Canton de la Petite-Pierre

Petite-Pierre (La)

620 hab. (Parvapétriciens), 1 957 ha dont 1 500 de bois, chef-lieu de canton du Bas-Rhin dans l'arrondissement de Saverne, 22 km au nord de la ville; le nom fut Lützelstein en allemand, qui a le même sens. Le plus petit des chefs-lieux de canton alsaciens, dont la population reste néanmoins assez stable, se trouve dans la forêt du Parc des Vosges du Nord; c'est un «village de caractère», qui mise sur le tourisme: il recevrait 50 000 visiteurs par an et dispose de près de 600 «lits» (5 hôtels, gîtes, etc.). Il occupe d'étroites crêtes sur la ligne de partage des eaux entre le bassin de la Moselle et celui du Rhin. Il a des restes d’un château des 9e, 12e et 16e s., de fortifications à la Vauban de 1680, église classée (gothique flamboyant à fresques); maison du Parc, musée des arts et traditions, musée du Sceau alsacien, musée du springerlé (gâteau alsacien), hôtels-restaurants de la Clairière (35 sal.) et du Lion d'Or (30 sal.).

Le finage offre bois, étangs et rochers, le parc animalier du Schwarzbach, la grande forêt domaniale et, au sud, une vaste réserve de chasse. Des étangs, un petit hameau et l'auberge d'Innsthal sont, au sud du village, au fond d'une large tête de vallon drainée par le Niederbaechtel en direction de la Zinsel du Sud. Au nord-ouest, le finage contient les sources de l'Eichel, dans un paysage forestier et accidenté. Vers l'est, il contient deux larges vallons de tête du Meisenbach, qui se dirtige vers la Moder.

Le village est le siège d'une communauté des communes du pays de La Petite-Pierre (19 communes, 9 400 hab.), qui a obtenu le statut de «station verte de vacances». Le canton de La Petite-Pierre a 10 300 hab. (10 000 en 1999) pour 20 communes et 19 620 ha dont 12 565 de bois; limitrophe du département de la Moselle, il s'étend sur le plateau de grès au NE du chef-lieu, jusqu'à Lichtenberg; toutes ses communes sont dans le Parc et beaucoup ont des possibilités d'accueil touristique. Au nord, le plateau est creusé par la vallée de la Moder, par où passe à Wingen la voie ferrée de Strasbourg à Sarreguemines. La partie nord-est du canton relève de la forêt domaniale d'Ingwiller, autour de Lichtenberg. Le sud et les environs de La Petite-Pierre ont un relief très accidenté, avec des grottes (v. Eschbourg).


Erckartswiller

250 hab., 1 046 ha dont 902 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 5 km au NE du chef-lieu, dans le Parc régional et occupant une petite clairière en pleine forêt domaniale de La Petite-Pierre que draine vers l'est le Meisenbach en direction de la Moder; le GR 5 y passe. Le finage s'étire vers le nord-est sur l'ubac boisé du Moosthal, et vers l'ouest dans les vallons de tête jusqu'aux abords de La Petite-Pierre; mais l'altitude n'atteint pas 400 m.


Eschbourg

480 hab., 1 405 ha dont 1 085 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 8 km au sud de celle-ci, dans le Parc régional des Vosges du Nord. Le village, pittoresque, est juché au sommet d’un éperon de confluence de la Zinsel du Sud et d'un vallon venant du nord, au fond duquel sont le moulin d'Eschbourg et le beau et étroit Grand étang du Marteau (Grosshammerweier), créé au 16e siècle pour des forges, qui est toutefois sur le territoire compliqué de Neuwiller-lès-Saverne; Émile Erckmann en acheta la scierie en 1868. Le finage d'Eschbourg s'étend loin vers le nord dans la forêt domaniale de la Petite-Pierre-Sud, et déborde largement vers l'ouest la Zinsel dans un autre secteur de la même forêt, jusqu'aux abords de Pfalzweyer. D'anciennes maisons troglodytes se voient au hameau de Graufthal, caché dans la vallée profonde de la Zinsel au nord-ouest du village.


Frohmuhl

190 hab., 164 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 7 km au NO de celle-ci, dans la vallée de l’Eichel; le nom désigne le moulin du seigneur. Le village est une station verte de vacances, avec gîtes et centre équestre; les trains s’arrêtent à Tieffenbach à 2 km et le financement d’un service de taxis a permis d’accepter la fermeture de la gare de Frohmuhl. Le petit finage est accidenté et boisé.


Hinsbourg

120 hab., 328 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 6 km NNO du chef-lieu, sur le plateau et dans le parc régional des Vosges du Nord.


