Canton de Marolles-les-Braults

Marolles-les-Braults

2 230 hab. (Marollais), 2 064 ha, chef-lieu de canton de la Sarthe dans l’arrondissement de Mamers, 14 km au SSO de Mamers. Le bourg a un collège public et un privé et plusieurs entreprises, dont deux assez grandes: la Sarrel (Société sarthoise de revêtements électrolytiques, 350 sal.), apparue en 1959, fait du traitement de surface et notamment de la peinture et de la métallisation sur plastiques pour l’automobile et les cosmétiques; RPC Beauté (275 sal.), ex-Risdon-AMS du groupe Crown Polyflex après fusion avec son voisin Plastigold, puis absorbé par le britannique Rigid Plastics en 2006, fabrique des flaconnages pour l’industrie des cosmétiques.

Marolles a aussi deux négoces agricoles (Jeusselin, 25 sal. et MC Élevage Delaval, 25 sal.), une entreprise de travaux publics (Trifault, 35 sal.), une maçonnerie (Lhomme, 20 sal.), un centre d’aide par le travail (60 sal.), un supermarché U (25 sal.); transports TTB (30 sal.). Sa population a peu évolué au cours des deux derniers siècles, toujours autour de 2 000 hab., avec une légère tendance à la croissance depuis 1970. La communauté de communes du pays Marollais groupe 16 communes et 6 400 hab. et siège à Marolles.

Le canton a 6 500 hab. (6 000 en 1999), 17 communes, 16 664 ha; il est traversé au sud par la vallée de l’Orne, affluent de rive gauche de la Sarthe, et ses campagnes ont une bonne réputation d’opulence. Moncé-en-Saosnois (270 Moncéens, 881 ha), 7 km ENE de Marolles, a une intéressante église des 11e au 15e s., avec retables, et une entreprise de collecte de céréales et fournitures agricoles du groupe LDC (ex-Huttepain, 40 sal.). René (370 hab., 1 252 ha), 10 km ONO du chef-lieu, a des halles du 16e siècle récemment restaurées. Dangeul (510 Dangeulois, 1 364 ha), 5 km à l’ouest de Marolles, conserve un prieuré classé des 12e-15e s. (prieuré de Mayanne).

Saint-Aignan (250 Saint-Aignanais, 1 513 ha), 5 km SSE de Marolles, se signale par un gros château de 1680, avec douves, parc et jardins aménagés au 19e s. Mézières-sur-Ponthouin (680 580 Macériens, 1 788 ha), 7 km SSO de Marolles, issu d’une fusion de communes de 1964 entre Mézières-sous-Ballon au sud et Ponthouin au nord sur la rive droite de l’Orne, a une fabrique de panneaux et contreplaqués (Drouin, 160 sal.) à la pointe sud-est du territoire à l'Ange Marie, et entretient le souvenir d’une dure bataille de 1944. Les deux communes ensemble avaient 1 700 hab. vers 1840 et leur population a constamment diminué jusqu’en 1999, mais Mézières vient de reprendre 100 hab. entre cette date et 2009. Tout au SO du canton, Lucé-sous-Ballon (110 Lucéens, 678 ha), 5 km NNO de Ballon, a rénové plusieurs anciens fours à chanvre; menuiserie Gohier (20 sal.).