Canton de Salernes

Salernes

3 300 hab. (Salernois), 3 930 ha dont 1 900 de bois, chef-lieu de canton du département du Var dans l'arrondissement de Draguignan, 24 km à l'ouest de celle-ci. Le bourg est au bord de la Bresque dans une petite plaine à l'intérieur du plateau de garrigues des Uchanes. On y voit le vieux pont du Gourgaret sur la Bresque, les ruines du château et du bourg castral de Salernes Vieilles, de nombreuses anciennes briqueteries et usines de céramiques protégées, d'une longue tradition de spécialité de tomettes hexagonales brun rouge. Les fabriques de carrelages Boutal (50 sal.), Basset (40 sal.), A.Vagh (20 sal.) en sont les héritières; la ville a un musée de la céramique. Salernes a aussi des magasins Casino (25 sal.), Intermarché (30 sal.) et Bigmat (40 sal.), un institut médico-éducatif, et 42 ha de vignes avec cave coopérative. La ville a eu 3 300 hab. en 1881, un minimum de 2 200 autour de 1960, et croît depuis; elle a gagné 330 hab. de 1999 à 2004; elle a 360 résidences secondaires et se veut «station verte de vacances»; complexe touristique des Arnauds avec camping et résidences.

Le canton a 4 800 hab., 3 communes, 8 867 ha dont 5 188 de bois. Villecroze (1 100 Villecroziens, 2 068 ha dont 1 288 de bois) est à 4 km au nord-est de Salernes et partage avec elle la petite plaine, où sont cultivés 137 ha de vignes; grottes et cascade, ancienne usine de céramique dans une vieille commanderie de templiers du Ruou en partie du 12e s., parc public, concerts estivaux de musique classique. De 1 200 hab. au début du 19e s., la population était descendue à 620 en 1962; elle a augmenté jusqu'en 1990 mais reste étale depuis.

Tourtour (480 Tourtourains, 2 869 ha dont 2 000 de bois) est sur le plateau, en terrain accidenté, 6 km ENE de Villecroze par la route et 2 km à vol d'oiseau, à 650 m d'altitude. Elle figure parmi les «plus beaux villages de France», avec restes de remparts et portes, placettes et fontaines, ancien château Raphélis; musée des fossiles, moulin à huile, hôtellerie La Bastide (30 sal.); château de la Baume avec parc des 17e-18e s.; tour de Grimaud, bourg castral d'Arquinaut, château et petite urbanisation de Saint-Pierre à l'est. Le vallon de Florielle, à l'est, drainé en direction de Flayosc. Le relief monte à 904 m au nord. Tourtour n'avait plus que 170 hab. en 1962 (800 en 1831) mais a peu gagné depuis 1990; elle compte plus de 420 résidences secondaires (pour 240 résidences principales).