Lichtenberg

570 hab., 1 212 ha, commune du Bas-Rhin à l’extrême nord-est du canton de La Petite-Pierre, limitrophe du département de la Moselle et située dans le Parc des Vosges du Nord, au cœur de la forêt d’Ingwiller. Le village s'étire sur une échine vers 330 m, couronnée par puissant château édifié en 1206, plusieurs fois atteint, ruiné en 1870 récemment restauré, avec animations théâtrales; panorama, centre d’accueil. La population était double au début du 20e siècle. Le nom équivaut à Clermont. Le finage est limité au nord par la vallée encaissée du Rothbach et atteint au sud-ouest celle de la Moder, et la D 181. Il comprend au sud-est du village le hameau de Champagne et, un peu au nord en contrebas, celui de Picardie, fondés autour de 1700 par des colons, invalides de guerre de l'ancienne garnison du château, originaires de ces régions.


Lohr

520 hab., 1 041 ha dont 580 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 6 km à l’ouest sur le plateau, et dans le Parc régional des Vosges du Nord; vergers. Son territoire est creusé au centre par la profonde vallée du Rehbach, affluent de la Zinsel, et toute sa partie orientale est dans la forêt domaniale de la Petite-Pierre. Il comporte une extension au sud-ouest dans le Bruechel.


Petersbach

710 hab., 888 ha dont 422 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, à 5 km à l’ouest de celle-ci, sur le plateau et dans le Parc régional des Vosges du Nord; station de conditionnement de vins des Grands Chais de France (Grandial et Duclos, 460 sal.), zone d’activité intercommunale. La partie orientale de la commune est dans la forêt domaniale de La Petite-Pierre, en terrain accidenté par les vallons de tête de l'Eichel; l'étang de Donnenbach borde au nord-est le finage de Petersbach. Le reste est sur le plateau, vers 370 m.


Pfalzweyer

300 hab., 223 ha, commune du Bas-Rhin à l'extrémité méridionale du canton de La Petite-Pierre, à 10 km de celle-ci, dans le Parc régional et limitrophe du département de la Moselle; village-rue de plateau, avec vergers.


Puberg

350 hab., 491 ha dont 278 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 6 km au nord du chef-lieu dans le Parc régional, sur le plateau; ancienne gare et tunnel de 1 800 m sur la ligne de Haguenau à Sarreguemines, au passage de la ligne de partage des eaux entre Rhin (par la Moder) et Sarre (par l’Eichel). La voie ferrée et la route (D 919) passent au nord du village. Un hameau annexe s'est développé au col de Puberg. Le finage est limitrophe du département de la Moselle au nord.


Reipertswiller

970 hab., 1 921 ha dont 1 599 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 8 km à l’est de Wingen-sur-Moder, en pleine forêt domaniale d’Ingwiller. Limitrophe du département de la Moselle, la commune est dans le Parc des Vosges du Nord. Le village est à la limite sud de son finage et aligne ses maisons le long du Rohrbach et d'un vallon affluent.; il s'orne d'une église mixte classée (12e-15e s.); maçonnerie Riffel (50 sal.). Il est accompagné en amont, à l'ouest, par les hameaux de Saegermuhle et Wildengut. Tout au nord à la limite départementale, une petite clairière est occupée par le hameau de Melch. Très boisé, le finage est accidenté et culmine à 423 m à l'Ebensberg, au nord-est.


Rosteig

580 hab., 769 ha dont 623 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 3 km au NO de Wingen-sur-Moder, dans le Parc régional et limitrophe du département de la Moselle; rochers gravés. Le village se cache dans un petit vallon du bassin de la Moder, tandis qu'au sud le hameau de Johannesberg se tient sur un étroit plateau. La voie ferrée passe à l'extrême sud du finage, où est la moitié du tunnel de Puberg.


Schœnbourg

460 hab., 506 ha dont 206 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 8 km au SO de celle-ci dans le Parc régional des Vosges du Nord. C’est un village de plateau avec vergers, dans un ancien pays de verriers et de forestiers; sa population augmente (+40 hab. de 1999 à 2007).


Sparsbach

260 hab., 1 358 ha dont 1 219 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 9 km à l’est du chef-lieu, dans le Parc des Vosges du Nord et la forêt domaniale de La Petite-Pierre. Le village est dans a vallée du Meisenbach. Très boisé et accidenté, son finage conserve quelques ruines du château de Meisenbach. La population s'est accrue de 60 hab. entre 1999 et 2007.


