Paris-Rive Gauche

vaste opération d'urbanisme concernant le 13e arrondissement, le long de la Seine entre le boulevard Masséna (pont National) et le pont d'Austerlitz, dans le quartier Dunois-Bibliothèque-Jeanne d'Arc. Elle forme ainsi un pendant au Front de Seine du 15e, mais sur des bases et dans un esprit assez différents. L'idée a été de récupérer un bord de Seine délaissé par les entrepôts, tels les Grands Moulins de Paris, et encombré par des emprises ferroviaires en partie obsolètes et des occupations du sol vétustes. L'opération est menée par la Société d'économie mixte d'aménagement de Paris (Semapa), que préside le maire de l'arrondissement. Elle a été lancée en 1991 avec de grandes ambitions: 450 000 m2 de bureaux, 154 000 m2 de logements, 83 000 m2 de commerces, services et équipements publics.

Les éléments forts de sa structure sont la Bibliothèque de France, livrée en 1996; la ligne 14 du métro, à l'origine Météor, ouverte en même temps et qui la dessert; l'avenue de France, qui lui est perpendiculaire et sert d'axe principal nord-sud, prolongé vers le nord par l'avenue Pierre-Mendès-France; une vaste dalle couvrant le faisceau ferroviaire de Paris-Austerlitz; l'installation de l'université Paris-7 Denis-Diderot sur le site des Grands Moulins. Conjointement avec, en face, l'opération d'urbanisme de Bercy, Paris-Rive Gauche a bénéficié de la construction du pont Charles-de-Gaulle (1996), et plus tard de la passerelle Simone-de-Beauvoir (2006). Un Institut de la Mode et du Design a été inauguré en 2008 au nord en bord de Seine, un complexe de cinéma MK2 ouvert en 2003 au pied de la Bibliothèque, un collège public Thomas-Mann en 2002, l'église de la Sagesse dans le jardin James-Joyce (2000).

S'y sont installées de grandes entreprises telles que Réseau ferré de France (RFF, 23 000 m2), Sanofi (35 000 m2), France-Télécom (39 000 m2), Accenture (24 000 m2), Accor (23 000 m2), des banques avec le groupe des Caisses d'Épargne et de la Banque Populaire (168 000 m2 en tout) et la Caceis (Crédit Agricole, 23 000 m2), la Caisse des Dépôts (22 000 m2); le ministère des Sports et son musée national (52 000 m2). y ont également pris place. Hors des quatre tours de la Bibliothèque, qui montent à 79 m, les immeubles restent de taille modérée et l'on s'est ingénié à réaménager de grandes structures préexistantes comme les anciens Magasins généraux pour la Cité de la Mode, la Halle des Farines (Université Diderot), le Frigo qui accueille des ateliers d'artistes dans d'anciens entrepôts frigorifiques de la Sncf, le Biopark (35 000 m2) ouvert à des laboratoires et des entreprises de biotechnologies et près duquel se sont installées des filiales du groupe de presse Le Monde, l'École d'Architecture dans une ancienne usine Sudac. Les travaux se poursuivent, la dalle couvrant les voies ferrées devant encore s'étendre vers le sud. Intéressant site Internet http://www.parisrivegauche.com/, avec cartes.