Canton de Sarre-Union

Sarre-Union

3 200 hab., 1 539 ha dont 295 de bois, chef-lieu de canton du Bas-Rhin dans l'arrondissement de Saverne, 38 km au NO de celle-ci et 28 km au sud de Sarreguemines, sur la Sarre. Le bourg principal de l'Alsace bossue règne au centre d'une excroissance du département en direction du plateau lorrain. Sa population a retrouvé les niveaux de la fin du 19e s., après un creux vers 2 500 au milieu du 20e; elle a toutefois perdu quelques habitants de 1999 à 2007.

C'est une ville double, unissant Bouquenom (rive droite) et Villeneuve (rive gauche). Bouquenom est un ancien village fort (Bockenheim) construit en rond, qui a conservé quelques restes de ses remparts du 14e s.; il appartenait aux comtes de Nassau au 16e s., est devenu luthérien et a été ravagé durant la guerre de Trente Ans. Avec son voisin Sarrewerden, il est passé en 1697 sous l'autorité des ducs de Lorraine: la famille de Nassau a alors fait édifier en face Neu-Sarrewerden, aujourd'hui Villeneuve, selon un plan en damier parfait (1706). En 1766, à la mort de Stanislas, Bouquenom est devenu français. L'ensemble a été rattaché au Bas-Rhin en 1793 en raison de la religion dominante, les deux communes ont fusionné en 1794 sous un nom symbolique (v. le bon travail très illustré de J.-C. Brua sur http://www.pharmaciejacob.com/id38.htm).

La ville actuelle est desservie à la fois par l’autoroute A 4, la voie ferrée et le canal des Houillères. Elle a musée régional, aérodrome, hôpital local, collège et lycée polyvalent publics, un centre Leclerc (120 sal.). Elle a perdu peu à peu ses anciennes spécialités (cuir, corde, chapeaux) mais a reçu une grande usine de matériel électrique (Sarel-Schneider, 600 emplois), plus des ateliers de métallurgie Bruder Keller (110 sal.) et Someta (100 sal., cloisons amovibles et rayonnages), d’équipement industriel (Ziemann, 110 sal., citernes et installations de brasseries); maçonnerie Irion (25 sal.); transports Kimmel (50 sal.), autocars Schuster (20 sal.); juste à côté mais à Rimsdorf, la fabrique de jus de fruits Réa des Vergers d’Alsace est passée du groupe allemand Eckes-Granini au groupe laitier LSDH (230 sal.).

Le finage comprend une partie outre-Sarre au-delà de Villeneuve, dans un paysage de collines bocagères. Au nord du finage est l'aérodrome, tandis que les usines sont au sud, rive droite. L'autoroute de l'Est (A 4) traverse toute la commune du nord-ouest au sud-est, laissant à l'est des champs et des bois.

Sarre-Union est le siège de la communauté de communes du Pays de Sarre-Union (13 communes, 11 600 hab.). Le canton, enfoncé dans le département de la Moselle, a 14 500 hab. (comme en 1999), 20 communes et 22 321 ha dont 6 653 de bois. Il occupe la moitié NO de l'Alsace bossue en Lorraine et il est traversé par la r. Sarre, le canal des Houillères et l'autoroute A 4; trois communes orientales sont dans le Parc des Vosges du Nord.


Altwiller

430 hab., 1 622 ha dont 757 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 8 km à l'ouest de la ville sur la rive droite de la Rode, limitrophe du département de la Moselle. C'est la commune la plus occidentale du Bas-Rhin. Elle est bordée au SE par le canal des Houillères et inclut la forêt et le château de Bonnefontaine, entouré d'une vaste forêt privée (famille Schlumberger). La population a régressé lentement pendant tout le 20e siècle.


Bissert

150 hab., 337 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 5 km à l'ouest de la ville dans la vallée de la Sarre; elle est traversée par le canal des Houillères.


Butten

680 hab., 1 519 ha dont 830 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 12 km ENE de la ville. Elle est limitrophe du département de la Moselle, traversée par le Petersbach, affluent de l’Eichel, et incluse dans le Parc des Vosges du Nord; forêt domaniale de Sarre-Union. La population de la commune est très stable depuis deux siècles. Le village est sur les pentes douces d'une butte et s'entoure de vergers. Le finage, limitrophe du département de la Moselle au nord, est très étendu vers l'est dans la forêt domaniale de la Petite-Pierre.


