Grandes-Carrières-Clichy

quartier du 18e arrondissement de Paris, à l'ouest de la butte Montmartre. La place de Clichy est à son angle sud-ouest et son territoire s'étire vers le nord-est. Il est limité à l'ouest par les avenues de Clichy et de Saint-Ouen, au nord par la rue Belliard, à l'est par la rue de Damrémont et le début de la rue Caulaincourt. Il est traversé d'est en ouest par les rues Championnet, Marcadet et Lamarck, et du SE au NO par les rues de Vauvenargues et Joseph-de-Maistre.

Le quartier contient au sud le grand cimetière de Montmartre, installé en 1825 sur le site des anciennes carrières de gypse de Montmartre, sur 11 ha; il renferme environ 20 000 concessions, dont de nombreuses tombes d'écrivains et artiste, de Berlioz à Dalida. Le cimetière est flanqué au sud par le lycée technique public Auguste-Renoir (350 élèves), spécialisé dans les arts graphiques, et au nord par l'hôpital public Bretonneau, doté de 235 lits dont 70 en médecine, le reste essentiellement en gériatrie, et où se tient un théâtre Bretonneau (100 places), servant d'atelier pour les patients de jour.

Le quartier accueille aussi en son centre le collège public Antoine-Coysevox (520 élèves), la clinique chirurgicale Montmartre (ex-Marcadet, 70 lits, au groupe Kapa) et le square Carpeaux. Au nord, autour de terrains de sports, sont un lycée public hôtelier (270 élèves), le collège public Hector-Berlioz (480 élèves), le Dix-Huit Théâtre (ex-Paris-Nord ou Étoile du Nord, 200 places), un service de rééducation pour enfants handicapés et l'église Sainte-Geneviève-des-Grandes-Carrières, de 1911, assez austère.

Le quartier bénéficie directement des stations de métro Place-de-Clichy, La Fourche, Guy-Môquet. Le nom des Grandes-Carrières vient précisément des exploitations de gypse sur le site du cimetière de Montmartre. Celui de Clichy est apporté par la place, l'avenue et le boulevard de ce nom qui bordent le quartier au sud-ouest. La rue Joseph-de-Maistre va de la rue Lepic à la rue Championnet, sur 940 m, en longeant le cimetière de Montmartre et l'hôpital Bretonneau; le nom est celui de l'écrivain (1753-1821). La rue Vauvenargues (750 m), un peu plus au nord de la rue Marcadet au boulevard Ney, honore un autre écrivain (1715-1747), et date de 1863.