Canton de la Rochette

Rochette (La) (Savoie)

3 200 hab. (Rochettois), 466 ha, chef-lieu de canton du département de la Savoie dans l'arrondissement de Chambéry, 33 km au SE de la préfecture. La ville est dans le sillon des terrains houillers et permiens parallèle à la Combe de Savoie, entre le nord du massif cristallin de Belledonne à l'est et le court mais vigoureux crêt calcaire du Montraillant à l'ouest. La commune donne au sud sur la vallée transversale du Bréda, au nord sur la dépression longitudinale drainée vers le confluent Arc-Isère par le Gélon. C'est depuis longtemps un centre de papeterie, dominé par la cartonnerie du groupe canadien Cascades (350 sal., 140 000 t/an) et la fabrique d'emballages en carton ondulé Mondi du groupe minier sud-africain Anglo American (140 sal.); emballages en bois REB (30 sal.). La ville a en outre un atelier de salaisons (Raffin, 40 sal.) et un institut médico-éducatif. La population communale a crû presque sans interruption au 19e s. au troisième quart du 20e s., passant par 1 300 hab. en 1900, augmentant sensiblement après 1954 (1 800 hab.) jusqu'en 1980 (3 200 hab. sdc) puis a doucement fluctué; elle a gagné 100 hab. de 1999 à 2006. La communauté de communes La Rochette-Val Gelon correspond exactement au canton et siège au chef-lieu.

Le canton, limitrophe du département de l'Isère, a 6 600 hab., 14 communes, 10 522 ha dont 4 516 de bois. Il monte à son angle sud-est jusqu'au pic du Frêne, à 2 807 m, sur la crête du massif de Belledonne. C'est la commune d'Arvillard (720 Pierrus, 2 928 ha dont 1 327 de bois) qui parvient à ces altitudes. Son territoire longe la limite départementale en suivant le cours du Bens, qui rejoint le Bréda un peu en aval du village. Celui-ci est à 450 m, 3 km au sud de La Rochette, et accueille une fabrique d'outillage à main (Leborgne) de 120 emplois. Au bord du Bens, de vieux ponts (pont Serret, pont du Diable) voisinent avec l'ancienne chartreuse de Saint-Hugon. Une petite station de ski justifie une route sur la Grande Montagne d'Arvillard. Des usines électriques sont au bord du Bens et sur le Joudron, torrent qui fixe la limite nord de la commune. Au nord-est de La Rochette, le Gélon descend de la vallée des Huiles, fermée à l'est par la chaîne des Hurtières (1 700 m au pic de la Loze) qui prolonge vers le nord la crête de Belledonne; une petite route passe dans la vallée de l'Arc par le col du Grand Cucheron (1 188 m). Arvillard a eu 1 400 hab. dans le second quart du 19e s., puis s'est dépeuplée jusqu'en 1982 (600 hab.); elle a un peu repris depuis.

La Table (250 Tablerains, 1 485 ha dont 565 de bois), à 8 km de La Rochette à 864 m, et Bourget-en-Huile (130 Bourgerains, 679 ha dont 439 de bois), à 11 km du chef-lieu à 830 m, se partagent une petite station de ski alpin sous le pic de la Loze, mais surtout des pistes de ski de fond; elles ont autant de résidences secondaires que de résidences principales.

Dans la plaine, où les finages sont très morcelés, La Croix-de-la-Rochette (180 Cruciens, 304 ha) est une petite banlieue du chef-lieu, juste au nord; elle accueille la boulangerie Le Pain de Belledonne (30 sal.). Rotherens (200 Cavagnots, 174 ha), 2 km au NE de La Rochette, a une petite fabrique d'articles de sport et alpinisme Petzl (20 sal.); elle a gagné 60 hab. de 1999 à 2005. Détrier (290 Détrelins ou Destrolins, 225 ha), de l'autre côté de La Rochette à 2 km au SO, au bord du Bréda, héberge un magasin Super-U (45 sal.); elle a gagné plus de 100 hab. entre 1999 et 2007.