Canton de Nantiat

Nantiat

1 680 hab. (Nantiauds), 2 542 ha dont 614 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Vienne dans l’arrondissement de Bellac, 18 km au SE de Bellac et 26 km au NNO de Limoges. La petite bourgade, qui a un collège public, est surtout marquée par la présence de l’usine Freudenberg (ex-Meillor), créée en 1931 et passée au groupe allemand en 1999, qui fait des joints de culasse pour l’automobile et emploie 230 personnes (avec Chamboret); son rachat partiel par ElringKlinger en 2010 diffrencie une fabrication de joints de caoutchouc (Freudenberg) et une de joints métalliques (ElringKlinger); le négoce d'équipements d'automobiles Corteco (groupe Freudenberg, 60 sal.) en dérive. La population communale augmente depuis 1950, où elle atteignait 1 300 hab., contre 1 800 en 1906.

Le canton a 7 400 hab. (6 900 en 1999), 11 communes, 24 686 ha dont 7 120 de bois. Il est traversé par la vallée du Vincou et s’étire sur plus de 30 km, d’ouest en est, dans l’alignement des monts de Blond et d’Ambazac. Compreignac (1 720 Compreignacois, 4 762 ha dont 2 235 de bois), à la source du Vincou à 11 km ESE de Nantiat, a un relief boisé et accidenté dans la partie occidentale des monts d’Ambazac; belle église fortifiée du 12e s. à clocher-mur au village, petit atelier de matériel agricole Clavaud; tout au nord, la commune donne sur le lac de Saint-Pardoux; une base de loisirs a été équipée au hameau de Chabannes, avec école de voile. Un site uranifère a été exploité à Margnac, à l’est de la commune, non loin du site originel de la Crouzille, qui est dans la commune voisine de Saint-Sylvestre. La population communale augmente nettement depuis le creux de 1975 (moins de 1 100 hab.), et a encore gagné 250 hab. entre 1999 et 2008; mais elle dépassa 2 400 hab. au milieu du 19e s.

Thouron (490 hab., 1 373 ha dont 557 de bois), à mi-chemin de Compreignac et de Nantiat, associe également bois, buttes et étangs, dont celui de la Tricherie; château du 18e s.; la commune s'est accrue de 50 hab. après 1999. Chamboret (780 hab., 2 159 ha dont 493 de bois), 2 km à l’ouest de Nantiat, partage avec elle la gare et l’usine Meillor-Freudenberg, et a gagné 60 hab. depuis 1999. Cieux (1 020 Ciellois, 4 106 ha dont 772 de bois), 12 km OSO de Nantiat, est au pied des monts de Blond, côté sud; on y exploita jadis de l’étain; elle bénéficie des grand étangs de Cieux (43 ha) et de Fromental, d’où vient la Vergogne, sous-affluent de la Vienne par la Glane; dans la partie ouest de la commune, église-grange à la Chapelle du Bois-du-Rat, menhir à cupules à Arnac et grand menhir de 7 m à Cinturat; centre de loisirs et d’hébergement, Nuits musicales. Cieux avait atteint les 2 000 hab. à la fin du 19e s. mais sa population a cessé de diminuer; elle aurait même repris 100 de 1999 à 2008.

La commune de Vaulry (420 Vaurinaux, 3 813 ha dont 802 de bois), 8 km ONO de Nantiat, se tient sur la façade orientale des monts de Blond, dans un paysage de bois et d’étangs; une butte à 504 m y offre un beau point de vue. Plus au nord sur le bas plateau, Berneuil (420 Berneuillais, 2 609 ha dont 447 de bois), 9 km au NO de Nantiat sur la route de Bellac, domine la rive droite du Vincou; à l’ouest, dolmens de la Borderie, de Lalue et de la Bétoulle et château de la Couture-Renon, refait au 19e s.; grand domaine d’élevage modèle. Roussac (480 hab., 2 418 ha dont 466 de bois), 9 km au nord de Nantiat, a gagné 60 hab. depuis 1999; elle est le siège de la communauté de communes de Gartempe-Saint-Pardoux, qui réunit 7 communes (4 500 hab.) appartenant à trois cantons différents.