Abers (Pays des)

Highslide JS

intercommunalité du Finistère apparue en 1993 et maintenue depuis. Elle siège à Plabennec et comprend 13 communes, 40 200 hab., 27 102 ha. Son territoire est au nord du Finistère et va du littoral à la banlieue de Brest. Il tire son nom des deux principaux estuaires encaissés portant le nom breton d’aber, l’Aber Wrac’h et l’Aber Benoît (Aber). Le terme aber existe aussi dans les Îles Britanniques (cf. Aberdeen) et serait apparenté au havre. Pour les géographes, il a le même sens que ria, emprunté à l’espagnol pour désigner un estuaire ennoyé par la transgression marine postglaciaire. Il peut donc être employé pour désigner d’autres estuaires de ce type en Bretagne, de préférence à ria.

Huit des treize communes dépassent 2 000 hab.: Plouguerneau, Landéda, Saint-Pabu sur la côte et Lannilis entre les deux abers; Plouvien, Plabennec, Plouguin et Bourg-Blanc à l’intérieur.

Tréglonou (640 Tréglonousiens, 585 ha) est sur la côte méridionale de l’aber Benoît, que traverse un pont en direction de Lannilis (3 km); petit port, musée, manoir de Trouzilit à l’ouest; elle a gagné 140 hab. depuis 1999.

Coat-Méal (1 110 Coat-Méaliens, 1 082 ha) est un peu au sud, juste à l’ouest de Bourg-Blanc, 11 km à l’ouest de Plabennec, 19 km NNO de Brest, avec un finage étiré du nord au sud; château de Kerascoët au NE, la population a augmenté de 360 hab. (+78%) depuis 1999.

Loc-Brévalaire (200 Brévalériens, 167 ha) a un tout petit finage sur la rive droite de l’Aber Wrac’h, 7 km NNE de Plabennec. Le Drennec (1 850 Drennecois, 950 ha), en amont à 7 km au NE de Plabennec, est bordée par le Wrac’h et traversée par la D788; elle a gagné 280 hab. depuis 1999; atelier de plastiques pour bâtiment Le Got (160 sal.). Dreneg est en breton un buisson d’épines.

Kersaint-Plabennec (1 420 Kersaintais, 1 195 ha), 7 km au SE de Plabennec et à 11 km de Brest, a gagné 290 hab. depuis 1999; elle est le siège du grand groupement de producteurs de porcs Prestor (50 sal.), qui rassemble 800 adhérents de cinq départements (2 400 000 porcs) et qui est étroitement associé aux groupes Gad et Cecab; forages Priser (20 sal.), garages. Kersent en breton, devenu Kersaint, est le village des saints, référence probable aux anciens moines venus de la Grande Bretagne; château de Keralias (1886) au nord. La N12 Paris-Brest passe au sud du finage, avec un échangeur et une zone d’activité (Goarem Goz).