Canton de Monestiés

Monestiés

1 350 hab. (Monestiesains), 2 683 ha dont 564 de bois, chef-lieu de canton du département du Tarn dans l’arrondissement d’Albi, 24 km NNO de la préfecture dans la vallée du Cérou, 7 km en aval de Carmaux. C’est un village en rond dans une boucle de la rivière, un peu en aval du confluent avec le Céret. Son nom rappelle qu’il fut à l’origine associé à un monastère; galeries d’exposition, musée de peinture Bajen et Vega, Mise au tombeau du 15e s. dans l’église. Le lac de barrage de la Roucarié sur le Céret est au NE de la commune. Monestiès est considéré comme «village de charme» et maintient à peu près sa population, qui fut de 1 600 hab. au maximum en 1851 et 1 200 au minimum en 1921; elle a toutefois perdu 40 hab. entre 1999 et 2009.

Le canton a 2 800 hab., 9 communes, 13 524 ha dont 3 045 de bois. Limitrophe du département de l’Aveyron, il atteint au nord les gorges du Viaur et s’étend sur le Ségala tarnais. Il est traversé au nord par la vallée encaissée du Candour, au sud par celles du Céret et du Cérou. Trévien (190 Trévienois, 1 626 ha dont 285 de bois), 4 km NNE de Monestiés, partage avec elle le lac de la Roucarié; château massif du 15e s. à quatre tours d’angle, dolmen.

Salles (200 Sallois, 820 ha), dans la vallée du Cérou 6 km en aval de Monestiés, a une église fortifiée et une vieille tour carrée; elle fut le site d’extraction des pierres utilisées pour la construction de Cordes. Tout au nord, à 15 km du chef-lieu, Montirat (270 Montiratois, 2 778 ha dont 765 de bois) est dans la vallée encaissée du Lixert, tributaire des gorges du Viaur, qui limitent au nord la commune et le canton; la population communale dépassait les 2 500 hab. entre 1856 et 1866; elle a encore diminué de 50 hab. depuis 1999.