Canton de Prahecq

Prahecq

2 080 hab. (Prahecquois), 2 495 ha, chef-lieu de canton des Deux-Sèvres dans l’arrondissement de Niort, 15 km au SE de la préfecture; un collège public; bases logistiques Intermarché-Evolis FDL (Fiée des Lois, boissons et embouteillage, 150 sal.) et du groupe suisse Kuehne et Nagel (170 sal.), transports Baudouin (105 sal.), négoce de matériel agricole Ballanger (20 sal.). La commune a eu plus de 1 100 hab. dans les années 1880, mais était descendue à 900 en 1936; elle a crû surtout après 1975 et a augmenté de près de 400 hab. entre 1999 et 2008. Prahecq est le siège de la communauté de communes de la plaine de Courance, qui groupe 15 communes (12 300 hab.).

Le canton a 13 800 hab. (12 000 en 1999), 8 communes, 14 479 ha. Il est traversé par l’autoroute d’Aquitaine, avec un échangeur à Fors (1 680 1 400 Forsitains, 1 882 ha), 6 km au SO de Prahecq, qui a gagné 300 hab. de 1999 à 2008, et qui a une gare. À l’ouest et au nord, Aiffres et Vouillé font partie du suburbain niortais.

Les quatre autres communes sont, au sud-est du canton, Saint-Martin-de-Bernegoue (770 Bernegouéens, 1 775 ha), Juscorps (350 Juscorpsiens, 648 ha), Saint-Romans-des-Champs (180 Romaniens, 410 ha) et Brûlain (670 Brûlinois, 2 457 ha), étendue du nord au sud et qui a de nombreux hameaux, dont un Vieux-Brûlain au sud, Fayolle et Availle au nord. Brûlain a gagné 120 hab. de 1999 à 2008, Saint-Martin 50, Juscorps 40.


Aiffres

5 300 hab. (Aiffricains) dont 150 à part, 2 572 ha, commune des Deux-Sèvres dans le canton de Prahecq, à 7 km ONO de celle-ci et 5 km au SE de Niort; elle a une belle lanterne des morts de 12 m (12e s.), un centre d'aide par le travail. Au NE du centre, en bordure de l'autoroute à la limite de la commune de Vouillé, l'ensemble des Ruralies, ouvert en 1978, comporte un musée de l'agriculture, des bureaux de la Chambre départementale de l'agriculture, une mini-ferme, des boutiques avec offre gastronomique et un équipement hôtelier; maçonnerie Turpaud (30 sal.), transports JJF (35 sal.), maison de retraite du Château (55 sal.).

Aiffres est devenue une banlieue de Niort, en plein développement. La commune n'avait guère que 950 hab. dans toute la première moitié du 20e siècle; la croissance est surtout postérieure à 1965, puis s'est un peu ralentie: 1 300 hab. en 1968, 1 900 en 1975, 3 800 en 1982. Elle se poursuit: Aiffres a gagné 600 hab. de 1999 à 2008, dépassant ainsi nettement les 5 000.


Vouillé (Deux-Sèvres)

3 250 hab. (Vouilletais), 2 230 ha, commune des Deux-Sèvres dans le canton de Prahecq, 8 km à l’est de Niort au bord du Lambon. La commune touche au sud au pôle des Ruralies d’Aiffres; aire de service d'autoroute avec restaurants Autogrill (80 et 70 sal.) et station-service Total (20 sal.). Elle avait 1 200 hab. vers 1960, 1 600 en 1975 et croît depuis avec l’extension de Niort; elle a encore gagné 480 hab. de 1999 à 2008; l’aéroport de Niort est un peu à l’ouest.