Canton de Marmoutier

Marmoutier

2 800 hab. (Maurimonastériens), 1 407 ha dont 300 de bois, chef-lieu de canton du Bas-Rhin dans l'arrondissement de Saverne, 6 km au sud de la ville. Ce fut d'abord Aquileia (6e-7e s.); le nom vient de saint Maur, patron de l'abbaye fondée au 9e s., et donna Maursmunster en allemand. L'abbaye a laissé une très belle église du 12e s. en grès vosgien à hautes tours; musée du pays de Marmoutier, musée du patrimoine juif; collège public.

La bourgade a aussi quelques entreprises, dont Eurofarad (électricité, 175 sal.), les remorques Diebolt (60 sal.), les plastiques Kömmerling (Profine, 110 sal.), les machines agricoles Kuhn MGM (25 sal.); hypermarché Leclerc (230 sal.), négoce textile SNTM (75 sal.), travaux publics Diebolt (25 sal.), centre de soins de suite et réadaptation. La population a retrouvé les niveaux du 19e siècle après un long creux vers 1 700 hab. dans toute la première moitié du 20e siècle; elle a gagné plus de 200 hab. de 1999 à 2007.

L'abbaye flanque le bourg, qui est sur l'ancien tracé de la N 4, laquelle les contourne à présent par l'est. L'habitat s'est étendu vers le sud et surtout vers le nord, où il a rejoint le gros hameau de Sindelsberg, au pied duquel s'étale une grande zone d'activités. Au nord, le finage atteint les cours du Kohbach et du Mosselbach près desquels sont de menus écarts, et l'échangeur N 4-N 404. Au sud-ouest, il englobe toute la large butte boisée du Tannenwald, dont la maison de repos Air et Vie de Willerholz, et le moulin de Champagne à l'extrême ouest.

La communauté de communes du pays de Marmoutier associe 7 communes (4 500 hab.) et siège dans la ville. Le canton de Marmoutier, limitrophe du département de la Moselle, a 11 700 hab. (10 600 en 1999), 25 communes, 12 258 ha dont 4 151 de bois; il s'allonge d'est en ouest; le tiers occidental est occupé par la forêt domaniale de Saverne, sur le plateau de grès, que couronnent plusieurs anciens châteaux forts (Ochsenstein, les deux Géroldseck); au pied, les collines de l'arrière-Kochersberg sont traversées par la N 4.


Allenwiller

510 hab., 596 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 4 km au sud de la ville, à l'orée des bois de la Mossig. Elle a un beau village-rue avec nombreuses fontaines et deux églises, et une petite industrie du bois. Elle est le siège de la communauté de communes de la Sommerau, la moins peuplée du Bas-Rhin (900 hab., 3 communes). Elle a gagné une cinquantaine d'habitants de 1999 à 2007.


Birkenwald

290 hab., 512 ha dont 305 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 5 km au SO du chef-lieu, en bordure de forêt; son nom était jadis Burckenwals. Elle était deux fois plus peuplée dans la première moitié du 19e s.; beau château renaissance (16e s.). Le village s'étire en rue sur la rive gauche du Sommerau, dans un environnement de vergers.


Crastatt

200 hab., 339 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 5 km au ud-est de la ville; gîtes ruraux. Le nom est une déformation de l’ancien Grafstete, qui évoquait une possession comtale. Le petit territoire est entièrement cultivé.


Dimbsthal

320 hab., 191 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 2 km au SO de la ville, au pied de la colline boisée du Tannenwald, dans un cadre de vergers. Sa population a augmenté de 40 hab. de 1999 à 2007.


Gottenhouse

390 hab. (Gottenhousiens), 125 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 2 km au sud de Saverne; elle avait seulement 220 hab. en 1975. Son finage occupe à l'est et au sud une partie de la vallée de la Mossel, où est un moulin (Avenmuehl).


Haegen

650 hab., 2 032 ha dont 1 709 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 3 km au SSO de Saverne. Son territoire s’étend loin en forêt sur le plateau de grès vosgien et atteint la limite du département de la Moselle, qu'il longe sur 10 km nord-sud. Il est bordé au nord par la vallée encaissée de la Zorn, par où passe le canal de la Marne au Rhin, et côté sud par le talweg du Baerenbach. Il s'allonge ainsi considérablement vers le sud-ouest jusqu'au Kuhnbergkopf (595 m) et aux abords de la Hoube (Dabo). Le village, au pied de l'escarpement, est dominé par les ruines des châteaux du Grand et du Petit Géroldseck, dont un haut donjon du 12e s.; il avait 500 hab. au minimum de 1968.


Hengwiller

180 hab., 215 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 5 km au SO de la ville; le petit finage est entièrement en plaine et sur la basse colline au pied du relief, et porte de nombreux vergers.


Hohengœft

530 hab., 343 ha, commune du Bas-Rhin à l’est du canton de Marmoutier, 3,5 km au NE de Wasselonne; matérie agricole (Diebolt-Haller, 25 sal.). Le village se tasse au pied nord du Gœftberg, qui monte à 397 m, et s'est complété d'un lotissement au sud-ouest.


Jetterswiller

180 hab., 354 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 5 km au SE de la ville, dans l’Arrière-Kochersberg. La forme pré-révolutionnaire du nom était Itterswiller. La N 4 rase l'angle sud-ouest du petit finage.


