.), et dont la population a gagné une centaine d'habitants de 1999 à 2008. Au NO de Pouilly (6 km) en bord de Loire, Tracy-sur-Loire (990 hab., 2 307 ha dont 378 de bois et 237 de vignes), presque face à Sancerre, a un château classé des 15e-16e s. et abrite la gare qui dessert Sancerre; station service Argedis (Total, 30 sal.). L’AOC pouilly est partagée avc les communes de Tracy et surtout de Saint-Andelain (550 hab., 2 031 ha dont 360 de vignes), 3 km au nord de Pouilly dans les collines.

Au NE du canton, près de Donzy et à 12 km de Pouilly, Suilly-la-Tour (570 hab., 3 691 ha), au bord du Nohain, a une église romane classée du 12e s. et le château des Granges (15e et 17e s.), classé aussi; on y exploite une carrière. Au SE, Vielmanay (190 hab., 2 133 ha dont 792 de bois), 13 km ESE de Pouilly, village fleuri où une entreprise agricole emploie une soixantaine de personnes à des bouquets de fleurs séchées (Les Compositions nivernaises), abrite de maigres restes de l’ancienne abbaye cistercienne de Coches. Au nord de la commune de Garchy (450 hab., 2 118 ha), 10 km à l’est de Pouilly, un ancien site de recherche géophysique du CNRS reçoit une plate-forme logistique de pyrotechnie de la société Ardi, sur 11 bâtiments et aux normes «Seveso II seuil haut».