Canton de Brignoles

Brignoles

13 300 hab. (Brignolais) dont 860 à part, 7 053 ha dont 4 199 de bois, sous-préfecture du département du Var, à 51 km au nord de Toulon. Le nom a pu s'écrire jadis Brignolles. La ville est dans le long val, par où passent la N 7 et l'autroute la Provençale (A 8), au bord du Caramy. Le vieux bourg se serre dans l'ancienne enceinte presque ronde, où se cachent plusieurs placettes. Chef-lieu de la «Provence Verte», pays qui fait partie des «villes et pays d'art et d'histoire», Brignoles offre d'anciens hôtels privés, surtout des 16e et 17e s.; une église du 11e s., des tours et plusieurs portes médiévales, un musée du pays Brignolais dans l'ancien palais des Comtes de Provence (13e s.), un musée des fossiles et minéraux; festival de jazz; spécialité de prunes séchées dites pistoles ou brignolles, Maison des abeilles.

Brignoles a deux collèges publics et un privé, un lycée public et un lycée professionnel privé, un centre hospitalier (150 lits) avec un centre de long et moyen séjour (120 places), un institut médico-éducatif. Les principales entreprises de production sont celles des Grillages Vermagli (articles en fil métallique, 60 sal.), logiciels Mediane (40 sal.), parquets Provence Boiseries (35 sal.), boulangerie Lafitau (35 sal.), cartonnerie Smurfit (25 sal.). Dans le tertiaire, supermarchés Intermarché (50 sal.), Casino (40 sal.), Ed (25 sal.); magasin Bricosud (MrBricolage, 40 sal.), centre de distribution Felix Potin (40 sal.); négoces de bois et matériaux Comasud (100 sal.), de matériel agricole Blanc & Rochebois (95 sal.), de produits vidéo Manga (45 sal.), de surgelés Gineys (35 sal.); travail temporaire Adecco (170 sal.), routage Sogep (35 sal.) et publicité Adrexo (60 sal.), transports ACR Logistics (125 sal.), Dragui (75 sal.), Atil (50 sal.) et Ottaviani (40 sal.), transports de voyageurs Les Lignes du Var (30 sal.); réseaux électriques Azur Travaux (80 sal.), travaux publics Provence Parachèvement (35 sal.); restauration d'autoroute Autogrill (110 sal.).

Le territoire communal est en forme de T; son pied va jusqu'aux environs de Forcalqueiret au sud; sa branche supérieure s'étire sur 14 km le long du val et des reliefs qui l'encadrent au nord et au sud. Un parc d'attractions Mini-France ouvert en 2002 (170 maquettes de monuments français célèbres sur 5 ha) et le domaine de Saint-Christophe (11e-12e s.) sont à l'est; dolmens aux Adrets au nord de la ville, près de l'échangeur autoroutier. La commune cultive 546 ha de vignes et a une cave coopérative. La population communale a culminé à 6 100 hab. en 1861 puis est descendue à 4 400 hab. en 1905, moins de 4 000 en 1921. Elle augmente depuis et a atteint les 10 000 hab. en 1976. Elle est estimée à 14 500 hab. (sdc) en 2005. Le conseil municipal a une majorité de gauche; le maire est Claude Gilardo (communiste). Brignoles est le siège de la communauté de communes Comté de Provence, groupement intercommunal du département du Var associant 13 communes (29 700 hab.). L'arrondissement a 107 100 hab., 9 cantons, 61 communes, 226 019 ha.

Le canton a 22 200 hab., 6 communes, 23 526 ha dont 15 450 de bois. Le Val au nord et Tourves à l'ouest sont des communes peuplées. La Celle (1 100 Cellois dont 70 à part, 2 100 ha dont 1 640 de bois) est juste au sud-ouest de Brignoles à 2 km. Son nom évque l'abbaye bénédictine du 13e s., dont les nonnes, de familles nobles, firent quelque peu scandale au temps de Mazarin par leurs libertés; l'abbaye en partie restaurée, installée dans le petit défilé qui tranche la barre de relief fermant au sud le finage de Brignoles et par où passe la voie ferrée; restaurant de l'Abbaye de la Celle (45 sal.); soirées musicales de l'abbaye en été. Le territoire communal a 228 ha de vignes; il va au sud jusqu'à la montagne de la Loube, où le relief atteint 830 m; chapelle de la Gayolle (4e s.) et château Saint-Julien au nord-ouest de la commune, château Saint-Pré au nord, dans la plaine du Caramy, bourg castral des Pennes de la Gayolle. La population communale n'était encore que de 240 hab. autour de 1960 (contre 600 au début du 19e s.), mais elle augmente depuis (+160 hab. de 1999 à 2006.

