Termignon

430 hab. (Termignonais), 14 903 ha dont 690 de bois), commune du département de la Savoie en Vanoise, dans le canton de Lanslebourg-Mont-Cenis. Le village est à 6 km en aval du chef-lieu, à 1 290 m, au confluent d'un Doron descendant de la Vanoise; il a reçu une Maison du Parc en 2000. La commune est très étendue, et presque entièrement située dans le Parc de la Vanoise, sauf autour du village et sur le petit morceau d'ubac dont elle dispose au SE dans la forêt d'Arc à proximité de Lanslebourg, équipé d'une piste en lacets et de remontées mécaniques. À l'ouest, son territoire monte à la Dent Parrachée (3 697 m) et suit la crête de la Vanoise; il y inclut la plus grande partie du vaste glacier de la Vanoise sous le Dôme de l'Arpont (3 599 m), et ses langues annexes: la Mahure, l'Arpent (refuge), le Pelve sous le mont Pelve (3 278 m).

Sous ce riche ensemble confluent deux assez grandes vallées, convergeant en un étroit et profond berceau glaciaire nord-sud suspendu au-dessus du village. La plus septentrionale est celle de la Leisse, qui descend de la Grande Motte (3 656 m); elle est dominée à l'ouest par la Grande Casse (3 852 m), à l'est par la pointe de la Sana (3 436 m); elle est empruntée par le GR 55, qui passe au refuge de la Leisse et au lac de barrage du Plan des Nettes, puis au lac des Nettes, avant de franchir le col de la Leisse (2 741 m) qui donne accès à Tignes. L'autre vallée, qui vient de l'est, forme un ample berceau drainé par la Rocheure. Elle est encadrée au nord par le pic de la Sana, à l'est par le Méan Martin (3 330 m), à partir duquel se succèdent en ubac, vers le sud-ouest, les glaciers des Roches Blanches, du Gefret, du Vallonbrun et du Vallonnet; le Grand Roc Noir domine ce dernier.

À l'entrée des deux vallées ont été aménagés les refuges du Plan du Lac et d'Entre Deux Eaux. Une petite route pénètre dans la vallée de la Rocheure, donnant accès au refuge de la Femma. Termignon a eu jusqu'à 1 500 hab. en 1821 et s'est dépeuplée jusqu'en 1975 (340 hab.). Elle a plus de résidences secondaires (220) que de résidences principales (170).