Canton de la Villedieu-du-Clain

Villedieu-du-Clain (La)

1 490 hab. (Villedieusois), 716 ha dont 284 de bois, chef-lieu de canton du département de la Vienne dans l’arrondissement de Poitiers, 15 km au sud de la préfecture. La commune est sans rapport direct avec le Clain, qui coule 5 km à l’ouest du village et que son petit finage est loin d’atteindre; cette appellation un peu fallacieuse ne date que de 1961. Le bourg a une église romane à portail classé, quelques commerçants et artisans; mais la commune n’avait que 440 hab. en 1962 et a crû ensuite, dans la mouvance de Poitiers; elle a gagné 140 hab. entre 1999 et 2008. Le village est le siège de la communauté de communes de la région de La Villedieu-du-Clain, qui correspond au canton.

Le canton a 14 100 hab. (12 400 en 1999), 10 communes, 20 777 ha dont 5 056 de bois. Au nord, les communes de Smarves, Nouaillé-Maupertuis et Nieuil-l'Espoir sont dans le périurbain de Poitiers et ont dépassé 2 000 hab. Plus loin à l’est, Fleuré (1 010 Fleuréens, 1 668 ha), qui est à 19 km SE de Poitiers sur la N 147, où était un passage de la ligne de démarcation de 1943, abrite une fabrique de meubles (Sofams, 50 sal.) et la grosse entreprise de transports Jammet (230 sal.); elle s'est accrue de 200 hab. depuis 1999.

Roches-Prémarie-Andillé (1 710 hab., 2 237 ha dont 553 de bois), 4 km au nord de La Villedieu, vient de la réunion de trois communes en 1819, s’est appelée longtemps Andillé et n’a pris son nom actuel qu’en 1905; elle avait alors 700 hab., et moins de 600 en 1954, et s’est mise à croître après 1970; elle a augmenté de 140 hab. de 1999 à 2008; dolmen et ancien prieuré à Andillé aux abords du Clain, dolmen de Pouzac à l’est du village principal, restes d’un château avec donjon du 14e s.; métallerie (Métal Bac Acier, 35 sal.).

À Gizay (370 Gizayens, 2 076 ha dont 625 de bois), 5 km ESE du chef-lieu, la Miosson sert de douves au château de Chambonneau, des 14e et 17e s., précédé d’un châtelet et de jardins d’agrément. La commune a une part du grand bois de la Vayolle, au milieu du canton. Vernon (620 Vernonais, 3 838 ha dont 904 de bois), 4 km à l’est de Gizay, a aussi un grand bois; sa population n’a un peu repris que très récemment; elle était passée de 920 hab. en 1891 à 430 en 1975. Dienné (510 Diennois, 1 656 ha dont 557 de bois), 6 km à l'est de Vernon et la commune la plus orientale du canton, occupe une partie de la forêt de Verrières; parc d'attraction du Domaine de Dienné (20 sal.); une ancienne voie romaine traverse le finage en direction de Poitiers. La commune a gagné 120 hab. (+31%) de 1999 à 2008.


Nieuil-l'Espoir

2 310 hab. (Nieullois), 2 064 ha dont 475 de bois, commune du département de la Vienne dans le canton de La Villedieu-du-Clain, 8 km au NE du chef-lieu. C'est un ancien village d edéfrichement monastique, qui eut jadis une fabrique d'épées réputée. Elle a plus que triplé sa population depuis 1962 (620 hab.), et augmenté de 400 hab. de 1999 à 2008; plomberie Beaujaneau (30 sal.), centre de réadaptation du Moulin-Vert (25 sal.); château de la Grenouillère (17e s.).


Nouaillé-Maupertuis

2 810 hab. (Nobiliens), 2 213 ha dont 631 de bois, commune du département de la Vienne dans le canton de La Villedieu-du-Clain, 11 km au SE de Poitiers au bord de la petite vallée du Miosson, affluent du Clain. La population a progressé avec l'étalement périurbain de la métropole poitevine: elle n'était que de 710 hab. en 1954, 1 000 hab. en 1975, et a passé les 2 000 en 1988. Elle a encore gagné 360 hab. entre 1999 et 2008. La bourgade a quelques commerces et services, et un atelier de mécanique (Idemeca, 50 sal.).

Nouaillé est aussi un site patrimonial réputé, dans un environnement boisé, qui la fait classer parmi les «petites cités de caractère». L'ancienne abbaye bénédictine, créée en 780, est protégée par une enceinte fortifiée à douves et tours; elle conserve une église romane à clocher-donjon avec porche, des cryptes et un logis abbatial du 15e s.; jardin médiéval et fêtes médiévales. En 1356, le royaume de France perdit près de Nouaillé contre les Anglais une bataille aux graves conséquences, épisode majeur de la guerre de Cent Ans, où le roi Jean le Bon fut fait prisonnier par le Prince Noir. En conséquence le Poitou, et bien d'autres provinces, passèrent à l'Angleterre au traité de Brétigny (1360).


Smarves

2 500 hab. (Smarvois), 2 009 ha dont 708 de bois, commune du département de la Vienne dans le canton de La Villedieu-du-Clain, 8 km au sud de Poitiers, voisine de Ligugé sur le plateau à l’est du Clain. Elle avait 870 hab. en 1962, 1 500 en 1975 et a augmenté de 320 hab. entre 1999 et 2008. Elle est surtout résidentielle; elle héberge plusieurs centres aérés, à l’est, le château et le bois de Saint-Pierre (248 ha), a un parc de loisirs aménagé de 75 ha contenant un parc animalier de 5 ha et un centre aéré pour 400 enfants, l’ensemble appartenant à la ville de Poitiers depuis 1968; lignes électriques ETDE (20 sal.).