Sainte-Marie

18 900 hab. (Samaritains), 4 455 ha dont 2 165 cultivés, commune de la Martinique dans l’arrondissement de La Trinité, 7 km au NO de celle-ci sur la côte au Vent; la commune est divisée en deux cantons. Elle s’étend sur plus de 8 km de côte, de l'anse Charpentier au nord à l'anse Richer (Petire Rivière Salée) au sud, face à l'îlet Saint-Aubin, d’où ressortent notamment la pointe Ténos (au nord) et la pointe Lahoussaye (au sud). L'îlet Sainte-Marie, au bourg, est relié à la côte par un tombolo. Les anses sont soumises à une forte houle.

Le finage ne monte pas très haut sur le relief mais atteint tout de même le morne de l’Étang (587 m); il est relativement peu forestier, bien qu'il morde un peu sur la forêt de la Reculée à l'ouest. La N 1 suit le rivage, au bord duquel s’étend le bourg. Une autre route (D 15) dessert un peu plus haut les plantations, et passe par plusieurs hameaux, comme Bezaudin et Pérou, dont le plus connu est le Morne des Esses, réputé comme haut lieu de la culture créole et indienne et de l’artisanat d’art, notamment la vannerie de tradition caraïbe (atelier coopératif). L’écrivain et professeur Édouard Glissant, qui fut aussi rédacteur en chef du Courrier de l’Unesco, est né en 1928 au hameau de Bézaudin, au NO du Morne des Esses.

Pour les loisirs, la commune propose plusieurs plages, un petit train touristique des plantations à vapeur, deux musées. Le Fonds Saint-Jacques, un peu au nord du bourg, contient un ancien couvent où le père Labat perfectionna la distillerie de la canne autour de 1700; le musée du rhum tout proche, à la distillerie Saint-James (55 sal.), l’une des plus connues et des plus visitées de la Martinique. Le musée de la banane est à l'habitation Limbé, à l'ouest du bourg; au bord de la rivière Sainte-Marie.

La commune est la 4e de Martinique pour la surface cultivée totale, également la 4e pour la canne (307 ha) et pour la banane (920 ha); quelques plantations notables: La Caféière (75 sal.) et Rivière Lézarde (40 sal.), toutes deux à l'habitation Nouvelle Cité, Martiniquaise de canne à sucre (SMCS, 45 sal.) au domaine de Saint-James, Bellevue Sainte-Marie (20 sal.) à l'habitation Bellevue; horticulture Antille Vitro Plants (20 sal.). Sainte-Marie a trois collèges et un lycée général et technique, et a vu s’installer le Centre régional d’applications aquacoles; fabrique de liqueurs Cointreau (45 sal.), magasins Match (40 sal.) et FP Sainte-Marie (Fabre, 35 sal.); service des eaux SMDS (65 sal.) et traitement d’ordures de la SEEN (Environnement, 45 sal.). La croissance de la population avait lentement repris, après un creux en 1982 (18 500 hab.), mais elle aurait reperdu 1 300 hab. de 1999 à 2009.