Camps-la-Source (1 300 Campsois, 2 247 ha dont 1 800 de bois) est à 4 km au sud-est de Brignoles derrière la barre de relief et son territoire, assez vide, va au sud jusqu'à la Barre de Saint-Quinis, qui monte à 636 m juste au-dessus de l'ancien bourg castral d'Argentis; une cave coopérative occupe une ancienne chapellerie, mais la commune elle-même ne déclare que 21 ha de vignes. Une source fut exploitée par les Eaux de Vittel. Le nom de Camps, qui fut jadis Val de Camps puis Camps-lès-Brignoles, a été précisé en 1936. La commune avait plus de 1 100 hab. dans les années 1880, 440 seulement en 1954; sa population augmente surtout depuis 1970; elle s'est accrue de 200 hab. entre 1999 et 2005.

Vins-sur-Caramy (570 Vinsois, 1 630 ha dont 1 358 de bois) est à 8 km ENE de Brignoles au bord du Caramy; le château de 1543 est en cours de restauration, et abrite une académie de musique d'été avec festival de musique classique. La commune a aussi un pont romain à trois arches, un petit plan d'eau derrière un barrage au Plan de Vins, des traces d'un bourg castral du 11e s. Le nom de Vins a été complété en 1937; la population avait fléchi de 600 hab. dans les années 1830 à 220 en 1975; elle augmente depuis et a gagné près de 200 hab. de 1999 à 2005 (+34%).


Tourves

3 500 hab. (Tourvains), 6 562 ha dont 3 953 de bois, commune du département du Var dans le canton de Brignoles, 12 km à l'ouest de celle-ci dans le couloir drainé par le Caramy, et où se concentrent la N 7, l'A 8 et la voie ferrée. Elle s'orne du château de Valbelle du 18e s., avec parc; vieux pont de Cassède dans le relief sur le haut Caramy, plusieurs grottes dans la vallée du Caramy avec peintures et restes néolithiques, dont la plus connue est la grotte de Chuchy; traces d'une villa romaine des 1er et 2e s., et d'une ancienne mine de bauxite au sud-est. Une branche du canal de Provence traverse en souterrain la commune au sud-ouest. Celle-ci héberge les transports Garrassin (130 sal.), cultive 231 ha de vignes et dispose d'une cave coopérative. Tourves avait 2 700 hab. au début du 19e s., puis s'est dépeuplée jusqu'à moins de 1 500 hab. en 1906; elle est restée à ce niveau jusqu'en 1965 puis a entamé une croissance soutenue, passant par 2 800 hab. en 1990 et gagnant 1 220 hab. de 1999 à 2006, soit +36%; la commune enregistre 400 résidences secondaires, en augmentation (300 en 1999).


Val (Le)

3 400 hab. (Valois), 3 934 ha dont 2 500 de bois, commune du département du Var dans le canton de Brignoles, 4 km au nord du chef-lieu. Le bourg occupe une longue dépression parallèle à celle de Brignoles, au nord, dont il est séparé par une barre de relief. D'anciennes mines de bauxite se voient à l'est de ce val, qui est drainé par la Ribeirotte; celle-ci en sort au nord-est par un défilé sinueux et conflue avec l'Argens à Montfort-sur-Argens. Le finage conserve les abris sous roche des Essartènes avec peinture et gravures rupestres, les traces des bourgs castraux d'Aspremont et de Paracol, du 11e s., les châteaux Renaud et Jean-Val; porte, église du 11e s., musées d'art sacré, du santon, des figurines et jouets anciens; maison de l'olivier et moulin à huile. La commune cultive 244 ha de vignes et a une cave coopérative. La population communale est passée de 1 700 hab. au début du 19e s. à 800 en 1936; elle croît depuis et a gagné 400 hab. de 1999 à 2004; 260 résidences secondaires.