Australes (archipel des)

Highslide JS

archipel de la Polynésie française, au sud-ouest de celle-ci. Totalisant 6 400 hab. et divisé en cinq communes, il comprend sept îles très espacées, sur près de 1 500 km ONO-ESE: Maria (Ouest), Rimatara, Rurutu, Tubuaï qui abrite le chef-lieu, Raivavae et, loin au SE, Rapa et Marotiri qui forment un sous-ensemble parfois dénommé îles de Bass. L'archipel forme sous le nom d'Australes une subdivision de la Polynésie française, qui envoie trois représentants à l'assemblée de Polynésie. Il est parfois nommé archipel des Tubuai du nom de l'île principale, Tubuai, ou encore Tuhaa Pae en polynésien («le cinquième arrondissement» ou «la cinquième partie»), ce qui évite la confusion avec d'autres îles Australes, celles qui relèvent des TAAF (Terres australes et antarctiques françaises). D'origine volcanique, ces îles rocheuses et accidentées (à l'exception de l'atoll Maria) pointent sur une grande ride océanique traversée par le tropique du Capricorne, entre 22 et 28°S. L'extrémité sud-orientale est déjà hors de la zone tropicale et peut connaître des températures très fraîches, inférieures à 10°C, une exception en Polynésie.

L'archipel est peuplé de 6 600 habitants en 2007, sur 152 km2 de terres émergées. Des fouilles ont permis d'établir qu'il était déjà habité au 9e siècle, et peut-être même avant notre ère, mais il a été longtemps méconnu, surtout en tant qu'archipel, compte tenu de l'isolement de chacune de ses îles: seuls les progrès de la géologie ont permis d'établir vraiment son unité. De nombreux marae subsistent, ainsi que des tiki. Les principales relations de ces îles se faisaient avec l'archipel de la Société au nord, les îles Cook au sud. James Cook fut d'ailleurs l'un des principaux «découvreurs» de ces lieux, la première relation étant celle de Cook sur Rurutu en 1769. Au début du 19e siècle, les îles occidentales (Rimatara et Rurutu) étaient réputées dans la mouvance de Raiatea, les autres dans celle de Tahiti. Aussi les accords de protectorat avec la France se sont-ils étendus aux Australes, entre 1844 et 1889.

Les missionnaires protestants avaient été les premiers à passer, et les mormons ont marqué plusieurs îles, où l'alcool n'est toujours pas toléré. L'agriculture est la principale activité productive: outre le coprah, elle fournit du café, du taro et des pommes de terre, ainsi que des fruits et des légumes, notamment des carottes, expédiés à Tahiti. L'éloignement et la pauvreté contribuent à une assez nette émigration vers Papeete et la population diminue. Mais l'isolement et la situation aux franges du monde tropical contribuent à une réelle biodiversité qui attire à présent des chercheurs et certaines formes de tourisme, qu'attirent également les nombreux restes archéologiques et le spectacle possible des passages de baleines de juillet à octobre. Un cargo-roulier de 60 m et 700 t, fabriqué à Bordeaux en 1980, et qui porte précisément le nom de l'archipel (Tuhaa Pae II), assure des liaisons régulières avec Tahiti, quatre îles sont pourvues d'un aérodrome et quelques croisières s'organisent. Les Australes ont trois élus à l'Assemblée de Polynésie, actuellement trois femmes, dont le maire de Tubuai.