Canton de Décines-Charpieu

Décines-Charpieu

24 300 hab. (Décinois), 1 701 ha, chef-lieu de canton du département du Rhône dans l'arrondissement de Lyon, 9 km à l'est de la préfecture, sorti de l'Isère en 1968. L'autoroute de contournement de Lyon traverse la commune au nord, et la longe au sud-est après avoir emprunté le viaduc du Grand Large; échangeur au NE. L'association de Décines et de Charpieu est ancienne: elle était déjà acquise en 1790. Le territoire est divisé en deux domaines distincts: au nord, il occupe une partie de la presqu'île entre le plan d'eau de Miribel-Jonage et le canal de Jonage, élargi en lac (le Grand Large, 150 ha) et partagé avec Meyzieu. Au centre et au sud, la plaine de Velin a été urbanisée et de vastes zones industrielles s'étalent du côté ouest, formant l'ensemble de la Soie, partagé avec Vaulx-en-Velin, ainsi nommé en raison des implantations d'une ancienne et grande usine de soie artificielle; cette zone occupe 300 ha et compte 11 000 emplois.

La commune partage emplois tertiaires et industriels: d'un côté, négoces de produits d'hygiène Alliance (britannique, 85 sal.) et location de linge CWS du groupe Haniel (allemand, 150 sal.), négoces de pièces pour automobiles Mahle (70 sal.), de papeterie Miro (70 sal.), d'outillage Codima (Descours et Cabaud, 55 sal.), logistique TLT (Sofipost, 65 sal.), transports Robin (50 sal.); nettoyages Penauille (200 sal.) et DB (120 sal.); tri de déchets Valaura (groupe Suez, 55 sal.).

Les fabrications portent sur les médicaments Gifrer Barbezat (190 sal., antiseptiques, groupe belge Qualiphar); régulateurs de température Siemens (100 sal.), tissage de verre XLScreen (90 sal., au néerlandais Hunter Douglas), implants et prothèses Serf (85 sal.), métallerie Adel (85 sal.), matériel de purification de l'eau Veolia Water (80 sal.), plastiques Codep (65 sal.), réseaux de télécommunications Teleindus (80 sal., groupe belge); portes souples Maviflex (80 sal.), systèmes d'alarme Cerberus (groupe allemand Siemens, 50), serrurerie Fontbonne (50 sal.), signalisation routière Rangheard (groupe Girod, 40 sal.).

Les lignes de tramway Lea et Leslys vont profiter à la commune. Celle-ci soigne parcs et jardins, et fait planter par les élèves des écoles, en plusieurs années, une forêt de 10 000 arbres aux portes du parc de Mirabel-Jonage, qui sera la forêt du Machet. Décines-Charpieu a deux collèges et deux lycées publics dont un professionnel, un collège privé, deux cliniques privées totalisant 125 lits dont la clinique Grand Large (145 sal.); centre culturel du Toboggan. La population a suivi une progression constante depuis 1920, mais a ralenti après 1975 et plafonne depuis 1990: 1 000 hab. seulement en 1921, 4 000 dès 1932, 8 000 en 1956, 20 000 en 1975.

Le canton a 44 400 hab., 3 communes, 5 242 ha dont 175 de bois. Il touche au département de l'Ain au nord de Décines-Charpieu. Les deux autres communes sont Chassieu et Génas.


Chassieu

9 300 hab. (Chasselands) dont 300 à part, 1 157 ha, commune du département du Rhône dans le canton de Décines-Charpieu, juste au sud de celle-ci à 9 km ESE de Lyon. Elle est passée de l'Isère au Rhône en 1967. Chassieu n'avait pas 1 000 hab. dans les années 1930 et sa population a crû après la guerre, atteignant 3 600 hab. en 1975, 6 900 en 1982 (sdc). Elle a gagné 300 hab. entre 1999 et 2004.

Son territoire englobe à l'ouest la plus grande partie de l'aéroport de Lyon-Bron; celui-ci est équipé d'une piste en dur de 1 820 m et d'une piste gazonnée de 750 m; il sert à l'aviation d'affaires et de tourisme (100 000 mouvements par an, 10 000 passagers enregistrés dont 3 000 en vol international). Chassieu accueille aussi un terrain de golf et le parc des Expositions de Lyon (Eurexpo, sur 108 ha). Au sud-est, a été dessiné le grand espace de la zone industrielle Mi-Plaine, partagé avec Genas et Saint-Priest. Selon la mairie, l'habitat occupe environ 300 ha, l'industrie 300, l'agriculture autant et l'aérodrome 220. L'autoroute de contournement de Lyon borde la commune à l'est; deux échangeurs lui donnent accès.

