Canton d'Aumale

Aumale

2 510 hab. (Aumalois), 906 ha dont 184 de bois, chef-lieu de canton de Seine-Maritime dans l’arrondissement de Dieppe, 61 km à l’est de celle-ci et 74 km au NE de Rouen, dans la vallée de la Bresle à la limite des départements de la Somme et de l’Oise. Le territoire communal déborde par exception sur la rive droite de la Bresle. Le nom aurait pour origine «marne blanche» (alba marla, plus tard Aubemarle). La ville, qui fut à la tête d’un duché, se veut «station verte de vacances»; elle a des restes de remparts et des maisons anciennes, un bel hôtel de ville des 16e-17e s., une grande église avec tour renaissance; un collège public et un privé.

Aumale accueille des fabriques de verrerie médicale Amcor du groupe Alcan (ex-Wheaton, 95 emplois), décor d'objets en verre et plastique Collver (110 sal.), sérigraphie sur verre et plastique ASB (Atelier Sérigraphique de la Bresle, 50 sal.) et Concept Décor 76 (30 sal.), constructions métalliques Fourcade (40 sal.), plus un laboratoire d’analyses Labilait (35 sal.). La population communale n’a pas beaucoup varié depuis 1850; elle a tendance à diminuer un peu depuis un maximum à 2 800-2 900 hab. de 1965 à 1985 et a perdu 170 hab. de 1999 à 2008. Aumale est le siège de la communauté de communes du canton d’Aumale, qui correspond au canton.

Le canton a 7 000 hab., 15 communes, 18 578 ha dont 2 871 de bois; il s’étire du nord au sud sur 25 km le long de la limite de la Picardie en s’appuyant plus ou moins sur le tracé de la Bresle. Il va à l’ouest jusqu’à la Basse Forêt d’Eu. Le nombre des habitants n'a pas changé de 1999 à 2008. À 8 km au nord d’Aumale, Vieux-Rouen-sur-Bresle (680 Vieux-Rouennais, 1 492 ha dont 554 de bois) a une verrerie notable de flacons (Brosse, 300 emplois), créée en 1854, reprise en 2001 par la firme italienne Zignago Vetro après un dépôt de bilan. Morienne (210 Moriennois dont 40 à part, 891 ha dont 261 de bois), 4 km au NO d’Aumale, abrite une mission locale d’insertion des jeunes (Centre départemental de l’enfance de la vallée de la Bresle).

Sur le plateau, Ronchois (180 Ronchoisais) 13 km OSO du chef-lieu, est proche de trois parcs éoliens ouverts en 2010 par le groupe Theolia et totalisant 15 machines Enercon et 30 MW; Ronchois I (5 machines) et Ronchois II (3 machines) sont à la limite des finages de Criquiers et Conteville, tandis que le parc Ronchois III (5 machines) est à la limite de Ronchois et Conteville. Conteville (490 Contevillais) est au sud de Ronchois à 13 km SO d'Aumale, Criquiers (660 Criquérois) étire ses maisons le long de l D 236 à 12 km au sud d'Aumale et a pour annexe au NO le hameau du Bois des Puits, au sud celui des Anthieux, proche de Formerie; Criquiers a gagné 50 hab. de 1999 à 2008, Conteville une trentaine.