Canton de Boëge

Boëge

1 400 hab. (Boëgiens), 1 600 ha dont 861 de bois, chef-lieu de canton de Haute-Savoie dans l'arrondissement de Thonon-les-Bains, 30 km SSO de Thonon et 18 km à l'est d'Annemasse, à 739 m. Le village est au bord de la Menoge dans la «Vallée Verte» qui descend vers l'Arve; il a quelques commerces et services, une petite halle, un collège public. La population communale a culminé en 1886 à 1 600 hab., s'est abaissée jusqu'en 1975 (720 hab.) et augmente depuis. Le finage est dominé à l'ouest par le relief sud-nord du chaînon isolé des Voirons, qui monte à 1 480 m au Grand Signal. Sur la crête près du sommet, un ancien aérium a été transformé en monastère en 1967, et reste habité par plus de 80 moniales, près d'un sanctuaire marial. Le site, qui domine directement l'avant-pays lémanique, portait d'ailleurs déjà dans l'Antiquité un temple païen, et abrite aussi un centre de l'église réformée.

Le canton a 5 700 hab., 8 communes, 7 934 ha dont 3 373 de bois; il correspond au bassin de la Menoge, dit aussi Vallée Verte; le torrent conflue un peu en aval avec le Foron. Villard (680 Villardans, 742 ha dont 201 de bois), 3 km ENE du chef-lieu, a un institut médico-éducatif; la commune, descendue à 440 hab. en 1975, a gagné 60 hab. de 1999 à 2004. Saxel (350 Sacellans, 563 ha dont 275 de bois), 5 km au nord de Boëge à 944 m, est une petite commune qui commande le col de Saxel (943 m) donnant accès à Bons-en-Chablais et, au-delà, à Thonon et au Léman; le site est équipé pour le ski de fond, la luge et la raquette; parc d'aventure (Accroparc) du Tétras, petite route pour la crête et le monastère des Voirons.

En haut du bassin à 6 et 8 km de Boëge, Habère-Lullin (650 Habérands, 886 ha dont 274 de bois) à 856 m et Habère-Poche (740 Dhabérants, 1 196 ha dont 408 de bois), à 945 m, sont deux communes distinctes mais bénéficient toutes deux de la station de ski des Habères (12 pistes sur 50 km, 24 remontées), qui communique avec celle de l'Hirmentaz. Les deux communes voient leur population croître depuis les minima des alentours de 1970. Habère-Lullin a un petit lac apprécié des pêcheurs, un centre de vacances (Les Lutins, 80 places) et 160 résidences secondaires. Habère-Poche a aussi un centre de vol à voile, 680 résidences secondaires et dispose de quatre sorties routières vers l'est (Bellevaux), le nord-est (Lullin), le nord (Perrignier) et le nord-ouest (Fessy et le canton de Douvaine par le col de Cou). Habère-Poche, selon les recensements, a gagné 460 hab. de 1999 à 2007, un record de croissance (+64%!).

Bogève (850 Bogévans, 700 ha), 6 km au SE de Boëge à 927 m, a une fruitière et s'est associée aux trois autres communes du canton voisin de Saint-Jeoire dans l'exploitation des champs de neige des Brasses. Comme chez ses voisines, la population croît depuis 1970 (420 hab.). Saint-André-de-Boège (520 hab., 1 620 ha dont 731 de bois) est la commune la plus en aval de la Vallée Verte, 3 km au SSO du chef-lieu; son territoire monte à l'ouest au sommet des Voirons (1 410 m à la pointe de Pralère); elle accueille un atelier de décolletage (Saddier, 30 sal.) et a gagné une cinquantaine d'habitants de 1999 à 2005; elle était tombée au-dessous de 300 hab. autour de 1970, contre 700 en 1891.