Cantons d'Anglet

Anglet

39 300 hab. (Angloys) dont 1 400 à part, 2 693 ha dont 260 de bois, commune des Pyrénées-Atlantiques entre Bayonne et Biarritz, formant avec elles une agglomération continue et divisée en deux cantons. Bien plus étendue que ses deux voisines, elle englobe les sites touristiques de la Chambre d'Amour (golf et plage) et de Chiberta (plage, lac et golf, hippodrome) sur l'Atlantique, et la rive sud de l'embouchure de l'Adour. Elle dispose de 4 km de plages; sports de glisse, thalassothérapie (Atlanthal, 100 sal.), nombreuses animations. S'y ajoutent une pinède de 240 ha, les villas de Blancpignon au bord de l'Adour, ainsi que l'aéroport de Biarritz-Bayonne et des zones industrielles au sud.

L'activité est dominée par l'industrie aéronautique: Dassault emploie 1 080 personnes sur deux sites à Anglet et à Bayonne-Parme, succédant à une ancienne usine Latécoère de l'entre-deux-guerres; Alcore-Brigantine (du Maryland) s'occupe de matériaux composites pour l'aéronautique avec 110 sal.; Télérad (110 sal.) conçoit des systèmes électroniques de guidage pour l'aviation. Un site abandonné par Baby-Relax est en cours de rénovation sous la forme d'un centre de bureaux et boutiques d'abord nommé Altamira, puis Erdian («centre» en basque).

La ville a aussi des magasins de grande distribution comme Carrefour (530 sal.), Géant Casino (280), Leclerc (160), Castorama (140), Decathlon (110); des sociétés de services comme Adecco (150 sal., travail temporaire) et KPMG (150 sal., gestion d'entreprises); Autoroutes du Sud de la France (55 sal.), une grande ferme aquacole (ferme marine de l'Adour), à la société Stolt-Nielsen.

Anglet a reçu une filiale de l'Université de Pau (sciences, 500 étudiants) sur un campus de 50 ha, une école d’ingénieurs de production du bâtiment (Institut supérieur aquitain du bâtiment et des travaux publics, 200 étudiants); collège et lycée polyvalent publics avec section bâtiment, collège et lycées technique et professionnel privés; institution psychiatrique pour enfants. La fondation privée espagnole Tecnalia a installé à Anglet un laboratoire de recherche technologique (Nobatek) de 50 chercheurs. Anglet se flatte également d'héberger le dernier fabricant de chisteras (P. Gonzalez) et d'avoir une spécialité de piment, différente de celle d'Espelette. Le nom basque est Angelu. La population croît toujours: 5 700 hab. en 1901, 12 600 en 1954, 25 200 en 1975 (sdc) et a encore gagné 2 600 hab. de 1999 à 2008.