Canton de Combles

Combles

730 hab. (Comblais), 987 ha, chef-lieu de canton de la Somme dans l’arrondissement de Péronne, 12 km au NNO de la ville. La commune est à la fois le lieu de la divergence des autoroutes A 1 et A 2 et traversée par le TGV Paris-Lille, mais n’a aucun accès à ces voies, et n’a pas non plus de collège. La population, qui évolue peu depuis 1960, s'est abaissée de 40 hab. depuis 1999; elle était de 1 000 hab. en 1926, de plus de 1 600 en 1870. La communauté de communes du canton de Combles correspond exactement au canton.

Le canton a 4 200 hab. (3 800 en 1999), 19 communes, 12 616 ha, et son déclin démographique se poursuit; il s’étire le long de la limite du Pas-de-Calais, au travers du fameux seuil de Bapaume. Tout à l’est, le canal du Nord passe à Étricourt-Manancourt (490 Étricourt-Manancourtois, 1 102 ha), où il sort du tunnel qui franchit ce seuil; la commune, jadis Manancourt, qui avait plus de 1 500 hab. autour de 1860, et qui n'a pris son nom actuel qu'en 1925, a eu son minimum de peuplement en 1999 avec 400 hab.; entreprise de soutien aux cultures Enviatec (25 sal.). Manancourt forme la partie sud du village, au nord, coopérative agricole et cimetière britannique de part et d'autre d'une Chaussée Brunehaut qui traverse à l'est le village d'Équancourt (330 Équancourtois, 779 ha), qui a gagné 40 hab. depuis 1999. Ces deux villages seront le site du lac de Tarteron, qui doit être aménagé pour l'alimentation du futur canal Seine-Nord-Europe, symétriquement à celui d'Allaines-Bouchavesnes dans la canton de Péronne.

Mesnil-en-Arrouaise (150 Mesnilois, 650 ha), à l'ouest d'Étricourt, accueille les transports DMVB (50 sal.). Sailly-Saillisel (460 hab., 939 ha), 4 km au NE de Combles, est sur la N 17 et résulte d'une fusion des années 1790 entre deux villages uxtaposés, Saillisel au sud-est de Sailly; la Saati (groupe italien, 60 sal.) y produit des soies pour sérigraphie et filtration (85% exportés) à partir d’un ancien tissage Tripette et Renaud; la commune s'est accrue de 50 hab. depuis 1999 À l'ouest du finage, et en partie sur le territoire de Combles, se place la bifurcation de l'A 1 et de l'A 2. Rancourt (180 Rancourtois, 291 ha), également sur la N 17 (D 917) au sud de Sally-Sallisel, a une fabrique de pizzas Som'Baker (90 sal.).

Longueval (280 hab., 853 ha), 5 km ONO de Combles, fut en plein cœur de la zone du front de la Grande Guerre et l’on y a dénombré 90 000 victimes; mémorial des troupes sud-africaines, avec musée; mémorial néo-zélandais, plusieurs cimetières britanniques dans les environs, dont à Guillemont (130 Guillemontois, 327 ha) au sud-est, Lesbœufs (170 Lesbœusiens, 597 ha) à l'est, Flers (170 hab., 627 ha) au nord, et un monument canadien à Gueudecourt (110 hab., 487 ha) à la pointe nord du canton.

Maurepas (210 Maurepayens, 1 088 ha), 3 km au SSO de Combles, a une autre nécropole nationale; la ligne de TGV Nord et l'A 1 mordent sur la partie orientale du finage; aire de repos et échangeur de l'A 1 à l'angle sud-est. Deux petites communes, au sud, Hem-Monacu (140 hab., 366 ha) et Curlu (140 Curvelogiens, 589 ha), sont au bord de la vallée marécageuse de la Somme, dont elles ont une partie; du phosphate a été exploité à Curlu; Hem et Monacu au sud-est (alors Monacy) ont été réunies dans les années 1790.