Canton de Conty

Conty

1 760 hab. (Contynois), 2 372 ha dont 673 de bois, chef-lieu de canton de la Somme dans l’arrondissement d’Amiens, 22 km au SSO d’Amiens dans la vallée de la Selle au confluent de la rivière des Évoissons, sur la Chaussée Brunehaut de Beauvais. La commune a un collège public, une maison familiale rurale, un atelier pour handicapés du Val de Selle consacré au cheval (avec école d'équitation), une maison de retraite; église flamboyante des 15e-16e s., motte féodale, châteaux de Wailly (Louis XIII) et château de Luzières (18e s.) et grand bois de Wailly. Le village mise sur le tourisme: festival des Contynoises (spectacles divers), village fleuri, «coulée verte» aménagée sur le site de l’ancienne voie ferrée; transports Eurosprint (40 sal.), petite fonderie (SIC, 17 sal.). La commune s’est agrandie en 1974 par fusion avec sa voisine du nord Wailly; la population augmente depuis (+40 hab. de 1999 à 2008). La communauté de communes du canton de Conty coïncide avec le canton et siège au chef-lieu.

Le canton a 9 300 hab. (8 900 en 1999), 23 communes, 20 521 ha; il est limitrophe du département de l’Oise, a pour axe la vallée de la Selle et son extrémité orientale est traversée par l’A 16, mais sans accès; il s’efforce d’attirer le tourisme, au moins dans sa partie méridionale, et bénéficie de nombreux bois. Tilloy-lès-Conty (260 hab., 634 ha), 3 km au NE de Conty, contient le jardin du Pic-Vert avec verger et potager. Namps-Maisnil (1 040 hab., 2 196 ha dont 532 de bois), 8 km au NO de Conty, a un château de 1760 et entreprise de construction BHF Deleplace (40 sal.); la commune résulte d’une fusion de 1972 entre Namps-au-Val et Namps-au-Mont à l'ouest, de part et d'autre d'une gare, Rumaisnil et Taisnil à l'est.

Prouzel (510 hab., 519 ha), 12 km NNE de Conty sur la rive gauche de la Selle, a un château de pierre de la fin du 17e s., de haute silhouette, bien restauré, avec un parc de 12 ha. Plachy-Buyon (900 Plachyssois, 1 013 ha), en face de l'autre côté de la Selle, accueille les transports Pillon (20 sal.), mais a perdu 40 hab. depuis 1999. Bacouel-sur-Selle (510 Bacouellois, 624 ha dont 230 de bois), juste au nord de la précédente et à 10 km au sud d’Amiens, a un autre foyer d’accueil d’adultes handicapés, des entreprises d’électricité et de combustibles (DCA-DMS, 20 sal.); le nom de la commune a été complété en 1923; sa population a plus que doublé de 1975 à 1999: cette partie septentrionale du canton est dans le périurbain d’Amiens et y envoie de nombreux travailleurs; pourtant, Bacouel aurait 70 hab. de moins qu'en 1999.

Oresmaux (850 hab., 1 103 ha) et Essertaux (250 hab., 660 ha) sont les communes les plus orientales du canton, à l'est de l'A 16 et de la vieille Chaussée Brunehaut dont elle a presque repris le tracé. Essetaux a un château et une église du 18e s. et accueille un négoce de fruits et mégumes Touquet Savour (70 sal.) et les transports Verbecke (25 sal.); elle a gagné 50 hab. après 1999. Oresmaux, qui s'est accrue de 90 hab. entre 1999 et 2008; a reçu 6 éoliennes (12 MW) en 2008, pour la société Enercon.

Bosquel (300 hab., 948 ha), juste à l'ouest d'Essertaux, abrite les constructions métalliques CMB (35 sal.). Le finage de Lœuilly (840 hab., 1 721 ha dont 289 de bois), juste au nord de Bosquel, accueille les aires de repos de la Vallée de la Selle sur l'A 16, et un petit terrain d'aviation privé; le village de Lœuilly est dans la vallée de la Selle à 4 km au nord de Conty; services à l'agriculture Multitrav (40 sal.)

La partie sud-ouest du canton est assez vallonnée par les branches supérieures de la Selle, ce qui agrémente ses paysages. Thoix (140 Théoduliens, 1 112 ha dont 270 de bois) est dans un vallon à 8 km SO de Conty, avec un château des 16e-17e s. Frémontiers (160 Frémontois, 1 289 ha dont 445 de bois) est dans la vallée des Évoissons 6 km à l’ouest de Conty, où se signalent le moulin et la maison du meunier et l’église du 16ee s. Contre (120 hab., 975 ha), dans la même vallée à 4 km à l'ouest de Conty, a un château avec jardin protégé. Plus proche de Conty, Fleury (240 hab., 942 ha dont 210 de bois) accueille la Fleurisienne de Transports (40 sal.) et a gagné 40 hab. depuis 1999.