Canton de Lucenay-l'Évêque

Lucenay-l'Évêque

400 hab., 2 536 ha dont 1 323 de bois, chef-lieu de canton de Saône-et-Loire dans l'arrondissement d'Autun, 17 km NNO d'Autun dans la vallée encaissée du Ternin, qui descend du Morvan. La commune se dépeuple depuis le 19e s., où elle avait atteint 1 200 hab.

Le canton a 3 900 hab., 12 communes, 29 161 ha dont 14 461 de bois; limitrophe des départements de la Côte-d'Or et de la Nièvre, il occupe un large pan du rebord SE du Morvan. Au NO, Anost (700 hab., 5 191 ha dont 3 201 de bois), à 16 km de Lucenay, est une station estivale, «station verte de vacances» près des sources de la Celle qui coule vers le SE, et même de la Cure qui, au-delà du partage des eaux entre Seine et Loire, s'en va vers le nord et le lac des Settons; le finage communal est très boisé et dépasse 700 m d'altitude; on y célèbre en août une fête de la vielle.

Au SO, les têtes de la Celle, affluent de l'Arroux, s'encaissent en profondes vallées où l'on visite les gorges de la Canche à Roussillon-en-Morvan (290 hab., 3 059 ha dont 2 032 de bois), 19 km ONO d'Autun, dont le village est à 615 m d'altitude, et les rochers de Velée (dans le finage d'Anost). La plus grande partie du canton est dans le Parc du Morvan; toutefois il en déborde à l'est, où il dépasse la vallée de l'Arroux au NE d'Autun, et même la ligne du TGV à Igornay (510 hab., 2 171 ha dont 859 de bois), 13 km NNE d'Autun au bord de l'Arroux.