Dehlingen

390 hab. (Dehlingeois), 1 002 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 11 km au NE de la ville sur le plateau, à la limite du département de la Moselle. Elle a eu plus de 800 hab. au milieu du 19e siècle.Le village est au pied d'un talus planté de vergers. Le finage contient trois fermes isolées et un petit cimetière israélite.


Diedendorf

340 hab., 1 011 ha dont 560 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 8 km SSO de la ville, limitrophe du département de la Moselle et incluant au nord-ouest une partie de la forêt de Bellefontaine, vaste propriété privée des Schlumberger. Le village-rue; environné de vergers, est sur une colline dominant la vallée de la Sarre (rive gauche), face au confluent de l’Isch, avec un château renaissance; le moulin de Wolfskirchen est au pied, sur la Sarre. Le finage atteint au nord-ouest le cours du Neubach, que suit le canal des Houillères.


Domfessel

300 hab., 623 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 5 km à l'est du chef-lieu dans la vallée de l'Eichel; gare; église fortifiée du 14e s.


Harskirchen

890 hab., 1 442 ha dont 850 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 4 km à l’ouest de la ville dans la vallée de la Sarre au confluent du Weyerbach. C’est à Harskirchen que le canal des Houillères entre dans la vallée de la Sarre, où a été aménagée une halte nautique; beau temple baroque de 1762 à campanile. Le village est en T, à un croisement de routes; il se double au nord-est du quartier de Willer, ancienne commune absorbée en 1844. Sa population a légèrement repris depuis le minimum de 1954 (690 hab.). Le finage est limité au nord par le cours de la Sarre, mais s'étend largement au sud et à l'ouest du village, où il englobe les bois de Freiwald et Pfarrwald de part et d'autre de la vallée du Neubach que suit le canal des Houillères.


Herbitzheim

1 960 hab., 2 173 ha dont 672 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, limitrophe du département de la Moselle à l'ouest et à l'est à la fois. Elle est située dans la vallée de la Sarre à 11 km au nord de Sarre-Union et 12 km au sud de Sarreguemines; canal des Houillères, gare, passage de l'autoroute A 4. La population est stable depuis le 19e s. Le village s'étale sur les pentes qui dominent au sud la plaine de la Sarre, au croisement de la D 909 et de la D 38; il est complété, de l'autre côté de la Sarre, par l'agglomération de Saint-Michel, que traverse le canal des Houillères. Le finage est limitrophe du département de la Moselle; il est traversé du nord au sud par l'autoroute de l'Est (A 4) et d'ouest en est par la voie ferrée; il accueille un ensemble de bassins de décantation des soudières Solvay à la limite de Willerwald (Moselle). Il est entouré de bois: au nord de la Sarre s'étale la forêt du Gemsweiler Holz, au sud le Heidenwald, à l'est le Schlosswald.


Hinsingen

90 hab. (Hinsingeois), 298 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 8 km à l’ouest de la ville, limitrophe du département de la Moselle; restaurant-traiteur La Grange du Paysan (20 sal.); la population continuait à baisser lentement avant de se redresser récemment.


Keskastel

1 600 hab., 1 887 ha dont 775 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 5 km au NO de la ville dans la vallée de la Sarre, limitrophe du département de la Moselle près de Sarralbe; l'habitat villageois est très lâche, étiré le long de la N 81 et de la D 338 et complété de petits lotissements. L'A 4 court à l'est du village dans la forêt domaniale de Sarre-Union et y présente une aire de service. Au nord, une petite zone industrielle est établie près de la bifurcation ferroviaire de Sarralbe. Le village a une gare, un centre de loisirs et accueille quelques entreprises: métallerie Wilhelm (30 sal.), meubles Simea (20 sal.), bétons Sarbeton (25 sal.), travaux publics Gere (25 sal.). La population est très stable depuis 150 ans. Le nom viendrait aussi de Chazo comme Katzenthal.


