Canton de Saint-Paul-de-Fenouillet

Saint-Paul-de-Fenouillet

1 930 hab. (Saint-Paulais), 4 390 ha dont 276 de bois et 836 de vignes, chef-lieu de canton des Pyrénées-Orientales dans l’arrondissement de Perpignan, 42 km ONO de la préfecture (Sant Pau de Fenolhet en occitan). Le bourg est sur la rive gauche de l’Agly au sein du val synclinal de Fenouillèdes, entre les gorges de Galamus au nord et la clue de la Foue au sud. Un musée polyvalent a été aménagé dans l’ancienne collégiale à clocher heptagonal; source thermale sulfatée; vignobles d’appellation côtes-du-roussillon et rivesaltes, spécialité de biscuits croquants aux amandes; carrière de feldspath du groupe Denain-Anzin (70 sal.), supermarché Carrefour (25 sal.).

Dans les gorges de Galamus, se voient des grottes et un ermitage avec pèlerinage franciscain. Le bourg est desservi par le train touristique de Rivesaltes à Axat. Saint-Paul, devenu de Fenouillet en 1953, a vu fluctuer sa population autour de 2 300 hab. à la fin du 19e siècle, de 2 000 dans la première moitié du 20e; la croissance entre 1950 et 1968 l’a hissée à plus de 2 600 hab. mais ce niveau ne s’est pas maintenu et la commune s’est dépeuplée ensuite jusqu’en 1999. Saint-Paul est le siège de la communauté de communes Agly-Fenouillèdes (20 communes, 6 000 hab.).

Le canton a 4 200 hab. (4 000 en 1999), 11 communes, 20 547 ha dont 3 048 de bois; limitrophe du département de l’Aude, il s’étire sur 30 km d’ouest en est. Sa limite nord est attachée au crêt calcaire vigoureux qui limite les Corbières; sa limite méridionale sinue dans le massif cristallin du Madrès. Entre les deux s’alignent le val synclinal du Fenouillèdes, qu’empruntent à l’ouest la Boulzane, à l’est le ruisseau de Maury, tous deux affluents de l’Agly, puis les barres de relief plissé qui bordent le massif ancien par les serres d’Arquières, de l’Artigue del Baurien et d’Avèze.

Dans la plaine, Caudiès-de-Fenouillèdes (Caudiers-de-Fenolhet, 620 Caudiésiens, 3 645 ha dont 463 de bois et 320 de vignes) tient la partie occidentale, 11 km à l’ouest de Saint-Paul; elle a des restes de fortifications et des maisons anciennes, certaines à colombage. Alentour se voient un ermitage du 15e s. restauré; les ruines du Castel Fizel, avec centre de loisirs; les gorges de Saint-Jaumes au sud, un site de vol libre au col de Saint-Louis au NO. La commune a une cave coopérative et un vignoble des côtes-du-roussilon et des coteaux-du-fenouillèdes (http://www.mairie-caudies-fenouilledes.fr); c’est aussi le lieu d’entretien du train touristique.

La grosse commune viticole de Maury occupe la partie orientale du canton. Au sud de Saint-Paul, derrière la barre rocheuse de l’Artigue del Baurien, Lesquerde (170 Lesquerdais, 1 567 ha dont 600 de bois et 196 de vignes), 5 km SE du chef-lieu) est l’une des quatre communes, et la seule du canton, a avoir droit à une version communale de l’AOC côtes-du-roussillon-villages; elle a gagné 40 hab. après 1999.

Le finage de Saint-Arnac (130 Saint-Arnacois, 660 ha), 6 km SSE du chef-lieu, est traversé par les gorges de l'Agly; la commune cultive 46 ha de vignes et n'avait que 80 hab. en 1999; elle a reçu en 2006 une éolienne Ecotecnia en 2006 (1,7 MW) pour Valeco. Encore plus au sud dans la montagne, Ansignan (Ansinhan, 200 Ansignanais, 784 ha), 9 km au sud de Saint-Paul, est dans les gorges de l’Agly à la tête du lac de barrage de Caramany; pont aqueduc romain de 170 m à travers l’Agly, petite centrale électrique, cave coopérative, extraction de feldspath.

À l'ouest du canton, Fenouillet (Fenolhet, 90 Fénolhétencs, 1 876 ha dont 592 de bois), 3 km au sud de Caudiès dans un site accidenté, conserve les ruines du château Sabordas; la commune a eu 230 hab. en 1820. Plus haut en montagne, la commune de Vira (35 Virains, 1 296 ha dont 743 de bois), dont le chef-lieu est à 19 km au SO de Saint-Paul à 480 m, monte à 1 310 m au Sarrat Naou dans la forêt domaniale de Boucheville.


Maury

890 hab. (Maurynois), 3 463 ha dont 2 030 de vignes, commune des Pyrénées-Orientales dans le canton de Saint-Paul-de-Fenouillet, 8 km à l'E du chef-lieu. C'est la plus grosse commune viticole du département; sous les ruines du château de Quéribus, elle cultive les excellentes vignes de son AOC. Le maury est un vin doux naturel, à base de grenache noir (au moins 70%) dont l'AOC s'étend à trois autres communes (Saint-Paul, Tautavel et Rasiguères) et dont la réputation est grande; en tout, 1 165 ha et 35 000 hl/an; cave coopérative des Vignerons de Maury (250 producteurs).