Struth

220 hab., 412 ha, dont 175 de bois commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 7 km au NO sur le plateau de grès, dans le Parc régional. Elle a perdu plus de la moitié de ses habitants au 20e s., mais le niveau actuel est stabilisé. Le village s'étire sur un rebord du plateau dominant un vallon encaissé qui descend vers l'Eichel; synagogue et église, toutes deux du 19e s. Le finage occupe le plateau à l'est, incluant deux écarts: les hameaux de Neumatt au nord du village, de Hansmannshof au nord-est.


Tieffenbach

290 hab., 503 ha dont 302 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 9 km au NO de celle-ci. Le village est au fond de la vallée encaissée de l’Eichel (d’où le nom, rivière profonde), empruntée par la voie ferrée, et dans le Parc régional des Vosges du Nord; gare. Le finage monte sur le plateau, très boisé au sud-ouest dans le Kerbholz. La commune a perdu une cinquantaine d'habitants de 1999 à 2007.


Weiterswiller

600 hab., 791 ha dont 391 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 8 km à l’est de celle-ci, dans le Parc régional des Vosges du Nord. Le village, situé au pied du talus des grès, relève du pays de Hanau; église réformée, belles maisons à colombage, musée de géologie Naturama. Le ban communal se partage entre la plaine cultivée et le plateau boisé. La population a augmenté de 40 hab. entre 1999 et 2007.


Wimmenau

1 100 hab. (Wimmenauviens), 2 076 ha dont 1 250 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, dans la vallée de la Moder à 4 km en aval de Wingen. Le village s'étire sur deux files de part et d'autre de la Moder, au sein d'une clairière de plaine, et se complète de maisons dispersées côté nord sur le bas versant d'adret. La limite avec Wingen-sur-Moder, à l'ouest, longeant lee cours du Fischbach, le ban communal atteint à sa pointe nord-ouest la limite du département de la Moselle, dont il est séparé au nord par celui de Reipertswiller. Le village a une gare et un atelier d'emballages de luxe Deininger (30 sal.). La population croît depuis les années 1930 (670 hab.).


Wingen-sur-Moder

1 600 hab. (Wingenois), 1 737 ha dont 1 406 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 30 km au nord de Saverne en plein Parc des Vosges du Nord, mais près de la limite régionale, au bord de la Moder encaissée dans le plateau de grès. Elle est connue par une tradition de verrerie qui remonte au 16e s. et qui a été réactivée par la cristallerie que René Lalique (1860-1945) y a installée en 1924, puis portée à 360 emplois ((230 actuellement) et dont les trois quarts des produits sont exportés. La société, qui occupe 600 personnes au total et dispose de boutiques, a été absorbée par le flaconnier Pochet (Financière Prato) puis vendu en 2008 au suisse Art et Fragrance (S. Denz); elle s’est également fait connaître par ses trophées de patinage artistique et a ouvert en 2001 à Wingen un Centre de l’Imaginaire, puis en 2011 un remarquable musée Lalique dessiné par M. Wilmotte. Une autre entreprise, créée en 1934, a choisi l’orfèvrerie (Gulden).

Wingen a un collège public, une gare ferroviaire, un projet de centre pour handicapés. Le village est au confluent de la Moder qui vient du sud-ouest et du Schuesselthalbaechtel (ou petit ruisseau de la vallée de Schuessel) qui vient du nord-ouest, et disperse ses maisons dans la plaine de confluence, en plusieurs lotissements et hameaux dont Hochberg à l'ouest et Heideneck au nord sur les basses pentes. Le petit hameau de Huehnerschaerr est plus au nord dans les bois, sur la route de Bitche (D 258).

À la limite nord de la commune, et donc de la Lorraine, se dresse près d'un carrefour la Breitenstein (la large pierre), probablement un menhir, mais gravé par des chrétiens zélés au 18e siècle et ainsi détournée en «pierre des douze apôtres». Le finage est moins étendu et moins accidenté au sud de la Moder, où s'allonge la crête du Kirchberg qui culmine à 355 m. La population a augmenté entre la guerre et les années 1980, mais se tassait légèrement depuis; elle a toutefois repris plus de 150 hab. entre 1999 et 2007.


Zittersheim

260 hab., 792 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de La Petite-Pierre, 6 km au NNE de celle-ci, dans le Parc régional au sein d'un vallon en clairière, entouré de forêts et réunissant les têtes de source de la Moder, qui coule vers le nord-est. SDur la crête au-dessus de la source principale se perche à la limite occidentale du finage le hameau de Modefeld, sur la route un peu au sud de Puberg. Le village a gagné 50 hab. de 1999 à 2007.