Lorentzen

210 hab., 785 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 7 km à l'est de la ville, dans le Parc des Vosges du Nord et dans la vallée de l'Eichel au confluent du Petersbach. Le nom vient de Saint-Laurent. Le village-rue, sur la rive gauche de l'Eichel, est pittoresque et classé dans les «villages de charme», avec fortifications et un château classé, doté d'une puissante entrée à tours rondes (14e s.). Le finage s'étend de part et d'autre de la vallée. Il englobe à l'est la ferme isolée et classée de Watterhof (ou Waderhof) dans la vallée du Petersbach, au nord le hameau-ferme jadis fortifié de Sainte-Madeleine couronnant une butte à 312 m. Au sud, il englobe les bois du Furstenwald à 317 m. Le peuplement s’effrite encore (450 hab. vers 1910, 270 en 1999).


Oermingen

1 250 hab., 1 463 ha dont 428 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, limitrophe du département de la Moselle, 8 km au NE de la ville dans la petite vallée de l’Eichel, où s’insinue la voie ferrée de Sarreguemines à Strasbourg. Coopérative laitière et centre de détention régional de l'autre côté de l'Eichel, à l'est; mairie du 17e siècle; lycée professionnel privé, menuiserie métallique Schreiner (25 sal.). Le finage comporte de grands bois au sud-ouest, la grosse ferme du Strohof au nord-ouest.


Ratzwiller

250 hab., 872 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 13 km ENE de la ville, très boisée et située dans le Parc des Vosges du Nord, sur une butte dominant la vallée encaissée du Grentzbach. Au nord, le hameau de Neubau est à un carrefour de routes. Au sud, le finage atteint le cours du Mittelbach, dans la forêt domaniale de La Petite-Pierre.


Rimsdorf

270 hab., 607 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 3 km ESE de la ville à la tête d'un vallon qui descend vers la Sarre. Le ban communal est traversé par l'autoroute de l'Est (A 4), et contient le Bannholz, partie isolée de la forêt domaniale de Sarre-Union. Il pousse une queue vers l'ouest, atteignant la rive de la Sarre juste au sud de Sarre-Union, et contient ainsi la fabrique de jus de fruits des Vergers d'Alsace, ex-Joker et Réa (230 sal.), rachetée en 2008 par le groupe de laiterie de Saaint-Denis-de-l'Hôtel (LSDH) à la firme allemande Eckes-Granini.


Sarrewerden

960 hab., 1 673 ha dont 400 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union juste au sud de la ville au bord de la Sarre; gare; verrerie-miroiterie Flabeg ex-Hirtz (200 sal.), passée de Glaverbel à un groupe allemand. Bischtroff-sur-Sarre (300 hab.) sur la rive droite au sud, et Zollingen (200 hab.) sur la rive gauche au centre, ont fusionné avec Sarrewerden en 1972, ce qui a fait passer la commune de 430 (1968) à 950 hab. (1975), mais la croissance a été très faible depuis et la commune a même perdu 40 hab. de 1999 à 2007. La partie sud-ouest, sur le plateau de rive gauche, est boisée. Tout au nord, la commune participe aux actvités industrielles de Sarre-Union et Rimsdorf.


Schopperten

400 hab. (Schoppertains), 419 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 3 km à l’ouest de la ville dans la vallée de la Sarre; le cours de la rivière fixe sa limite occidentale et la voie ferrée traverse le village. Elle a gagné une centaine d'habitants de 1999 à 2007.


Siltzheim

630 hab., 696 ha dont 338 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 5 km au sud de Sarreguemines. Le petit village est sur une butte dominant la vallée du Rohrbach, mais de nombreuses maisons se dispersent alentour. Enfoncé en coin dans le département de la Moselle, le finage est le plus septentrional de l’Alsace bossue. Il touche à la Sarre et au canal des Houillères au nord-est, et porte au sud des bois relevant de la forêt domaniale de Sarre-Union; travaux publics Wittmeyer (20 sal.).


Vœllerdingen

430 hab., 1 305 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 5 km ENE de la ville dans la vallée de l'Eichel; gare, charpentes CCM (30 sal.). Le finage s'étend des deux côtés de la vallée sur le plateau, qui est boisé à l'ouest.


Wolfskirchen

370 hab., 1 048 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Sarre-Union, 8 km au sud de la ville, sur le versant droit de la vallée de la Sarre et limitrophe du département de la Moselle; gare. Elle avait plus de 700 hab. à la fin du 19e s. mais la régression semble stoppée. Le moulin de Wolfskirchen, sur la Sarre, est dans la commune de Diedendorf. Le territoire communal est limité à l'ouest par le cours de la Sarre. Le village s'étage sur le long versant de rive droite de la Sarre, entouré de vergers.