Canton de Vibraye

Vibraye

2 660 hab. (Vibraysiens), 4 362 ha dont 1 793 de bois, chef-lieu de canton de la Sarthe dans l’arrondissement du Mans, 42 km à l’est de la préfecture. Le bourg, «station verte de vacances», s’étale dans la vallée de la Braye; la commune inclut la vaste forêt de Vibraye, avec étangs et hippodrome; elle a un collège public, de nombreux commerces et même une «université rurale». La population communale, de 3 100 hab. en 1846, était descendue à 2 000 en 1954 puis est remontée jusqu’en 1990. Elle reste plutôt stable depuis (+40 hab. de 1999 à 2009).

Plusieurs entreprises en font un pôle d’emploi, équipé d’une zone industrielle et d’une zone artisanale: BSN Medical (Beirsedorf-Smith & Nephew), issu d’un laboratoire replié d’Alsace en 1939, emploie 190 personnes à la fabrication de tissus élastiques médicaux; Fassier (Charcuterie de la Sarthe, 210 sal.), entreprise locale apparue en 1948, est un spécialiste de charcuterie; Mecachrome (75 sal.), dont le si!ge est à Tours, a repris l’atelier JPX et la fonderie Rtec et fait de la mécanique de précision; IVA (groupe EMI, 25 sal.) du traitement de surfaces; supermarché Carrefour (20 sal.).

Le canton a 6 100 hab. (5 700 en 1999), 6 communes, 15 194 ha: il est limitrophe du Loir-et-Cher. De l’autre côté de la forêt, Lavaré (840 Lavaréens, 2 288 ha dont 700 de bois), 7 km à l’ouest de Vibraye, se signale par une base intercommunale de loisirs avec un plan d’eau et a gagné 100 hab. depuis 1999. Semur-en-Vallon (470 Semurois, 1 513 ha dont 698 de bois), au sud de Lavaré, abrite un intéressant château du 15e s., remanié, à douves, dont les abords sont classés; la commune accueille l’usine Metaseval (160 sal., découpe et forge de métal), et Eroc (55 sal.), qui fait de l’outillage à découper, toutes deux au groupe EMI (famille Dufour), né à Semur en 1996 à partir de l'usine Metaseval de 1975 (340 sal. en tout dont un site en Roumanie).

Dollon (1 470 Dollonnais, 2 533 ha dont 618 de bois) tient la partie occidentale du canton.le finage va au sud-est dans la forêt de la Pierre; la ligne de TGV traverse la commune, qui a eu jusqu’à 2 200 hab. en 1861 et a gagné 220 habitants entre 1999 et 2009. À l’opposé, tout au sud-est du canton à 12 km SE de Vibraye, Valennes (360 Valennois, 2 670 ha dont 378 de bois) se tapit dans un vallon affluent de la Braye, au sein d’un paysage agréablement vallonné. Les communes du canton et de celui de Montmirail se sont associées dans une communauté de communes du Val de Braye (15 communes, 10 000 hab.) qui siège à Champrond, petite commune du canton de Montmirail juste au nord de Vibraye.