Canton de Maillezais

Maillezais

1 010 hab. (Mallacéens), 2 033 ha, chef-lieu de canton de la Vendée dans l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, 15 km au SE de la ville. Le bourg est établi au bord du marais, drainé par le canal de la Jeune Autise et qui s'étend dans les Carrés du Bois-Dieu; les restes de l'ancienne et très puissante abbaye de Maillezais, fondée en 989, sont juste en bordure du bourg, à l'ouest; il y est proposé en été des spectacles nocturnes.

La commune a aussi un port de barques, un musée lapidaire, et propose un Espace des marais d'Anchais (métiers traditionnels), 3 km au SE du bourg; une petite laiterie de l'Union laitière de la Venise Verte (ULVV, 20 sal.) fonctionne à la Garenne. Maillezais a eu plus de 1 400 hab. autour de 1850 et s'est dépeuplée jusqu'en 1975 (850 hab.); sa population est restée stable depuis 1999.

Le canton a 11 300 hab. (10 200 en 1999), 11 communes, 20 149 ha. Sa limite méridionale, dans le marais, est fixée par le cours de la Sèvre niortaise et, en amont, de la Vieille Sèvre. Sa commune la plus peuplée, Benet, est tout à l'est et proche de Niort. Saint-Pierre-le-Vieux (990 hab., 2 319 ha), juste au nord de Maillezais, tient une presqu'île dans le marais; maçonnerie Guillebeaud (45 sal.), fabrique d'aliments du bétail Evialis (35 sal.); la commune a gagné 90 habitants entre 1999 et 2009. Bouillé-Courdault (470 Bouilletais-Courdelais, 973 ha), 5 km au NE du chef-lieu, est au contact de la Plaine et du Marais et résulte d’une fusion de 1827 entre deux villages distincts, Courdault étant un peu à l’est de Bouillé et à l’origine du canal de la Vieille Autise; sièges Cardineau (30 sal.).

Au sud du canton dans le marais, Le Mazeau (450 Mazéens, 823 ha), 7 km SE du chef-lieu, s’étend surtout dans la petite Venise verte; arboretum de peupliers. La commune abrite le siège du Syndicat de coordination pour la défense du Marais Poitevin (http://marais-poitevin.org). Damvix (790 Damvitais, 1 166 ha), 5 km plus à l’ouest, est un petit port avec des barques et des cabanes en bordure de marais; métallerie et découpage TFCM-STPG (150 sal.); elle a 70 hab. de plus qu'en 1999.

Maillé (780 Mailletais, 1 766 ha), 6 km au SO de Maillezais, a également gagné 70 hab. depuis 1999. Le village est sur une ancienne île au milieu du marais, au bord de la Jeune Autise et de son confluent avec la Sèvre; église romane du 12e s., mécanique MGPM (20 sal.), maçonnerie Gelot (25 sal.), emballages en bois Sieco (20 sal.), maison de vacances. Au sud de la commune en limite de département, à Bazoin, où débouche le canal de la Vieille Autise, sont installés un barrage, des écluses et le grand centre de gestion des eaux du marais.

Plus à l’ouest, Vix (1 790 Vizerons, 2 853 ha) et son annexe du Pont aux Chèvres étirent leurs maisons en file sur 3 km, sur une ancienne île du marais; la commune a obtenu une appellation vdqs des Fiefs de Vendée pour une dizaine d’hectares, mais cultive 134 ha de vignes, ce qui en fait la deuxième commune viticole du département bien qu’elle soit au milieu du marais; fabrique d’armatures métalliques pour béton (Starco, 55 sal.) et fournitures pour la viticulture Mercier (100 sal., avec hôtellerie). La commune accueille depuis 2010 le parc éolien du canal de Gargouilleau, doté de 5 Repower (10,3 MW) par Eolfi. La population de Vix a augmenté de 180 hab. de 1999 à 2009. Doix (860 Doixerains, 1 331 ha), à 6 km ONO de Maillezais, est au bord du marais d’Écoué et a gagné 60 hab. depuis 1999.


Benet

3 760 hab. (Benétains), 5 001 ha, commune de la Vendée dans le canton de Maillezais, 13 km à l’est du chef-lieu et à 12 km ONO de Niort, sur la N 148. C’est la commune la plus orientale de la Vendée, dans la Plaine. Elle a un collège privé et un public, un Intermarché (35 sal.); fabrique de caravanes J. Lucas (Fleurette, 110 sal.), négoce de fruits et légumes Pomona (65 sal.), équarrissage Siffda (90 sal.). Peuplée de 2 600 hab. en 1886 et descendue à un peu moins de 2 000 entre 1935 et 1955, elle s’est agrandie en 1973 en fusionnant avec Lesson (280 hab.) au nord-est et Sainte-Christine (280 hab. également) au sud-ouest.

Son territoire touche ainsi de justesse au Marais Poitevin, avec une petite extension dans la Venise verte à l’est du Mazeau, par les hameaux de Sainte-Christine, Aziré et Nessier. Un parc éolien de 5 Vestas (10 MW) a été ouvert en 2007 par l'allemand Volkswind au nord-ouest (les Champs Blancs), un autre de 5 Nordex (12,5 MW) a été installé la même année par la Régie d'Électricité de Vendée à Prinçay à l'extrême nord-est du finage. La population a augmenté jusqu’en 1990, puis à nouveau après 1999 (460 hab. de plus en 2009).