Canton de Sauxillanges

Sauxillanges

1 200 hab., 2 490 ha dont 618 de bois, chef-lieu de canton du Puy-de-Dôme dans l'arrondissement d'Issoire, 12 km à l'est de la ville, à 450 m. Le village est au pied du plateau, au débouché de l'Eau Mère, formée par la réunion de plusieurs petites vallées très encaissées. Il est issu d'un ancien monastère clunisien, avec cloître, qui disposait de prieurés alentour; maison du Patrimoine, musée d'histoire de l'abbaye dans l'ancienne chapelle du prieur; ancien quartier de tanneries. La population s'érode lentement depuis 1968, après avoir baissé plus sensiblement (2 000 hab. en 1876, 1 500 en 1931). La communauté de communes du pays de Sauxillanges groupe 15 communes (5 300 hab.) et siège au village.

Le canton a 6 300 hab. (5 600 en 1999), 17 communes, 20 436 ha dont 6 155 de bois et s'étend sur le plateau du Livradois. Seules les communes les plus occidentales, dans le val d'Allier, sont hors du Parc régional. Parentignat (520 hab., 371 ha), 8 km OSO du chef-lieu, à 3 km à l'est d'Issoire sur la rive droite de l'Allier au confluent de l'Eau Mère, a un château (17e-18e s.) avec parc à l'anglaise, jardins à la française et bibliothèque. À 4 km SO de Sauxillanges à 600 m, l'ancienne place forte d'Usson (270 hab., 543 ha) est classée parmi les «plus beaux villages de France»; elle a des restes d'une triple enceinte du château où vécut la reine Margot, et un musée de la photographie; sa population s'est accrue de 70 hab. (plus d'un tiers) entre 1999 et 2008. À Vernet-la-Varenne (810 hab. dont 120 à part, 3 510 ha dont 1 251 de bois), 20 km au SE de Sauxillanges à 800 m, château de Montfort (15e s.) avec exposition d'art et plan d'eau; lycée agricole privé. Vernet fut le centre d'extraction des améthystes qui étaient taillées à Royat, et propose un musée des automates. La population a augmenté de 80 hab. après 1999.