Château-Arnoux-Saint-Auban

5 100 hab. (Jarlandins), 1 834 ha dont 847 de bois, commune des Alpes-de-Haute-Provence dans le canton de Volonne, à 440 m. Le gentilé viendrait d'une ancienne fabrication de jarres. La commune s'est surtout signalée par l'industrie chimique de son quartier méridional de Saint-Auban. Arkema y est l'héririère d'une fabrique de chlore installée par l'armée en 1915 dans la plaine de la Durance, en vue de la fabrication de gaz toxiques. L'usine a été ensuite reconvertie en plusieurs activités d'électrolyse (produits chlorés et même aluminium), est passée par divers groupes dont Pechiney, Rhône-Poulenc et Elf, et a culminé à 2 200 salariés en 1972 avant de subir plusieurs crises, la dernière grave en 2005, réduisant l'effectif à 360 personnes, et sa fermeture est souvent envisagée; elle fabrique des solvants chlorés et du chlorure de vinyle à partir de sel venant de Salins-de-Giraud. Une usine de silicium (Silpro) pour panneaux photovoltaïques doit être implantée sur le même site par les sociétés Econcern (néerlandais), Photon Power (britannique) et Norsun (norvégien), pour environ 250 emplois, avec une aide européenne.

La ville a aussi une imprimerie Vial (20 sal.), des chaudronneries Fredlander (50 sal.) et Camom (20 sal.); installations électriques Segip (40 sal.), traitement des eaux usées Savac (40 sal.), supermarché Casino (30 sal.). La commune a un collège public, un centre médico-psychique, quatre centres d'aide par le travail et deux instituts médico-éducatifs. Le vieux village est presque face à Volonne, un peu en aval sur la rive droite de la Durance, maintenant élargie en lac par le barrage de L'Escale. Un gros château du 16e s. à deux tours rondes et deux carrées abrite la mairie; il est flanqué d'un parc paysager et d'une ancienne ferme; ruines d'un prieuré. La commune accueille des Rencontres de photo, d'arts plastiques, de jazz. Saint-Auban est la ville nouvelle au sud, dont le développement fut lié à celui de l'usine chimique; de ce fait, le nom de la commune s'est augmenté de celui de Saint-Auban en 1991.

Sur les hauteurs à l'ouest, une chapelle et une tour ruinées, toutes deux au nom de Saint-Jean, offrent de beaux points de vue. L'A 51 contourne la ville par l'ouest, ses échangeurs étant dans les communes voisines au nord comme au sud; gare avec bifurcation ferroviaire vers Digne et le chemin de fer de Provence aérodrome avec deux pistes engazonnées de 1 200 et 1 000 m, un aéroclub et le Centre national de vol à voile. La population de la commune était d'environ 600 hab. au 19e s. et a dépassé les 2 000 dès 1926, puis culminé à 6 500 en 1968; il a baissé jusqu'en 1999 où il est passé au-dessous de 5 000 (sdc), puis a regagné 170 hab. de 1999 à 2007. La ville est le siège de la communauté de communes de la Moyenne Durance, groupement intercommunal des Alpes-de-Haute-Provence formé par 7 communes (12 700 hab.).