Canton de Nexon

Nexon

2 470 hab. (Nexonnais), 4 079 ha dont 627 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Vienne dans l'arrondissement de Limoges, 27 km au SSO de la préfecture. Le bourg est marqué par la bifurcation des voies ferrées vers Périgueux et vers Brive par Saint-Yrieix. Il a reçu des haras en 1840 et un hippodrome subsiste au sud du bourg; il a aussi exploité un gisement de serpentine. La mairie occupe un château des 17e et 19e s., entouré de beaux jardins; un collège public, un supermarché U (70 sal.); l’usine de la Sofrance fabrique des filtres pour l’aéronautique (150 sal.); transports Réalle (30 sal.). Un pôle régional des arts du cirque a été créé à Nexon, et propose en été des spectacles. La population communale est relativement stable depuis 1950, mais elle atteignait 3 200 hab. dans les années 1900; elle a gagné 120 hab. entre 1999 et 2008. Le bourg est le siège de la communauté de communes du pays de Nexon, qui associe 8 communes et 6 300 hab.

Le canton a 7 500 hab. (6 600 en 1999), 9 communes, 23 041 ha dont 4 661 de bois. Saint-Maurice-les-Brousses (850 hab., 1 087 ha), 5 km au NE de Nexon, accueille les installations électriques Védrenne (25 sal.) et a gagné 300 hab. (+55%!) de 1999 à 2008. La commune de Rilhac-Lastours (340 hab., 1 632 ha dont 598 de bois), 5 km OSO de Nexon, associe deux villages et inclut la grosse butte de la forêt de Lastours, qui monte à 546 m; elle a eu plusieurs châteaux féodaux; Lastours conserve un donjon du 12e s., avec jardin médiéval.

Saint-Hilaire-les-Places (870 hab., 2 306 ha dont 715 de bois), également formée par deux villages, assortis de nombreux hameaux, est au sud de Nexon à 5 km, dans un paysage boisé; un lac de 30 ha est équipé en base de loisirs; tout au sud de la commune au Puycheny, d’anciennes tuileries ont été relancées dans les années 1990 par la société Mazerolas, avec un atelier-musée; la commune a 70 hab. de plus qu'en 1999. La Meyze (870 hab., 2 811 ha dont 436 de bois), 8 km au SE de Nexon, est un gros village pourvu d’une gare et proche de la source de l’Isle, sur laquelle a été aménagé un étang.

La Roche-l’Abeille (610 hab., 3 656 ha dont 987 de bois), au sud du canton à 13 km SSE de Nexon, a gagné 40 hab. depuis 1999; la commune est dans un paysage de bois, interrompu par une lande serpentine (calcicole); elle conserve un dolmen, une église du 13e s. et un cimetière classé pour ses sculptures anciennes; le village fut le lieu d’une sanglante bataille entre catholiques et protestants en juin 1569. Saint-Priest-Ligoure (650 hab., 4 113 ha dont 967 de bois), 11 km ESE de Nexon, qui a gagné 70 hab. de 1999 à 2008, occupe l’est du canton et la haute vallée de la Ligoure; église romane (inscrite), plusieurs châteaux (15e et 18e s.) dont celui de Lavergne (17e-18e s.), inscrit.