La ville a un collège public et accueille environ 9 000 emplois. Dans l'industrie émergent Staubli, groupe suisse fabricant de machines textiles (280 sal.); Chloride (200 sal.), britannique, pour des chargeurs de batteries; mais la fonderie Termoz, qui fut au groupe Valfond, a fermé en 2004 (250 sal.). De moindre taille sont les plastiques AIP (80 sal.), les appareils de stérilisation médicaux Subtil Crépieux (70 sal.), les compensateurs de dilatation SFZ (70 sal., groupe allemand Iwka), les appareils de pesage Master K (65 sal., groupe lyonnais Arpège), les outillages Pedersen (60 sal., carbure de tungstène), le découpage Gestamp Noury (60 sal., groupe espagnol), les constructions métalliques Baudin Châteauneuf (50 sal.), les abrasifs Diamix (50 sal.), le tissage Standard Textile (50 sal., groupe états-unien).

Négoces et services sont mieux représentés, avec le distributeur de composants électroniques du groupe ABB (Entrelec, 750 sal.), les installations de presse du Progrès de Lyon (340 sal., groupe BFCM, plus 110 pour la publicité Publiprint), les sociétés de nettoyage ISS Abilis (danois, 520 sal.) et Sin & Stes (300 sal.), les nettoyages urbains ISS Environnement (260 sal.) et Onyx (90 sal.), le service après-vente du distributeur Auchan (150 sal.), l'ingénierie Auxitec (60 sal.), plusieurs transporteurs (Berto 80 sal., Loca Rhône 70 sal., Rave 80 sal., Falaize 50 sal.), divers distributeurs spécialisés comme Brenntag (100 et 70 sal.) dans les produits chimiques, Tecofi (70 sal.) dans la robinetterie industrielle, RP Diffusion dans la papeterie (60 sal.), Nacco (50 sal.) dans les appareils de manutention; finitions de bâtiment Prezioso Technilor (200 sal.), travaux publics Jean Lefebvre (groupe Vinci, 120 sal.) et Stps (55 sal.), travaux publics et canalisations Deal (80 sal., groupe Yip), voies ferrées Seco Rail (groupe Colas, 100 et 60 sal.), installations sportives Parcs et Sports (100 sal.). Chassieu héberge le groupement de CRS 45 (350 personnes). Un relais hertzien de 90 m de haut, installé par France Télécom en 1990, signale l'angle NE de la commune.


Genas

11 200 hab. (Genassiens), 2 384 ha, commune du département du Rhône dans le canton de Décines-Charpieu, 5 km au SE du chef-lieu à 14 km ESE de Lyon. Venue de l'Isère en 1968, elle est au-delà de l'autoroute de contournement de Lyon, qui marque sa limite occidentale, et n'est que très partiellement urbanisée; on y voit le fort de Genas, de la ceinture de défense de Lyon; collèges public et privé. La communauté de communes de l'Est lyonnais (6 communes, 27 700 hab.) siège à Genas. La population communale était de 2 000 hab. en 1960 puis elle a sensiblement augmenté, passant par 5 000 hab. en 1979.

Une zone industrielle, au SO de la commune, prolonge celle de Chassieu (Mi-Plaine). Les principaux établissements sont ceux des plastiques Nief (350 sal.), des réfrigérateurs LGL Heatcraft (groupe états-unien Lennox, 280 sal.), des légumes et salades Bonduelle Frais (230 et 110 sal.); fonderie d'aluminium MAP (Moulage Alu Production, 60 sal.), pompes à vide Mils (60 sal.), capsules d'emballage métalliques MLB (Manufacture lyonnaise de bouchage, 55 sal., groupe Kaps), imprimeries d'emballages et de publicité Rythm (60 sal.) et Affiches européennes de sérigraphie (50 sal., groupe belge Impression). À peu près tout le reste relève des services et de la logistique: réseaux d'eau Sade (Veolia, 320 sal.), installations électriques Soteb (Travaux électriques du Bugey, 150 sal., groupe G. Perrier), Sogetrel (70 sal.) et CIEE (50 sal.), étanchéité Soprema (70 sal.); transports Franz Maas (néerlandais DSV, 90 sal.), Joyau (100 sal., groupe allemand Schenker), TAT Express (100 sal., devenue filiale de La Poste puis cédée au groupe Xaap de la famille Papot), Nexia Froid (75 sal.), Ciblex (75 sal., messagerie), Panalpina (60 sal.), distribution de produits d'hygiène Paredes (50 sal.).