Marais (le)

secteur au nord-est du centre de Paris, qui fut le lieu d'implantation de nombreux hôtels particuliers de l'aristocratie aux 17e et 18e siècles. Très recherché, il conserve des immeubles anciens de qualité, dans des rues étroites préservées depuis les programmes de sauvegarde d'André Malraux et qui accueillent de nombreux musées, de petits jardins et quelques institutions publiques comme les Archives nationales. Il est à cheval sur les 3e et 4e arrondissements, principalement les quartiers Archives et Saint-Gervais. Sa principale artère est la rue des Francs-Bourgeois, qui croise les rues du Temple, des Archives, Vieille-du-Temple et de Sévigné. Un espace de forte tradition juive, le Pletzl, est côté sud autour de la rue des Rosiers, depuis la fin du 19e siècle. Un peu plus à l'ouest, autour de la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, s'est développé depuis les années 1980 un autre espace communautaire de culture homosexuelle. Le nom du Marais vient de la présence d'anciens marécages, asséchés et exploités par des ordres religieux à partir du 12e siècle. Le prieuré fortifié de l'ordre du Temple en marquait au nord la limite. La création de la place Royale (actuelle place des Vosges) en 1605 contribua à la prédilection de l'aristocratie pour ce secteur.