Kleingœft

140 hab., 250 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 5 km à l’est de Marmoutier dans l’Arrière-Kochersberg; + 14 hab. entre 1999 et 2004. Une ancienne voie romaine passant par Wasselonne a laissé un sentier rectiligne sud-nord à l'ouest du village.


Knœrsheim

200 hab., 236 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 7 km ESE du chef-lieu dans l'Arrière-Kochersberg.


Landersheim

190 hab., 213 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 9 km à l’est du bourg dans la vallée du Rohrbach; elle a été le site de la première installation de Horst Dassler en France (1959) et conserve le siège et une grande usine d’Adidas-Sarragan (350 emplois), avec plate-forme logistique du groupe Adidas (CEPL, 110 sal.). Elle a gagné 60 hab. de 1999 à 2007, presque une moitié…


Lochwiller

400 hab., 463 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 3 km à l’est de celle-ci dans l’Arrière-Kochersberg, dans une petite vallée affluente du Kohbach. Elle a gagné 50 hab. de 1999 à 2007.


Otterswiller

1 400 hab., 328 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 2 km au sud de Saverne; matériel de manutention Précisméca (70 sal.); route N 4 et rocade de Saverne, avec échangeur au sud du finage. La population a doublé entre 1954 et 1982, est restée stable ensuite, puis a gagné près de 200 hab. de 1999 à 2007. Le village, au bord de la Mossel rive gauche, est doublé à l'ouest sur la colline par le grand lotissement du Geroldseck.


Rangen

Rangen, 170 hab. (Rangenais), 105 ha, commune du Bas-Rhin à l’E du canton de Marmoutier, 4 km au NE de Wasselonne au pied des hautes collines du Kronberg. Le village, qui touche à ceux de et Zeinheim au nord-est, est lui-même divisé en deux parties distinctes, Rangen et Mittelkurtz, dans un petit vallon.


Reinhardsmunster

460 hab. (Reinhardmonastériens), 1 863 ha dont 1 653 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 6 km OSO de la ville. Le village s'étire vers 350 m d'altitude au pied du relief du Spillberg (582 m). L'habitat comprend aussi un hameau au nord, partagé avec Thal-Marmoutier, un autre dans la plaine (Hammer). Son ban atteint à l'est la vallée du Mosselbach et s’étend bien plus largement à l'ouest sur le plateau de grès dans la forêt domaniale de Saverne; il y atteint la vallée encaissée du Baerenbach, mais non la limite du département de la Moselle, dont il séparé par le prolongement du ban de Haegen. On y visite le château ruiné de l’Ochsenstein sur les pentes du Schlossberg, et un curieux hêtre installé sur un rocher qu’il enserre de ses racines. La poulation communale s'est augmentée de 50 hab. entre 1999 et 2007.


Reutenbourg

350 hab., 440 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 2 km à l’E du chef-lieu; couvent de franciscaines de Reinacker isolé juste au sud du village, avec maison de retraite; la commune a gagné 50 hab. entre 1999 et 2007. Reuten évoque un essart.


Salenthal

220 hab., 134 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 3 km SSO de la ville. Elle a gagné 50 hab. de 1999 à 2007, environ 30%.


Schwenheim

690 hab., 496 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 4 km au NE de celle-ci, 5 km au SE de Saverne; elle a gagné 50 hab. entre 1999 et 2007. Le village est formé par deux files de maisons parallèles de part et d'autre d'un vallon tributaire du Kohbach. Le nom s’écrivait Schweinheim avant 1953, ce qui prêtait à trop de brocards (schwein = cochon); en fait son nom viendrait du patronyme germanique Sueno, qui a le même sens mais qui lui-même sent le sobriquet.


Singrist

340 hab., 354 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 2 km au sud de la ville, sur la N 4; emballage industriel et thermoformage CTCI (55 sal.). Ce curieux nom serait une déformation de «signe du Christ»


Thal-Marmoutier

740 hab. (Thalois), 342 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 3 km au NO du chef-lieu. Le village forme une longue rue NE-SO le long du Mosselbach, prolongée au sud-ouest par les hameaux de Schwebwiller, et Saint-Gal, ce dernier étant au pied du plateau de grès. Le ban communal, qui se limite à la plaine, mais que domine à l'ouest le Hirschberg, comporte également au sud-ouest les écarts de Schwabenhof et Erlenhof, et au nord une maison de repos (Home Saint-Joseph). La population augmente lentement depuis 1962 (470 hab.).


Westhouse-Marmoutier

250 hab., 396 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 6 km à l’est de la bourgade dans l’Arrière-Kochersberg. Son finage, très étiré d'ouest en est, est traversé à l'ouest par une ancienne voie romaine venant de Wasselonne.


Zehnacker

250 hab., 218 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Marmoutier, 8 km ESE du chef-lieu, en «Suisse d’Alsace». La population a gagné 80 hab. entre 1999 et 2007, presque la moitié.


Zeinheim

190 hab., 246 ha, commune du Bas-Rhin à l’est du canton de Marmoutier, 5 km au NE de Wasselonne, en «Suisse d’Alsace»; société de coiffure Bosc (65 sal.). La population s'est accrue de 40 hab. entre 1999 et 2007.