Canton d'Offemont

Offemont

3 250 hab. (Offemontois), 555 ha dont 178 de bois, chef-lieu de canton du Territoire de Belfort, en banlieue NE de Belfort au pied de la montagne de Roppe; le grand étang des Forges a reçu une base de loisirs; le petit quartier d’Arsot, au NE, est «zone urbaine sensible». Le groupe Citele (50 sal.) travaille en mécanique, notamment pour l’automobile; mécanique MGO (Lepaul, 40 sal.), installations thermiques MDTE (50 sal.). La commune n’avait que 520 hab. en 1900, 900 en 1936; elle est passée à 1 500 en 1955 et a crû jusqu’en 1990; mais elle a perdu 820 hab. de 1999 à 2008, soit 20%.

Le canton a 5 400 hab. (5 900 en 1999), 4 communes et 2 099 ha dont 568 de bois. Roppe (830 Roppois, 743 ha dont 124 de bois), 3 km à l’est d’Offemont, sur la N 83, inclut le fort de Roppe et l’essentiel de la montagne (510 m) et de la forêt de ce nom, ainsi que le champ de tir, et l’étang d’Autruche d’où sort cette rivière, affluent de la Bourbeuse; une usine métallurgique (Clerc, chaudronnerie-serrurerie, 50 sal.), transports Trans-Inter Europe (50 sal.), deux instituts médico-éducatifs. Roppe a gagné 1330 hab. de 1999 à 2008.

Les deux autres communes sont Vétrigne (510 Vétrignois, 246 ha) entre Roppe et Offémoint, et Éloie (990 Éloyens, 555 ha dont 190 de bois) au nord, de l'autre côté du relief et de la forêt, dans la plaine de Chaux riche en étangs. Vétrigne s'est augmentée de 60 hab. entre 1999 et 2008, Éloie de 130 hab.