Canton d'Issy-l'Évêque

Issy-l'Évêque

880 hab. (Issyquois), 7 113 ha dont 612 de bois, chef-lieu de canton de Saône-et-Loire dans l'arrondissement d'Autun, 46 km au SO de la ville, 24 km au NE de Bourbon-Lancy; village fleuri, zone de loisirs au bord de l'Étang-Neuf; château «anglo-normand» de la fin du 19e s. Issy fut le lieu de refuge de la romancière Irène Nemirovsky, avant son arrestation et sa déportation à Auschwitz - et a inspiré le village qu'elle décrit dans La Suite française. La population communale n'a cessé de diminuer depuis les 2 200 hab. de 1891, perdant encore 40 hab. de 1999 à 2008.

Le canton a 2 200 hab.(2 400 en 1999), 7 communes et 23 929 ha dont 2 676 de bois; limitrophe du département de la Nièvre, et bordé à l'est par la vallée de l'Arroux, il s'étend du SO au NE sur le massif ancien et se consacre surtout à l'élevage de bovins charolais. À l'ouest, Grury (560 hab., 4 602 ha), 7 km au SO d'Issy, a des étangs et a exploité jusqu'en 1985 un gisement d'uranium découvert en 1926; la commune avait dépassé 1 100 hab. en 1962 (et 1 400 au 19e s.) et a baissé de 120 hab. après 1999; nombre de fûts de déchets miniers y sont stockés. La communauté de communes du canton d'Issy-l'Évêque correspond bien au canton et siège au chef-lieu.